0 Shares 232 Views

« Quatre » : CONE, DXTR, WUNDERLICH et VIDAM – Galerie Loft du 34

Depuis 2011, les artistes de The Weird Crew sillonnent l’Europe et le monde en parsemant leurs collaborations, patchworks artistiques faits d’univers esthétiques aussi singuliers qu’affirmés. Pour la première fois, quatre d’entre eux se réunissent au Loft du 34 pour une exposition collective haute en créativité ! Invités par DXTR et le Loft, Cone, Wunderlich et Vidam viennent envahir l’espace de leurs univers, entrecroisant leurs regards, leurs savoir-faire et leurs sensibilités graphiques.

Cone, avec une précision presque chirurgicale et dans un foisonnement de détails, élabore des personnages multi-facettes évoluant dans un univers complexe. Il joue avec les sens, et pousse notre regard à discerner les indices des différents niveaux de lecture de ses œuvres. En perpétuelle recherche de nouvelles approches graphiques, il propose une lecture de l’humain en prise avec la consommation, le temps et les technologies.

Ce prisme, on le retrouve chez Lars Wunderlich, qui explore le poids de l’apparence et de la superficialité, dans un monde dominé par l’image et les technologies. Sa recherche esthétique l’a amené au plus près de l’intelligence artificielle, si bien que son art vient reproduire, déformer et questionner des portraits générés par algorithmes. Tel un loup dans la bergerie, Wunderlich détruit les faux semblants de l’intérieur.

Brouiller les frontières entre l’esthétique et le symbolique, c’est également le parti pris de Vidam… avec des personnages aux accents pop, et une bonne humeur hyperbolique parfois déroutante. À l’instar de Cone, chez Vidam, la subtilité vient du détail, mais pas que ; s’inspirant de l’esthétique des animés des eighties (80’s), il met en scène des personnages décalés et fantasques dans des atmosphères surréalistes, jouant d’un équilibre savant entre formes nettes, teintes pastels, textures inattendues et détails pléthoriques… Avec DXTR, qu’on ne présente plus, c’est encore un autre pan de courants et de techniques qu’il convient de réinventer. Recréant mythes et chimères contemporaines, il donne une orientation nouvelle au pixel art en lui insufflant des inspirations cubistes, et en colorant ses œuvres d’une réinterprétation novatrice de l’esthétique du canevas.

Ainsi, à quatre, et chacun à leur manière, ces artistes de talent explorent les techniques, la forme et le sens des images. Alors, à quatre, et à travers leurs visions de l’art et de la vie, ils nous proposent, dès le 21 juin, un voyage sans pareil, dans un poli-univers artistique audacieux, anti-conformiste, assurément époustouflant.

Vernissage le jeudi 20 juin à partir de 18h

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Nos années Saint-Germain au Théâtre de Nesle
Agenda
53 vues

Nos années Saint-Germain au Théâtre de Nesle

Nos années Saint-Germain est un spectacle consacré aux années 50 et 60, à Saint-Germain, au club le Tabou et à ses rencontres, au jazz, aux caves où l’on refait le monde avec Boris Vian, Greco et puis au Flore...

Temples et âmes, l’exposition d’Okuda et Remed
Agenda
45 vues

Temples et âmes, l’exposition d’Okuda et Remed

« Temples et âmes » s’installe ce mois d’octobre au 35 avenue Matignon, là où l’art contemporain est ancré depuis des décennies, là où les artistes issus de l’art urbain prennent peu à peu la place. REMED et OKUDA...

Chichinette, ma vie d’espionne – Le témoignage de Marthe Hoffnung
Agenda
51 vues

Chichinette, ma vie d’espionne – Le témoignage de Marthe Hoffnung

Allemagne 1945, Marthe Hoffnung connue sous le nom de “Chichinette, la petite casse-pieds”, infiltre les lignes ennemies et réussit à berner les nazis. 74 ans plus tard, âgée de 99 ans, elle fait le tour du monde comme une...