0 Shares 1881 Views

Charlotte Abramow, une photographe au pays des surréalistes

Charlotte Abramow ne cesse de nous émerveiller ! Libre et inspirée, la photographe se consacre actuellement au Projet Maurice, un livre et une exposition sur son père qui mérite attention.

Cette photographe belge de 25 ans, diplômée des Gobelins, n’a pas fini de nous surprendre. Elle shoote notamment de nombreux portraits, ou en tout cas des mises en scène ayant pour thème le rapport au corps. Son travail évoque un univers très personnel, pétillant et doux, teinté à la fois d’humour et de tendresse. Charlotte définit son propre style comme « surréaliste, improbable et construit ».

Inspirante inspirée

Son inspiration, elle la puise principalement dans l’univers onirique et étrange des surréalistes : Magritte, Dali, Max Ernst… Elle joue de façon permanente avec les situations, les images et notre perception de celles-ci. Si l’on considère des artistes plus contemporains, Charlotte se nourrit également du travail étrange et mystérieux du photographe contemporain Tim Walker.

Charlotte et Angèle : une complicité artistique

Directrice artistique de la chanteuse Angèle, la photographe a réussi à associer une identité graphique et visuelle à la voix douce et envoûtante de la jeune femme belge. Deux univers qui correspondent à merveille, une chance que leurs chemins se soient croisés. Après la mise en image des deux premiers singles de la jeune chanteuse réalisée par Charlotte, on espère tous une nouvelle collaboration très bientôt !

 

Les Passantes

Sorti à l’occasion de la Journée internationale de la femme 2018, le clip des Passantes, mis en musique par Georges Brassens et réalisé par Charlotte, à fait parler de lui ! Cette véritable ode poétique au corps féminin et à la liberté a été censurée par YouTube, dès le lendemain de sa publication, pour finalement être autorisée à nouveau, face à la vague de protestation des internautes. Un acte, non dénué de sens, qui nous rappelle le long et laborieux chemin des femmes face à la liberté d’expression.

Le Projet Maurice

Charlotte se consacre également à une très jolie initiative personnelle. D’abord, le projet Maurice retrace l’incroyable expérience d’un homme de 80 ans qui a littéralement pu renaître. Ensuite, ce projet sur la famille et la maladie, mais surtout la vie, témoigne de son lien exceptionnel avec son père.

« Le Projet Maurice veut traduire en images le parcours de vie de mon père, qui est tombé très malade, mais qui s’en est sorti miraculeusement. C’est quand mon père a commencé à aller mieux que j’ai pensé à faire ce projet. C’est donc dans une dynamique très positive que je voudrais proposer, un nouveau regard sur la maladie, plein d’espoir et d’optimisme », explique la jeune femme.

Il est possible de soutenir ce projet ici. 777 contributeurs ont déjà contribué pour près de 29 000 €. Pourquoi pas vous ?

Lolita Siad-Guilleray

Articles liés

L’ordre des choses – Théâtre de la Michodière
Agenda
32 vues
Agenda
32 vues

L’ordre des choses – Théâtre de la Michodière

A soixante ans Bernard Hubert s’est enfin fixé et vit le parfait amour avec Juliette qui a plus de vingt ans de moins que lui. Bernard Hubert et Juliette sa jeune compagne voient débarquer, Thomas, un séduisant trentenaire qui...

Sébastien Giray – Un bonheur acide !
Agenda
29 vues
Agenda
29 vues

Sébastien Giray – Un bonheur acide !

Dans ce nouveau spectacle d’humour musical, Sébastien Giray s’acharne à « trouver le bonheur » ! Malgré les coups portés par le quotidien, il élabore une stratégie toute personnelle… Textes percutants et incisifs, chansons drôlissimes, il propose un one-musical subversif...

« Quelque part dans le désert » – Ron Amir – Musée d’Art Moderne
Agenda
33 vues
Agenda
33 vues

« Quelque part dans le désert » – Ron Amir – Musée d’Art Moderne

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris accueille, du 14 septembre au 2 décembre, l’exposition « Quelque part dans le désert » du photographe israélien Ron Amir présentée au Musée d’Israël à Jérusalem en 2016. Composée de...