0 Shares 493 Views

“Art Prise, Place à la culture de demain!” : la nouvelle association dédiée entièrement aux artistes

"Art Prise, Place à la culture de demain!" - Équipe de l'association © Olivier Montay

En septembre prochain aura lieu le lancement de “Art Prise, Place à la culture de demain!”, la nouvelle plateforme entièrement consacrée aux artistes émergents. Pour cette occasion, la fondatrice et présidente de l’association l’artiste plasticienne Camille Sauer, revient avec nous sur les enjeux majeurs ayant motivés sa création.

Camille, tu es la fondatrice et présidente de “Art Prise, Place à la culture de demain!”, peux-tu nous présenter l’association ?  

“Art Prise, Place à la culture de demain!” est une association à but non lucratif qui vise à accompagner les artistes plasticiens professionnels, émergents ou en début de carrière. L’idée, c’est de mettre en place un environnement professionnel, un réseau social virtuel et réel, leur permettant d’échanger entre eux, de gagner en compétences et de compléter leurs acquis.  

Comment l’idée de créer cette association est-elle venue ? Quelles ont été tes motivations ?  

Un jour, alors que je participais à un prix d’art, je me suis rendue compte que la valeur qu’on attribuait à mon travail dépendait essentiellement d’un marché et du prix qu’on souhaitait bien lui donner. À ce moment-là, j’ai réalisé qu’il était essentiel pour un artiste de gagner en autonomie. Et pour ce faire, de bénéficier de moyens, d’informations, et surtout du soutien d’une communauté ; de participer à une économie n’étant pas uniquement basée sur de l’argent mais aussi sur des valeurs d’entraide, de fédération et de partage de compétences ! 

Costume de société, Camille Sauer, 2019 © Corentin Schimel

Tu es aussi engagée dans de nombreuses autres actions. Qu’est-ce qui distingue “Art Prise, Place à la culture de demain! d’autres de tes projets tels que “Quelque Chose de Neuf” par exemple ? 

La grosse différence c’est que “Art Prise, Place à la culture de demain!” a été créée par des artistes, pour les artistes. Dans cette association les artistes sont vraiment au cœur du projet. La plateforme a entièrement été pensée pour eux afin de répondre à des problématiques qui leurs sont propres. Elle est 100% gratuite.

Tous les artistes en début de carrière peuvent-ils faire partie de l’association ou y a-t-il un nombre limité de places et des critères de sélection ?  

Comme il s’agit d’abord d’un réseau social virtuel, il n’y a pas de nombre de places limitées, la plateforme peut accueillir autant d’artistes qu’il faut. Ce n’est que lors des journées professionnelles et en raison du contexte sanitaire actuel que les places restent limitées. Nous faisons cependant en sorte que ces journées soient rediffusées et visionnables à tout moment sur notre site Internet et chaîne Youtube. 

Concernant la sélection d’entrée, il y a forcément certains critères, le premier est de privilégier une communauté d’artistes plasticiens professionnels. Nous ne souhaitons cependant pas catégoriser les artistes. Chaque parcours est différent : certains sont diplômés d’école d’art alors que d’autres sont devenus artiste après une reconversion professionnelle. Nos choix de sélection se feront donc au cas par cas, avec une demande de justificatifs témoignant de l’activité artistique professionnelle. Par exemple : être adhérent de la Maison des Artistes, de l’Agessa, Expositions… Justifier de cela est important parce qu’on cherche vraiment à réunir des artistes partageant les mêmes problématiques et difficultés.  

© “Art Prise, Place à la culture de demain!”

À terme, l’association constituera le premier annuaire d’artistes professionnels de France. Qu’est-ce qui est important selon toi dans le recensement de tous ces artistes émergents ?  

Le but de cet annuaire est essentiellement de faire découvrir une plus grande diversité d’artistes émergents au public,  aux professionnels de la culture et aux entreprises sensibilisées à l’art ou non. Aujourd’hui, l’artiste valorisé est majoritairement issu de la capitale, même si d’autres villes se démarquent telles que Nantes, Lyon ou Bordeaux. On remarque tout de même une nette différence d’opportunités selon la provenance de l’étudiant.
Le but de “Art Prise, Place à la culture de demain!” est de rééquilibrer ce désavantage, en décloisonnant les régions et en créant une seule et même communauté.  

