0 Shares 663 Views

Ce week-end à Paris… du 13 au 15 janvier

13 janvier 2023
663 Vues

Vendredi 13… Plutôt team le 13 porte bonheur ou le 13 porte malheur ? Dans tous les cas, ce vendredi sonne le glas de cette semaine. Le week-end est enfin là ! Et Artistik Rezo aussi ! Au programme : beaucoup d’expositions, mais pas que. Pour préparer au mieux votre week-end, nous vous avons programmé une sélection d’évènements à ne pas manquer ces prochains jours…

Vendredi 13 janvier

Pourquoi ne pas commencer votre week-end au cinéma ? Sorti en salles le 11 janvier, Swing Rendez-vous vous attend nombreux pour son premier week-end de lancement.

Théodore, un jeune Parisien timide, découvre l’existence d’une chanson aux pouvoirs surnaturels, un vieux standard jazz des années 20 qui agit comme un élixir d’amour sur la personne qui l’entend.

Souhaitant charmer Amandine, qu’il croit être la femme de sa vie, Théodore part à la recherche de la partition. Son enquête le mène à New York, où il rencontre des musiciens de la communauté swing qui l’aideront dans son aventure.

Pour les plus théâtreux d’entre vous, le théâtre Victor Hugo à Bagneux vous accueillera avec plaisir pour la représentation de Dandelion, une pièce créée par Arianna F. Grossocordón, autour d’un sujet toujours plus d’actualité…

Combien de fois avez-vous entendu, à l’orée d’une représentation théâtrale, l’injonction pressante de mettre totalement vos portables à l’arrêt. La performance immersive et interactive, Dandelion, requiert que vous gardiez allumé ce petit prolongement de vous-mêmes. Et mieux que vous l’utilisiez.

Sous-titrée, « La théorie des mondes possibles », la proposition extrêmement originale conçue par la porteuse du projet, Arianna F. Grossocordón, invite le public à jouer avec la destinée des personnages fictifs mis en action par la pièce.

Reproduisant les mécanismes de participation proposés par les réseaux sociaux, Dandelion est une invitation ludique à réfléchir sur les usages et les pratiques des smartphones dans notre quotidien. Et, plus largement, sur la manière dont les réseaux sociaux façonnent une nouvelle narration de notre propre intimité et l’exposent publiquement.

Décédé en octobre dernier, Pierre Soulages et son “outrenoir” sont mis à l’honneur à travers l’exposition Nuances de noir(s), réalisée par les artistes de la galerie Wawi. Vous pourrez la découvrir dès ce soir au vernissage de 18h à 22h, jusqu’au 27 janvier.

N’ayant pas été honoré par une exposition posthume, 16 street artists, inspirés par la technique unique de Soulages de l’outrenoir ou noir-lumière, ont décidés de lui rendre hommage.

Gratuit, le parcours de Nuance de noir(s) se compose d’une vingtaine de créations inédites avec des tableaux et des œuvres en noir et blanc, ainsi qu’une fresque commune réalisée par ces artistes de la scène contemporaine française.

(Re)découvrez dès maintenant l’un des grands artistes français contemporains, d’après le regard et les œuvres de la nouvelle génération de street-artistes.


Samedi 14 janvier

Pour tous les férus de street art, ce samedi est le marathon d’expositions à ne pas manquer pour ne pas rater les dernières dates de trois grandes galeries.

Après son vernissage flamboyant de décembre dernier, il est l’heure de dire au revoir à l’artiste Madame. Pour terminer en beauté son exposition Fou d’bar club !, elle organise un finissage bingo.

Contre seulement 5 € le carton, tentez de remporter des goodies, une pièce originale, et encore plein de surprises ! L’occasion aussi de rencontrer l’artiste en personne et de pouvoir échanger sur son univers.

On vous attend donc nombreux de 15h à 18h à la Galerie Artistik Rezo.

Reconnue internationalement, la galerie Danysz a accueilli la première exposition de tableaux générés par une intelligence artificielle. A son tour, il s’agit de la dernière date pour découvrir l’exposition 7.1, une série de 14 tableaux, réalisée par le trio d’artistes Obvious.

La particularité de ces toiles, représentant les sept merveilles du monde, est que la moitié d’entre elles sont physiques, tandis que l’autre est uniquement digitale. Seulement disponibles en réalité augmentée, un QR code à l’entrée de la galerie permet de télécharger l’application Artivive pour pouvoir les admirer. En réalité, elles représentent une extension des tableaux originaux.

