0 Shares 1174 Views

Vente aux enchères – Art Hellénique – PIASA

18 avril 2016
1174 Vues
Art hellenique vente PIASA

Art Hellénique

Avec notamment les oeuvres de Yerassimos Sklavos, Gabriella Simossi, Praxitelis Tzanoulinos, Eleni Vernadaki, Vana Xenou, Alexandra Athanassiades, Vlassis Caniaris, Constantin Xenakis

Vente: mardi 3 mai 2016 à 18 h

Exposition publique: le 30 avril de 11h à 19h, le 2 mai de 10h à 19h, le 3 mai de 10h à 14h

Entrée libre à la vente et à l’exposition

Enchérissez en ligne en direct de la vente!

PIASA
18 rue Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Mirosmenil

www.piasa.fr

La Grèce de l’après Seconde Guerre Mondiale n’est pas en paix. La guerre civile éclate et le climat est tendu. Les artistes de cette génération qui ont l’opportunité ou la possibilité de partir à l’étranger en saisissent l’occasion et partent à Paris, à Rome, à Berlin, à Londres ou à New York. Ces mouvements créent des échanges et nourrissent les esprits de ces Grecs exilés. 

 

Lorsque nous évoquons certains exemples aux travers d’oeuvres, nous oublions souvent de penser au contexte dans lequel ces oeuvres ont été produites, créées. La grande force de ces artistes grecs sur le plan international est bien là, ils créaient souvent dans un contexte historique fort. Le contexte géographique nouveau implique des contacts avec des artistes locaux qui influençaient sensiblement la pensée et les techniques picturales de ces artistes. 

En effet, dans les années 1950, après la fin de la guerre civile (1946-1949), beaucoup d’artistes et d’intellectuels grecs sont donc partis étudier ou créer dans d’autres villes, notamment européennes. Vlassis Caniaris, Yiannis Gaïtis, Nikos Kessanlis, Mimis Kontos et Costas Tsoclis s’installent de manière successive à Rome et forment à eux cinq le « Gruppo Sigma ». En 1958, Caniaris commence ses expérimentations sur des objets ordinaires liés à des matériaux du quotidien tels que le plâtre et le fer. Comme Lucio Fontana ou Alberto Burri, il cherche à développer son art au-delà du support conventionnel et dépasser les strictes limites de la toile pour se diriger vers une sorte de déchirure, afin de transformer son support.

Art hellenique PIASaCertaines oeuvres naissent à la suite d’action-painting et ce processus de création, d’élaboration devient aussi important que le résultat en lui-même. En 1961 Kessanlis quitte Rome pour s’installer à Paris. Il exprime son intérêt pour le processus qui amène à la formation de l’image et réalise dès 1963 des oeuvres photo-mécaniques. Ce travail consiste en l’impression de clichés de silhouettes d’ombres en taille réelle sur du tissu synthétique. Kessanlis n’est pas le seul à travailler selon cette technique de l’art mécanique ou “mec art”. 

A l’antithèse d’artistes américains tels que Andy Warhol et Robert Rauschenberg qui cherchaient une appropriation directe de la réalité, les Européens tels que Mimmo Rotella, Gianni Bertini, Alain Jacquet et Kessanlis ont utilisé des procédés mécaniques pour créer une nouvelle réalité. C’est à Paris aussi que Pavlos découvre les affiches publicitaires placardées dans le métro parisien et qu’il commence à utiliser ses ciseaux pour créer des formes colorées d’objets du quotidien en papier massicoté. 

Les bouteilles, les chemises, les paniers de natures mortes ou les autres biens consommables crées par les mains de Pavlos ont souvent étés rapprochés du Pop Art. Pourtant, son travail était différent de ce mouvement américain ainsi que du travail des décollagistes tels que Raymond Hains, avec lequel il a été souvent confronté. L’œuvre de Pavlos a été remarquée par Pierre Restany justement car elle était singulière. A l’instar de Pavlos, Chryssa travaille dans la mouvance des artistes du Pop Art Américain. 

Installée à New York depuis 1957, elle réalise principalement des sculptures en néon, avec ce matériau qu’elle adopte comme symbole de la culture américaine publicitaire. Elle transforme donc un simple support publicitaire en matériau pour développer son oeuvre. Souvent comparée à Rauschenberg ou à Jasper Johns, elle s’en différencie et réussit à nuancer la réalité qu’elle présente dans son oeuvre. Divers rapprochements sont utiles à faire entre ces artistes grecs et les artistes occidentaux qu’ils ont fréquentés dans le monde. 

La dictature des colonels en Grèce (1967-1974) a mené ces artistes à prolonger leur travail dans ces villes – capitales, tout en étant fortement inspirés par le contexte politique de leur propre patrie. Entre dictature et liberté du nouveau monde, les extrêmes ont nourri leurs esprits. Le contraste est encore plus fort pour des artistes grecs vivant entre Paris et Berlin, comme Alexis Akrithakis ou Constantin Xenakis. 

Art hellenique- vente piasaCelui-ci se trouve mis à l’honneur dans ce catalogue avec pour la première fois sur le marché un ensemble de dix œuvres. Inspiré par l’antiquité grecque, il né au Caire en 1931 et est très tôt fasciné par l’écriture, par les hiéroglyphes et surtout par les caractères typographiques grecs. Son oeuvre est apparentée à l’art cinétique mais a su répondre aux problématiques de son époque tout en gardant sa propre identité visuelle. 

Ses créations font allusion à des signes qu’il invente, au code et à la signalétique de la route qu’il détourne,qu’ il accumule de manière répétitive jusqu’à la confusion visuelle, jusqu’au Cinétisme. Il invente son écriture, une nouvelle écriture et donc un nouveau langage. Les environnements qu’il a crées à Berlin, en Suède ou à Tokyo, montrent l’importance de l’art que Constantin Xenakis et tous ces artistes grecs ont développé dans ces capitales occidentales.

 

 

A decouvrir sur Artistik Rezo:
Ventes aux enchères – Paris – Mai 2016

 

 

 

[Source texte: catalogue // © 2016 PIASA]

Articles liés

Élénie Sarciat : “Comme en danse, le mouvement permet d’ouvrir des possibilités de choix”
Spectacle
148 vues

Élénie Sarciat : “Comme en danse, le mouvement permet d’ouvrir des possibilités de choix”

Rencontre post-événement avec la danseuse Élénie Sarciat, grande gagnante des Prix de l’ICART 2021 : tremplin artistique destiné aux jeunes artistes émergents sur le territoire girondin. Elle revient ici sur sa performance et nous confie son rapport au mouvement,...

Réouverture de Fluctuart : 500 m2 de terrasse et rooftop en plein air
Agenda
144 vues

Réouverture de Fluctuart : 500 m2 de terrasse et rooftop en plein air

Fluctuart à ciel ouvert ! Le centre d’art urbain situé au pied du Pont des Invalides inaugure sa terrasse, avec un espace de plus de 500 m2 au fil de l’eau, un nouveau terrain de jeu pour les artistes....

Jean-Luc Valembois : “Chaque année, je parcours plus de 200 000 km à travers l’Europe pour acheter des œuvres”
Art
186 vues

Jean-Luc Valembois : “Chaque année, je parcours plus de 200 000 km à travers l’Europe pour acheter des œuvres”

Chaque année, Jean-Luc Valembois parcours l’Europe à la recherche de pièces uniques sur le thème de l’art cynégétique du 19ème siècle. Rencontre avec un chercheur d’art qui a fait de sa passion, son métier.  Pouvez-vous vous présenter ? Jean-Luc...