0 Shares 530 Views

Pour le dernier week-end de juillet, on file aux Nuits Secrètes !

Comme une promesse de liberté, d’autonomie et d’insouciance, autant de traits de caractère qui collent à la peau des Nuits Secrètes depuis leur création, il y a 18 ans.

Les 26, 27 et 28 juillet prochains, notre festival devient majeur et vacciné mais garde intact sa légendaire spontanéité et sa soif de nouvelles expériences. Les Nuits Secrètes constituent une réserve d’indiens hors du temps et de l’espace. Festivaliers et artistes s’y retrouvent, s’y lovent et lèvent leurs boucliers contre le formatage de nos vies et de nos villes. Entre les autochtones et l’auto-tune, pourquoi choisir ?

Les concerts et les parcours des Nuis Secrètes brillent comme autant de feux de camp ancestraux autour desquels nous invitons à s’assoir, parader, échanger et refaire ce monde. Plus rien ne s’oppose à la Nuit. Et encore moins aux Nuits Secrètes.

Le festival Les Nuits Secrètes propose de vivre la musique autrement

Trois nuits de moments forts, surprenants, captivants et inattendus. La multiplicité d’expériences fait sa force : l’alternance de grandes messes et des découvertes autour des nouvelles sensations musicales mais aussi des temps intimes avec les fameux Parcours Secrets sans compter les surprises qui attendent chaque année les festivaliers.

Un rendez- vous pour toutes les musiques, une façon de dire l’ouverture sur le monde : une programmation synonyme de profusion et marquée par son éclectisme. Un festival accessible à tous avec une politique tarifaire volontairement attractive.

Un chiffre pour résumer la précédente édition ? Plus de 45 000 festivaliers comme autant d’âmes communiant sous le toit rougeoyant de la nouvelle scène l’Eden.

Une lettre pour présenter la prochaine ? – M -.

Et de nombreuses autres, échafaudant des blases tout aussi aguicheurs : Paul Kalkbrenner et sa techno furibarde, Romeo Elvis et son rap volcanique, Jeanne Added et sa pop irradiante, Flavien Berger et ses chansons étoilées, Salut c’est cool et leur techno dadaïste, Columbine et son white trash rap auto tuné.

Cette prochaine édition sera, telle une posture de yoga, souple, ouverte sur le monde, bonne pour le corps et l’esprit.

GRANDE SCENE, ALPHA WANN, JEANNE ADDED, -M-, BON ENTENDEUR, GOLDEN DAWN ARCHESTRA, ODEZENNE, MØ, ROMEO ELVIS, PAUL KALKBRENNER, PEPITE, L’ENTOURLOOP, SALUT C’EST COOL, HOT CHIP, BLOOD RED SHOES, FLAVIEN BERGER, SLEAFORD MODS, THE PSYCHOTIC MONKS, DIMA (AKA VITALIC), FLOHIO, LIFE, WHISPERING SONS, LEONIE PERNET, Ft Troy Berkley & N’Zeng, COLUMBINE, METRONOMY, NEKFEU, POLO & PAN, BLICK BASSY, FAT WHITE FAMILY, THYLACINE, KOMPROMAT, YOLANDE BASHING, STRUCTURES, DON TURI, LIFE

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Mathieu Madenian au Rond-Point dézingue la famille par le rire
Spectacle
170 vues

Mathieu Madenian au Rond-Point dézingue la famille par le rire

Acteur, humoriste, stand-upper, Mathieu Madenian est un peu tout cela à la fois. Fort d’un succès construit sur bientôt vingt ans, il s’empare d’une grande salle de théâtre avec un sens comique qui fissure la famille. Une joyeuse réussite...

Thomas O’Brien : « Une approche photographique où la lumière serait un pinceau »
Art
182 vues

Thomas O’Brien : « Une approche photographique où la lumière serait un pinceau »

Ce photographe trentenaire vient de sortir une série de portraits chez Nombre 7 Éditions : Long Exposure, Portraits. Un beau livre qui met en lumière les différents visages de ses modèles dans une démarche photo en mouvement s’apparentant au light...

Secession Orchestra au Théâtre des Champs-Élysées
Agenda
94 vues

Secession Orchestra au Théâtre des Champs-Élysées

La valse dans tous ses états et l’esprit de la Vienne éternelle. Fondé en 2011, le Secession Orchestra, formation à géométrie variable d’une quarantaine de musiciens, explore un vaste pan de l’histoire musicale, de la Sécession viennoise et Mahler...