0 Shares 2263 Views

Fluctuart – Premier centre d’art urbain – Paris

Un lieu d’art, de vie et de fête, Fluctuart est le premier centre d’art urbain flottant au monde, lieu unique, ouvert à tous les publics, curieux et passionnés, à la disposition de tous les acteurs de la scène urbaine : artistes, professionnels et institutions.

Fluctuart valorise toutes les tendances de l’art urbain, depuis les pionniers du street art jusqu’aux artistes contemporains, et met plus particulièrement en valeur les pratiques émergentes et innovantes.

Fluctuart est un lieu vivant, dynamique, évolutif, un lieu de création, d’exposition, de rencontres et d’échanges, d’inspiration et de divertissement, hébergeant un vivier d’événements culturels et artistiques. Ce nouveau centre d’art urbain flottant se distingue par sa modularité, sa structure et son accessibilité dans le but de proposer une vitrine culturelle offerte à tous. L’espace de 1000 m2 totalement transparent, doté de trois niveaux, se situera au pied du pont des Invalides.

Il est constitué de différents volumes qui permettent d’accueillir des expositions temporaires, une collection permanente, des interventions in situ, une librairie spécialisée, des événements culturels, des ateliers créatifs et un rooftop, lieu d’échanges, de rencontres et de partage. Enrichi de résidences ponctuelles d’artistes, il soulignera ainsi la participation de tous les acteurs de la scène urbaine par la présence de professionnels des métiers de l’art et de la culture, d’artistes, reconnus ou émergents, ainsi que d’institutions. Sa volonté première est de mettre l’art à la portée de tous les publics.
Dans le cadre d’un partenariat avec l’ICART, 1
re école en Europe du management de la culture et du marché de l’art, de nombreux projets pédagogiques viendront interagir avec la programmation et impliqueront ses étudiants.

Deux espaces, bar & fooding, promettront également d’animer la barge pour des soirées festives et insolites autour de performances artistiques et d’œuvres d’art.

Un projet né des associés fondateurs : Géraud Boursin, Nicolas Laugero Lasserre et Éric Philippon


3 questions à Nicolas Laugero Lasserre, directeur artistique, collectionneur et spécialiste d’art urbain, directeur de l’ICART (école du management de la culture et du marché de l’art) et l’un des trois associés fondateurs de Fluctuart.

Projets muséaux et expositions autour du street art se multiplient. Quelle est l’ambition de Fluctuart ?
Fluctuart est un lieu à l’image de ses artistes. Créatif, ouvert au monde, engagé et dans son époque. Pour la première fois en France, artistes, amateurs et passionnés d’art urbain, street art, post-graffiti et cultures urbaines, se retrouveront dans un centre d’art dédié à ce mouvement. Les ambitions de Fluctuart se présentent sur 3 axes : les artistes, le public et le rayonnement de l’art urbain en France et à l’international.
Nous souhaitons dévoiler aux visiteurs un regard croisé sur l’art urbain en exploitant toutes les facettes du mouvement à travers des expositions temporaires thématiques et monographiques qui rythmeront les saisons tout en présentant des artistes majeurs par le biais d’une exposition permanente. Par ailleurs, les artistes issus de la scène française ou internationale auront carte blanche pour créer des œuvres in situ dans l’intégralité des espaces de Fluctuart. La médiation et l’éducation auprès du public seront au cœur de notre démarche d’accessibilité à travers des ateliers et des visites guidées. Fluctuart est avant tout un lieu en perpétuel mouvement à la fois artistique et festif, entre découvertes et rencontres.

Paris est-elle aujourd’hui un carrefour privilégié pour l’art urbain ?
Personne ne le conteste, Paris est la capitale de l’art urbain dans le monde. C’est ici que Shepard Fairey vient faire ses grands projets, que Banksy intervient… Et cela se joue à tous les niveaux : le nombre d’artistes, de projets, de ventes aux enchères et de galeries spécialisées est unique. Les expositions battent des records de fréquentation. C’est d’ailleurs également le cas en région. En 2016, à l’occasion de la Nuit Blanche, nous avons inauguré ART42, le musée d’art urbain à Paris au coeur de l’école 42. 150 oeuvres et installations d’artistes urbains y sont exposées. Avec plus de 30 000 visiteurs, ce lieu témoigne de l’engouement du public envers ce mouvement. Ainsi, Fluctuart n’a pas vocation à remplacer Art42 qui garde toute sa légitimité et sa particularité à présenter le streetart au sein d’une école et à former le regard tant des étudiants que du public; au contraire, Fluctuart s’inscrit dans une sorte de continuité d’Art42, développant encore davantage l’espace, la médiation et les possibilités de présenter le street art à un public toujours plus large.

