0 Shares 121 Views

Sarah McKenzie – New Morning

16 novembre 2018
121 Vues

Dans le sillon de Diana Krall, l’australienne Sarah McKenzie s’impose parmi les grandes voix du jazz. Elle surprend par la pureté de son timbre de voix et un phrasé swing naturel.

Que dire de mieux, une voix à part, une présence incontestable, de superbes compositions et un réel talent pour mêler compositions originales, standards et trésors cachés de l’histoire du jazz, Sarah McKenzie a les moyens de ses ambitions. Elle concilie un profond respect pour la tradition jazz et un style indéniablement personnel.

Après avoir conquis les amoureux du jazz avec son album « We could be lovers », la chanteuse et pianiste australienne revient avec « Paris in the rain ». Alternant standards et compositions originales, ce nouvel album s’écoute comme un carnet de voyage inspiré par la Ville Lumière. Avec son timbre de voix chaleureux, Sarah McKenzie se distingue par sa grande musicalité et son swing ravageur. Un style singulier et subtil à découvrir.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

La Source des Saints – Théâtre de Gennevilliers
Agenda
24 vues
Agenda
24 vues

La Source des Saints – Théâtre de Gennevilliers

Avec un sens aigu de l’épure, Michel Cerda fait résonner toute la singularité de la langue de John Millington Synge dans cette fable à la cruauté savamment grinçante… Martin et Mary vivent dans la douceur, au croisement des routes. Ils sont pauvres, laids,...

Rétrospective Youssef Chahine à la Cinémathèque
Cinéma
242 vues
Cinéma
242 vues

Rétrospective Youssef Chahine à la Cinémathèque

La Cinémathèque Française rend hommage à ce grand réalisateur, à l’occasion du dixième anniversaire de sa disparition. Une exposition fort intéressante, à la croisée des cultures orientales et occidentales. Nous sommes au Musée du Cinéma, au premier étage de la Cinémathèque Française. Un...

Judy Hill : « Roberto nous a donné, à nous les Noirs, ce que nous n’avions jamais eu : une voix. »
Cinéma
400 vues
Cinéma
400 vues

Judy Hill : « Roberto nous a donné, à nous les Noirs, ce que nous n’avions jamais eu : une voix. »

À l’occasion de la sortie de son documentaire, « What you donna do when the world’s on fire ? », une plongée dans le quotidien brutal d’une communauté noire du Sud des États-Unis, le réalisateur Roberto Minervini et Judy Hill, la protagoniste principale, ont...