“Art Prise, Place à la culture de demain!” organise aussi des journées à thème gratuites, tous les deux mois environs, pour les artistes professionnels. Des talks et des ateliers collaboratifs sont organisés par des acteurs culturels bénévoles. Peux-tu nous parler un peu de ces journées d’échange et de co-création ?  

Ces journées à thème sont inspirées du système des Hackathons. Je trouve ce concept extrêmement intéressant puisqu’il permet de mettre en place des projets en un temps record et stimule beaucoup intellectuellement. Les Prises sont des journées à thème comprenant des talks le matin et des ateliers l’après-midi. Tout au long de la journée interviennent des acteurs culturels extérieurs, bénévoles et engagés sur des problématiques précises : l’écologie par exemple.
L’objectif de ces conversations est de diversifier les opinions face à un thème posé afin de découvrir et de dresser différentes perspectives possibles. S’ensuivent alors des ateliers collaboratifs durant lesquels les artistes travaillent par groupe pour développer des problématiques et trouver des solutions. Ceci dans le but d’initier de nouveaux projets culturels. Si certaines idées se démarquent, l’équipe de “Art Prise, Place à la culture de demain!” propose aux artistes porteurs de projet d’intégrer le programme de mentorat de l’association.  

Œuvre de Aymeric Vergnon-d’Alançon, 2020 © Aymeric Vergnon-d’Alançon

Justement, quels seront les bénéfices apportés aux artistes faisant partie du programme de mentorat ?   

L’idée derrière ce programme de mentorat est de soutenir quatre projets chaque année jugés par l’équipe comme étant “d’utilité publique”. Ici, il ne s’agit pas de projet artistique mais bien culturel, le but étant de pousser l’artiste à reprendre sa place d’acteur culturel au sein de la société.
Dans ce cadre, “Art Prise, Place à la culture de demain!” propose aux artistes porteurs de projet sélectionnés, un an d’accompagnement et de formation aux côtés de notre équipe et de référents professionnels spécialisés dans un domaine en particulier. Ceci, afin de donner aux participants les prérequis nécessaires pour mener à bien leurs projets. Au cours de cette année d’accompagnement, ils bénéficieront d’un suivi régulier et de conseils de professionnels référents, spécialisés dans des secteurs clés : institution au marché public, business model, création d’association de l’entreprise, droit d’auteur… Une fois le projet réalisé, l’artiste devra à son tour soutenir et accompagner un des artistes du programme de l’année suivante. 

D’après toi, quelles sont les initiatives importantes à retenir pour les artistes qui hésiteraient encore à vous rejoindre ?  

Le plus important à retenir, c’est que “Art Prise, Place à la culture de demain!” bien que ce soit un réseau social virtuel abrite une communauté réelle et impliquée autour de problématiques propres aux artistes professionnels. Cette association – montée entièrement bénévolement – a vraiment été créée dans le but de changer la culture et d’améliorer les conditions de vie des artistes. Elle vise aussi à les encourager à devenir à nouveau des acteurs culturels majeurs au sein de la société par l’action culturelle.

Équipe de l’association © Olivier Montay

Pour en savoir plus, rejoignez l’équipe de “Art Prise, Place à la culture de demain!”, sur leur page Instagram ainsi que sur leur site Internet.

Articles liés

Le Centre Pompidou met les femmes à l’honneur dans son nouveau MOOC
Agenda
77 vues

Le Centre Pompidou met les femmes à l’honneur dans son nouveau MOOC

Dans un souci d’affirmer son engagement pour l’égalité entre les genres et la création artistique féminine, le Centre Pompidou publie son nouveau MOOC dédiée aux femmes artistes “Elles font l’art”.  À découvrir ! Tout d’abord, pour ceux qui ne...

Andrea Ravo Mattoni présente une fresque en hommage aux soignants
Art
122 vues

Andrea Ravo Mattoni présente une fresque en hommage aux soignants

Andrea Ravo Mattoni dévoile une nouvelle fresque dans un endroit gardé secret, dans la province de Varèse en Italie : une reproduction de David et Goliath par Guido Reni (1607), entièrement réalisée à la bombe aérosol. “Un an s’est...

Davy Sicard, un artiste qui navigue entre les styles musicaux
Musique
85 vues

Davy Sicard, un artiste qui navigue entre les styles musicaux

Auteur, compositeur, interprète, Davy Sicard est un musicien accompli. Alors que c’était le foot qui l’intéressait enfant, c’est par son père, qui travaillait pour un orchestre, que lui vient finalement cette autre passion. Sa carrière débute en 1992, alors...