Comment expliquer cette passion collective pour le street art ?
Ce mouvement vient réconcilier l’art avec le public. Aujourd’hui, on a envie de croire en l’idée d’un art pour tous — ce qui ne veut pas dire un art médiocre. Le mouvement compte nombre d’artistes très ambitieux et de grand talent, y compris conceptuels. Cette quête d’un art accessible à tous est inscrite dans l’ADN du mouvement avec des artistes engagés et en phase avec leur époque.

[Interview réalisée par Sophie Pujas, journaliste]

 

Fluctuart, lauréat de l’appel à projets “Réinventer la Seine”En juin 2017, Fluctuart est nommé lauréat de l’appel à projets « Réinventer la Seine » sur le site du Gros Caillou. Situé sur la rive gauche, ce plan d’eau s’inscrit dans l’aménagement des berges de Seine piétonnisées et ouvertes au public depuis 2012. Un lieu de choix pour un bâtiment flottant.

Afin de contribuer à la dynamique du territoire, et en s’appuyant sur l’expérience de « Réinventer Paris », la Ville de Paris, la Métropole Rouen Normandie et la Communauté d’Agglomération du Havre ont décidé de la mise en œuvre d’un appel à projets innovants à l’échelle de l’Axe Seine.

L’appel à projets « Réinventer la Seine » consiste à proposer des sites tout le long de l’Axe Seine, à occuper, animer, louer ou acheter à travers la mise en œuvre de projets innovants. Cette approche multisite doit contribuer à révéler et concrétiser l’Axe Seine : les collectivités et les ports de l’Axe Seine lancent le défi à des architectes, entrepreneurs, artistes… d’inventer de nouvelles façons de vivre, de travailler, de se déplacer sur et au bord de l’eau, en s’appuyant sur ces différents sites. L’innovation et le fleuve deviennent ainsi les deux fils rouges pour inventer la métropole du XXIe siècle, de Paris au Havre, en passant par Rouen. Dans le cadre de la mise en œuvre du Schéma stratégique pour l’aménagement et le développement de la Vallée de la Seine, un processus de labellisation a été engagé afin de soutenir des expérimentations. La définition d’un label propre à la Vallée de la Seine a pour objet de renforcer son identité, afin de la rendre plus lisible au sein du territoire lui-même et à l’extérieur. L’appel à projets « Réinventer la Seine » bénéficie du label « Vallée de la Seine ».

 

Un projet architectural singée Seine Design
Le projet Fluctuart est une réponse à l’appel à projets « Réinventer la Seine ». Pour Gérard Ronzatti, président de Seine Design et architecte du bâtiment, cette réinvention passe par la proposition d’une nouvelle relation avec l’art, plus intuitive et immersive. La Seine, en tant qu’espace ouvert et dédié à tous, constitue une opportunité pour repenser ce lien. En proposant des références architecturales spécifiques au fleuve, Fluctuart renverse les codes des musées et centres d’art. 
Le bâtiment résulte de la superposition de trois lieux différents portant chacun une expérience spatiale qui n’appartient qu’au fleuve.

La cale, avec ses grandes ouvertures aux extrémités, celle-ci est orientée vers les perspectives longitudinales et l’enfilade des ponts de Paris.
Son traitement architectural est riche : il fait apparaître des variations de niveaux, des parcours, une darse intérieure. Elle accueille un atelier, un lieu d’exposition ainsi que des bureaux.

Le pont principal, avec ses 13 cadres vitrés de chaque côté, ce dernier nous parle des rives du fleuve, en vis-à-vis, comme dans un miroir.
Son architecture est industrielle et modulable avec son plafond en acier inox et ses panneaux mobiles. Visibles depuis l’extérieur, ces grandes cimaises donneront à voir une autre image du bâtiment, au fil des événements.

La terrasse supérieure nous rappelle ce que le fleuve nous apporte avant tout : une ouverture béante sur le ciel, celle que l’on découvre en s’arrêtant quelques minutes sur un pont de Paris.

Ces trois lieux sont desservis et reliés par un patio vertical qui va de la Seine vers le ciel. Au pied de ce patio, le visiteur a les pieds dans l’eau puisque la Seine entre dans le bâtiment. Cette promenade architecturale s’accompagne de nombreux escaliers et gradins.

