0 Shares 244 Views

Un banc pour deux : une comédie de Jérôme de Verdière au Théâtre du Marais

Orianne JOUY 26 avril 2019
244 Vues

Profitez de ces deux représentations au Théâtre du Marais pour découvrir Un banc pour deux, une comédie dans laquelle chacun pourra se reconnaître !

Sophie et Caroline ont rendez-vous avec un homme dans un jardin public. L’une avec son mari, l’autre avec son amant. Démarre alors un dialogue ravageur entre deux femmes que tout oppose mais qui vont se trouver un drôle de point commun…

Cette réjouissante comédie de Jérôme de Verdière (auteur et animateur sur Paris Première et RTL, auteur pour Laurent Gerra), emmenée par trois comédiennes épatantes Sylvie Guichenuy : (La vie trépidante de Laura Wilson) et Maeva Pasquali (de la série Clem), en alternance avec Aurélie Colin (Libérée Divorcée), se moque avec légèreté des femmes et de l’éternelle lâcheté masculine qui recèle parfois des trésors comiques.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Afaina de Jong : virée entre art et architecture
Art
262 vues
Art
262 vues

Afaina de Jong : virée entre art et architecture

L’architecte néerlandaise Afaina de Jong et son studio AFARAI travaillent sur les connexions entre les gens et les mouvements culturels traditionnellement peu représentés par l’architecture dans un contexte de villes en mutation où chacun a un rôle à jouer....

The Twilight Zone, quand la quatrième dimension s’invite chez Castel
Agenda
182 vues
Agenda
182 vues

The Twilight Zone, quand la quatrième dimension s’invite chez Castel

Une soirée organisé par “la Galerie”. Sous l’impulsion de son directeur artistique Gwenaël Billaud, la Galerie a su depuis imposer un nouveau concept de soirées investies par l’art moderne et contemporain, dans le cadre desquelles participent performeurs, artistes, DJs,...

René Urtreger Trio au Sunset Sunside
Agenda
55 vues
Agenda
55 vues

René Urtreger Trio au Sunset Sunside

Dans le petit monde du jazz, on l’appelle parfois le « roi René ». Comme en écho lointain de ce comte de Provence du XIVe siècle qui préférait les arts florissants des lettres et la compagnie des gens d’esprit...