Bien que ces tableaux aient été peints, les tableaux digitaux sont le fruit d’une intelligence artificielle. Lors de leur interview pour France 3, le trio Obvious a déclaré avoir conçu un algorithme pour transformer un texte précis en images.

Pour tous les curieux et les fans de technologie, l’exposition est gratuite, donc profitez-en sans modération.

Dernier jour aussi pour profiter de l’exposition Struggle à la GCA Gallery mettant à l’honneur Fikos, aux côtés de nombreux autres street artists (C215, DOTMASTERS, DZIA, ETNIK, FLOG, FODE, KURAR, Matthias MROSS, MOMIES, NEBAY, NEVERCREW, ORTICANOODLES, PURE EVIL).

Située dans le XIIIe, lieu de prédilection des street artists, la GCA Gallery propose une expérience artistique unique grâce à ses choix artistiques novateurs et sa scénographie changeante, à l’instar de la galerie d’Artistik Rezo.

À travers cette exposition, FIKOS a souhaité mettre en scène les différents combats imposés par la vie. En un mot, la Lutte constante qui nous anime, et parfois qui nous écrase.

Il montre combien la vie impose de multiples questionnements, qui engendre de l’angoisse. L’artiste revient sur ces trois dernières années qui ont vu cette dernière s’intensifier face au contexte sanitaire, politique, économique et évidemment écologique. Il décrit comment les humains doivent se maintenir dans un effort constant pour donner une structure, une forme, un sens, à leur vie, et à eux-mêmes.

Si ce n’est pas déjà fait, foncez découvrir cette exposition pleine de sens à la GCA Gallery.

FIKOS – “For Freedom”, 2022 – Acrylique sur toile signée et datée en bas à droite – 100 x 77 cm


Dimanche 15 janvier

Pour bien finir son week-end, la sortie dominicale est de mise. L’équipe d’Artistik Rezo vous propose de vous emmener voyager dans diverses contrées.

Première escale, benvenuto in Italia. Rendez-vous à l’Hippodrome Paris-Vincennes où le Food Market enfile les couleurs italiennes pour vous régaler tout au long de la journée. Et ce n’est pas tout… Pour les plus intrépides, enfilez vos patins pour profiter de la célèbre Roller Party gratuite.

Danse, fun, musique, convivialité : venez faire admirer votre talent dans le Grand Hall sur une piste éphémère spécialement dédiée ! Des guichets seront à votre disposition pour louer des patins. Les membres de l’association Paris Roller Dance donneront de précieux conseils et assureront l’animation.

Des dons sont recommandés pour participer à la roller party. Ils seront reversés à l’association On’Tapa, organisation à but non lucratif qui a pour objectif de développer des pédagogies alternatives à travers le monde et de les rendre accessibles à des enfants en situation vulnérable. Attention, la Roller Party est ouverte aux adultes et enfants de plus de 6 ans. N’attendez plus et venez enflammer la piste de roller !

Envie d’ailleurs encore plus lointains ? Profitez du dernier jour de l’exposition Dar Jassad Concept, la Maison du Corps en dialecte marocain.

Réalisé par neuf étudiants de l’ICART, ce projet vise  à interroger le rapport au corps à travers les œuvres de six artistes proposant leurs propres interprétations de ce sujet, qui est devenu à la fois objet politique et quête de liberté personnelle.

L’exposition présente des artistes issus de différentes cultures et inspirations, dont les travaux sont connectés par la thématique du corps. Traités de manière hétéroclite, les corps présentés dans cette exposition évoluent dans des espaces et dynamiques différents, offrant ainsi un riche dialogue entre de multiples représentations.

En plus de susciter une réflexion sur la présence physique dans l’espace, Dar Jassad Concept vise également à permettre aux spectateurs de se regarder, de s’identifier ou de se confronter aux corps présentés. Des dispositifs de QR code seront également mis en place pour fournir des informations sur les artistes et leurs travaux. A tous les amateurs d’art, rendez-vous au 6, rue Saint-Blaise dans le 20e arrondissement.

Une fois la nuit tombée, pourquoi ne pas s’émerveiller devant la scénographie du festival des lumières, au Jardin des Plantes ?

Fort de sa 4e édition, le festival des lumières du Jardin des Plantes présente chaque année une balade lumineuse nocturne dans une ambiance féérique. Ce dimanche sera la dernière occasion pour profiter des gigantesques statues d’animaux illuminées qui jalonnent ce jardin.