 

L’agence Seine Design, l‘architecture flottante au service des territoires et de ses habitants

C’est forts de trente années d’expérience internationale dans le domaine de l’architecture navale et flottante que Gérard Ronzatti et son équipe proposent aujourd’hui d’apporter des solutions architecturales sans précédent sur les plans d’eau.

Leader français de l’architecture flottante, l’équipe Seine Design met son savoir-faire au service des territoires et de leurs habitants. Projets architecturaux à forte valeur sociétale, bâtiments flottants respectueux des plans d’eau et de leur environnement ou encore mobilités douces via le fleuve sont autant d’éléments qui jalonnent sa démarche globale. S’insérant pleinement dans le paradigme de la ville durable, Seine Design exhorte à un retour respectueux au fleuve, de nouvelles manières de le vivre et de l’appréhender. Exigence architecturale, innovation fluviale et préoccupations socio-écologiques constituent ainsi les valeurs défendues par cet atelier d’architecture pas comme les autres.

 

Gérard Ronzatti, président de Seine Design
Pendant 20 ans, Gérard Ronzatti se consacre aux bateaux promenades et restaurants. Au début des années 2000, il replace toutefois l’architecture flottante au centre de sa réflexion. Équiper et valoriser le territoire par le fleuve, c’est désormais tout le travail de l’architecte. Très exposée en cœur de ville, c’est une architecture qu’il veut exemplaire et capable de porter tous les projets de société. Ses références architecturales en témoignent. En 2010, il conçoit l’« Adamant », un hôpital de jour psychiatrique amarré au pied du pont Charles de Gaulle. En 2016, il réalise un hôtel flottant 4 étoiles, composé de 58 chambres, d’un restaurant et d’un bassin, le « OFF Paris Seine » (Paris).

C’est alors la première fois qu’un bâtiment flottant se voit décerner un prix d’architecture. Dans le cadre du concours « Réinventer la Seine », Gérard Ronzatti conçoit trois projets lauréats aux programmes très variés. Un centre de sport et de bien-être ainsi qu’un musée consacré à l’art urbain s’amarreront prochainement sur les plus belles rives de Paris. Plus que jamais, sa volonté de ramener l’architecture flottante dans le champ de l’architecture se rend visible sur le fleuve.

Mise en lumière réalisée par Franck Franjou
Franck Franjou, plasticien de l’environnement nocturne, signera la lumière du bâtiment flottant. Diplômé de l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art, Franck Franjou crée en 1990 Franck Franjou Plasticien de l’Environnement Nocturne, grâce à quoi il a pu travailler sur de nombreux projets d’envergure, notamment avec l’architecte Renzo Piano.

« Lorsque de nuit nous découvrons un lieu pour la première fois, son identité nous est donnée par l’atmosphère, cette atmosphère est de facto donnée par la lumière artificielle. La lumière de Fluctuart sera entièrement liée au concept architectural dont elle révélera les particularités, la modularité et les transparences. La lumière sera changeante, dynamique ou fixe et sera le reflet de l’identité de Fluctuart en fonction des différents événements de la soirée et de la nuit. Elle sera aussi un véritable outil pour participer à la mise en valeur des œuvres présentées et sera en soi un élément fort de la signature nocturne de Fluctuart. Les dernières technologies LED seront employées afin d’inscrire Fluctuart dans une démarche environnementale raisonnée. »

Sonorisation signée Alain Français
Directeur son & P.D.G. de la société De Préférence, Alain Français signera l’ingénierie et l’équipement son au sein de Fluctuart, permettant ainsi au public de profiter des expositions et du bar dans les meilleures conditions. Diplômé de l’École Son ORTF, Alain Français travaille en France et à l’étranger où il s’est vu confier de nombreux événements d’ouverture et de clôture. Notamment en charge des cérémonies du Panthéon, de la Coupe du Monde de rugby, des Bateaux Parisiens et d’expositions à la Fondation Louis Vuitton, il garantira à Fluctuart un son de qualité et adapté à la polyvalence du lieu.

 

 

Une nouvelle approche de l’art urbain :
Casser les conventions, prendre des risques, susciter des réactions, délivrer un message, être visible, couvrir les murs, telles sont les ambitions de ce nouvel espace.
Installé sur les quais de Seine – lieu de passage, de rassemblement et de loisirs –, ce centre, entièrement modulaire et transparent, a pour vocation d’être un espace ouvert afin de permettre un élargissement de son public et de ses horizons.
Ici, les murs n’ont plus leur place, seules les œuvres comptent. Cette annihilation du support leur confère une plus grande visibilité et brise les clivages et les codes des institutions traditionnelles. L’art doit faire partie intégrante et inhérente du paysage urbain afin de permettre aux visiteurs une immersion totale dans ce lieu.
La transparence des volumes permet à l’art un investissement total de l’espace intérieur et extérieur. En effet, le regard du passant, amateur ou passionné, ne peut s’y soustraire. Ainsi, avec cette démocratisation de l’espace, où toute notion de cloisonnement, de communautarisme et d’élitisme est brisée, Fluctuart est un lieu ouvert, gratuit et accessible à tous.
Enfin, cette initiative, inscrivant la présence de l’art sur l’eau, pourrait s’étendre au sein de diverses villes sensibles à l’expression de la culture pour le plus grand nombre.

