0 Shares 170 Views

Ojoloco : l’édition 2021 du festival de cinéma ibérique et latino-américain en ligne du 18 au 30 mai

La nouvelle édition du festival de cinéma ibérique et latino-américain Ojoloco se tient du mardi 18 mai au dimanche 30 mai 2021. Qui dit contexte inédit dit édition particulière : c’est pourquoi cette année, le festival est accessible en ligne depuis toute la France, directement sur le site Internet du festival.

Pendant plus de deux semaines, l’équipe du festival propose une programmation permettant la découverte de nouveaux horizons culturels et cinématographiques ibériques et latino-américains au travers de 3 compétitions : fiction, documentaire et courts-métrages.

En hors compétition est également proposé un cycle sur les réalisatrices espagnoles en partenariat avec l’Institut Cervantes et un programme de deux classiques du cinéma de patrimoine cubain.

“Au-delà de la tenue du festival, nous souhaitons permettre l’émergence de nouveaux talents et d’accompagner les films sur la durée : c’est pour cela que chaque compétition sera accompagnée d’un prix qui va dans ce sens. Par exemple, une proposition d’acquisition de distribution en salles par Platano Films ainsi qu’une résidence de 3 semaines à Lussas (en partenariat avec Ardèche Images) seront proposées au lauréat.e de la compétition documentaire.” détaille Alice Garcia du Festival Ojoloco.

Par ailleurs, dans le cadre de l’Université Populaire du festival, en partenariat avec France Amérique Latine, deux tables-rondes sont organisées à l’occasion de la publication du livre collectif Gouvernements progressistes en Amérique latine (1998-2018) : la fin d’un âge d’or aux Presses Universitaires de Rennes.

LA PROGRAMMATION 2021

Compétition fiction – 8 films

ÁNIMO JUVENTUD, Carlos Armella
CHACO, Diego Mondaca
ELLA ES CRISTINA, Gonzalo Maza
LINA DE LIMA, Maria Paz Gonzalez
LA SABIDURÍA, Eduardo Pinto
MAMÁ, MAMÁ, MAMÁ, Sol Berruezo Pichon-Rivière (ouverture)
OJOS NEGROS, Marta Lallana et Ivet Castelo
UM ANIMAL AMARELO, Felipe Bragança

Compétition documentaire – 6 films

APUNTES PARA UNA PELÍCULA DE ATRACOS, Leon Siminiani
CHACO, Daniele Incalcaterra et Fausta Quattrini
COMO EL CIELO DESPUÉS DE LLOVER, Mercedes Gaviria Jaramillo
EL AGENTE TOPO, Maite Alberdi (clôture)
ERASE UNA VEZ EN VENEZUELA, Anabel Rodriguez Rios
NEGRA, Medhin Tewolde Serrano

Compétition courts-métrages

Une sélection parmi lesquels :
A MAE DE SANGUE, Vier Nev
ANTÍLOPE, Diego Murillo
BOCA DE CULEBRA, Adriana Otero Puerto
LILO, Eric Marco
O CORDEIRO DE DEUS, David Pinheiro Vicente

Ciclo feminino – 3 films

LA FILLA D’ALGÚ, Collectif
TÓDALAS MULLERES QUE COÑEZO, Xiana do Teixeiro
YOUNG AND BEAUTIFUL, Marina Lameiro

Cinéma de patrimoine cubain – 2 films

GUANTANAMERA, Juan Carlos Tabio et Tomas Gutiérrez Alea
VAMPIROS EN LA HABANA, Juan Padron

Les films du festival seront disponibles à des prix accessibles, les pass seront mis à la vente dès ce vendredi 30 avril :
– Pass festival est à 8 € et donne accès à l’ensemble des films sur la durée du festival
– Les pass fictions ou documentaire sont à 5 € et donnent accès à l’ensemble des films de la compétition concernée
– Afin de rendre le festival ouvert à tout le monde certaines séances seront proposées gratuitement tout au long du festival.

Retrouvez toutes les informations du festival Ojoloco sur le compte Facebook

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Élénie Sarciat : “Comme en danse, le mouvement permet d’ouvrir des possibilités de choix”
Spectacle
147 vues

Élénie Sarciat : “Comme en danse, le mouvement permet d’ouvrir des possibilités de choix”

Rencontre post-événement avec la danseuse Élénie Sarciat, grande gagnante des Prix de l’ICART 2021 : tremplin artistique destiné aux jeunes artistes émergents sur le territoire girondin. Elle revient ici sur sa performance et nous confie son rapport au mouvement,...

Réouverture de Fluctuart : 500 m2 de terrasse et rooftop en plein air
Agenda
144 vues

Réouverture de Fluctuart : 500 m2 de terrasse et rooftop en plein air

Fluctuart à ciel ouvert ! Le centre d’art urbain situé au pied du Pont des Invalides inaugure sa terrasse, avec un espace de plus de 500 m2 au fil de l’eau, un nouveau terrain de jeu pour les artistes....

Jean-Luc Valembois : “Chaque année, je parcours plus de 200 000 km à travers l’Europe pour acheter des œuvres”
Art
184 vues

Jean-Luc Valembois : “Chaque année, je parcours plus de 200 000 km à travers l’Europe pour acheter des œuvres”

Chaque année, Jean-Luc Valembois parcours l’Europe à la recherche de pièces uniques sur le thème de l’art cynégétique du 19ème siècle. Rencontre avec un chercheur d’art qui a fait de sa passion, son métier.  Pouvez-vous vous présenter ? Jean-Luc...