0 Shares 3785 Views

« Monstres, mangas et Murakami » : une exposition monstrueuse pour les 3 à 103 ans – Musée en Herbe

31 janvier 2019
3785 Vues

Le Musée en Herbe présente « Monstres, Mangas et Murakami », une exposition inédite qui plonge petits et grands dans l’univers fantastique et merveilleux de l’art japonais. Sont exposés, face à des œuvres de la culture traditionnelle japonaise, une sélection d’œuvres d’art de l’artiste Takashi Murakami et de son collectif la Kaikai Kiki, présentée aux côtés de planches originales de mangas cultes ainsi que de figurines et autres objets issus de la pop culture japonaise.

L’exposition Monstres, Manga et Murakami propose un parcours interactif permettant de découvrir en s’amusant les yôkai, créatures surnaturelles issues du folklore japonais.

La scène artistique japonaise se nourrit de multiples influences et cultures ; si elle repose sur une tradition millénaire, elle a également face à elle le miroir de la culture manga, animée et de jeux vidéos. La richesse de l’imaginaire manga, ses codes tout comme ses personnes atypiques parfois terrifiants, burlesques, parfois mignons « kawaï », imprègnent en effet les œuvres de certains artistes contemporains japonais.

C’est cette influence que l’exposition s’attache à présenter au fil d’une scénographie adaptée aux différents publics, de 3 à 103 ans.

Une sélection d’œuvres de Murakami Takashi, de son collectif artistique la Kaikai Kiki, comme Aoshima Chiho, Aya Takano, Mr. est exposée aux côtés de planches originales de mangas ainsi que de figurines et autres objets issus de la pop culture.

Cette sélection fait face à des œuvres de la culture traditionnelle japonaise : Rouleaux peints, estampes, masques, etc. Les inspirations occidentales comme celles d’Andy Warhol sont également représentées.
Différents thèmes que l’urbanisation et les robots, la nature, les animaux fantastiques ou réels comme les yôkai, les fantômes sont abordés. En contre-champ, l’esthétique Kawai est également évoquée à travers un parcours fantastique et initiatique!

À travers une chasse aux monstres interactive, les visiteurs découvrent les liens qui existent entre l’art traditionnel japonais, les légendes et l’art contemporain; marqués par la nature capricieuse et l’histoire mouvementée du siècle dernier. Jeu de piste et jeux ludiques ponctuent la visite.

Monstres, Mangas et Murakami s’inscrit dans une grande saison culturelle, Japonismes 2018 : les âmes en résonance. Portée par les gouvernements français et japonais, Japonismes 2018, une riche saison culturelle nippone, est un petit bout de Japon qui prend ses quartiers à Paris, en Île de- France et dans toute la France de juillet 2018 à février 2019.

Le Musée en Herbe est fier de faire partie de cet événement culturel sans précédent avec Monstres, Mangas et Murakami, une exposition originale et interactive permettant une plongée dans la culture japonaise et une découverte de sa scène artistique détonante !

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma
Agenda
74 vues

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma

Thelma, deux voix en fusion, brutes et sensuelles, scandent comme un chant de guerre et les humeurs capricieuses des jours. Les rythmes ont le pas lourd, les basses tonnent dans la poitrine et la posture est ambitieuse. Tout commence sur les bancs de l’école...

Les musiques de Picasso – La nouvelle exposition du Musée de la musique
Agenda
130 vues

Les musiques de Picasso – La nouvelle exposition du Musée de la musique

Des premières scènes de vie gitane aux joueurs de flûte des années 1970, en passant par les saltimbanques musiciens, les guitares cubistes, les collaborations avec les Ballets russes ou les bacchanales, cette exposition explore la dimension musicale de l’œuvre...

Les “Tête-à-Tête” des Filles de la Photo : des entretiens pratiques et stratégiques pour les femmes photographes
Agenda
122 vues

Les “Tête-à-Tête” des Filles de la Photo : des entretiens pratiques et stratégiques pour les femmes photographes

Témoin des disparités entre femmes et hommes photographes dans leurs parcours de reconnaissance, l’Observatoire de la Mixité nous a permis de constater que les femmes photographes candidatent moins dans les domaines où les processus de sélection sont informels, dans des...