Après nous avoir transportés dans les fonds marins, et dans le monde des dinosaures, le Jardin des Plantes nous dévoile le Monde du Minuscule vu en grand avec son nouveau thème : Mini-Mondes en voie d’Illumination.

Cette immersion dans cet univers minuscule, voire microscopique, nous fait découvrir le fonctionnement d’un écosystème complexe rappelant l’importance qu’ « on a souvent besoin d’un plus petit que soi. »

Il serait dommage de rater l’occasion de profiter entre amis, ou en famille, d’une exposition aussi singulière. Alors n’hésitez plus et foncez réserver vos places.

Pour accompagner ce week-end en musique…

C’est avec Rémi Guirao

Déjà connu du public rock avec son groupe Arabella, le chanteur compositeur nous donne aujourd’hui le ton de sa nouvelle carrière solo, entre variété et french pop. Des mélodies légères et entêtantes qui laissent le timbre délicat et la poésie de l’artiste prendre toute leur ampleur.

Ces deux premiers singles sont extraits du premier album Je serai là prévu dans le courant de l’année 2023. Rémi Guirao est un chanteur, auteur et compositeur grenoblois né en 1996.

Son premier album est en cours de production, en partie arrangé par Christophe Casanave (compositeur de Marc Lavoine, Najoua Belyzel) et mixé par François Delabrière. Ce LP, qui sera achevé fin juin 2022, propose une chanson française pop et multigénérationnelle.

À travers des textes poétiques qui racontent l’amour, le rapport aux autres et la soif d’une vie de plaisir, Rémi Guirao livre une interprétation à l’énergie rock. Des mélodies efficaces et fédératrices interprétées sur scène par une formation en duo (Rémi au chant accompagné d’Amaury Pastorelli à la batterie, aux machines et synthés).

Cet artiste a connu et connait également la scène avec le groupe pop-rock Arabella dont il est chanteur auteur-compositeur. Le groupe s’ouvre actuellement à l’étranger avec un nouvel opus. Ce quatuor français qui porte le souffle d’un indie rock brut, libre et spontané a su rayonner humblement avec une centaine de milliers de streams et de vues. Aujourd’hui, Rémi Guirao est prêt et a le besoin d’entamer un parcours en solo pour raconter sa chanson française.

Un concert à ne pas manquer ! Mélissa Laveaux présente son dernier album Mama Forgot Her Name Was Miracle (2022) sur la scène du Théâtre du Châtelet le 20 janvier.

Après l’excellent Radyo Siwèl en 2018, Mélissa Laveaux est de retour avec un nouvel et quatrième album studio : Mama Forgot Her Name Was Miracle, un disque spirituel, poétique et hautement émancipatoire. Si les rituels et les modèles dont on hérite sont parfois défaillants, dépassés voire rétrogrades, libre à nous d’innover !


Artistik Rezo vous souhaite un bon week-end !

 

Articles liés

Marlene Dumas « open-end » : une subjectivité libérée
Art
126 vues

Marlene Dumas « open-end » : une subjectivité libérée

À Venise, au Palazzo Grassi, Caroline Bourgeois a assuré le commissariat d’une rétrospective-évènement mettant à l’honneur Marlene Dumas jusqu’au 8 janvier 2023. Ce sont les quatre dernières décennies de pratique et de vie de l’artiste qui se sont offertes...

L’Institut du Monde Arabe vous ouvres ses portes à l’occasion de son festival “IMA Comedy Club 2023”
Agenda
75 vues

L’Institut du Monde Arabe vous ouvres ses portes à l’occasion de son festival “IMA Comedy Club 2023”

À l’occasion du festival “IMA Comedy Club 2023”, l’institut du monde Arabe organise une journée portes ouvertes le mercredi 8 février de 10h à 18h. Les expositions : “Sur les routes de Samarcande. Merveilles de soie et d’or”, “Habibi, les...

Fiore Verde , le festival qui met en lumière les cultures italiennes au Parc de la Villette
Agenda
81 vues

Fiore Verde , le festival qui met en lumière les cultures italiennes au Parc de la Villette

“Fruit d’une maîtrise de l’italien aussi humble qu’approximative, Fiore Verde est né en mai 2022, en plein coeur du premier printemps post-pandémie et pré-toutlereste. On entend alors Thomas Mars (Phoenix) et Giorgio Poi magnifier de leurs voix le Haute...