[Philippine Fuchs, diplômée en Histoire de l’art, pour Fluctuart]

 

La programmation artistique
Fluctuart permet au public de comprendre, d’observer et de vivre des expériences relatives à l’art urbain. Chacun peut découvrir des artistes de tous horizons, du Grand Paris, de régions françaises ou internationaux, qu’ils soient de jeunes artistes émergents, des pionniers historiques comme Futura 2000 ou des artistes mondialement reconnus comme Shepard Fairey ou Invader. Fluctuart se positionne comme une véritable tête chercheuse en matière d’art urbain, à la découverte d’un mouvement sous tous ses angles, ambassadeur de la culture urbaine et laboratoire de la nouvelle création.

 

L’exposition permanente
L’exposition permanente présente une vision croisée des diverses techniques et approches de l’art urbain à travers des œuvres emblématiques du courant. Cette exposition permanente située sur le pont principal du bâtiment est constituée d’œuvres originales des plus grands artistes du mouvement. Ce parcours historique et thématique est l’occasion pour le public de s’initier à l’art urbain et pour les plus avertis de voir cohabiter ces artistes majeurs dans un même espace. L’exposition permanente regroupe des pièces issues de prêts de collectionneurs privés.

 

Les expositions temporaires
Trois grandes expositions temporaires annuelles permettront de suivre les nouvelles tendances de l’art urbain sous la forme d’une exposition personnelle ou collective en complément de l’exposition permanente. Chaque saison sera l’occasion de proposer aux visiteurs une nouvelle sélection d’œuvres.

Des expositions monographiques : Fluctuart souhaite mettre régulièrement en lumière un artiste à travers une exposition monographique ou thématique afin d’offrir une meilleure compréhension du processus de recherche et de création artistique.
Les expositions collectives seront l’occasion de présenter au public les multiples facettes de l’art urbain autour d’une thématique commune ou d’un courant artistique.

Des expositions itinérantes : En produisant, coproduisant des expositions avec les lieux référents du mouvement, Fluctuart propose des expositions itinérantes, l’occasion de garantir une visibilité maximale à la scène urbaine. En accueillant ces expositions internationales, Fluctuart devient acteur et relais majeur du mouvement en France et à l’étranger. Fluctuart a à cœur de travailler en collaboration avec les institutions dédiées au mouvement pour faire rayonner le travail des artistes urbains du monde entier en se positionnant comme un lieu incontournable pour leurs expositions.

La programmation culturelle
Tout au long de l’année, Fluctuart, comme véritable lieu de vie, accueillera de nombreux événements artistiques. Certains partenaires se verront offrir la possibilité d’exploiter ponctuellement le lieu pour y organiser des foires, des salons et des festivals liés aux cultures urbaines qui rythmeront ainsi la vie du bâtiment.
Au programme : des ateliers pour enfants qui permettent de les initier aux pratiques artistiques avec des artistes urbains, ainsi que des talks qui feront de Fluctuart un véritable lieu de vie accueillant des conférences, débats, rencontres, lectures…
Le bâtiment sera également équipé pour des séances de projection dédiées à l’art urbain en partenariat avec l’Urban Films Festival qui garantira des projections de qualité.

Un lieu gratuit, accessible à tous, toute l’année
Au cœur de l’actualité, Fluctuart met en perspective l’histoire de l’art urbain de manière dynamique depuis sa création jusqu’à ses aboutissements contemporains et notamment vers les supports digitaux et les technologies innovantes. Fluctuart, grâce à une équipe de médiateurs passionnés et spécialisés, facilite l’accès aux publics les plus larges par le biais d’outils digitaux. Les visiteurs auront la possibilité d’accéder à la genèse du mouvement via une documentation et des archives sur les plus grandes expositions et projets relatifs à ce mouvement.

 

La médiation

les visites guidées ou libres sont l’une des activités incontournables de Fluctuart, aussi bien sur le pont principal accueillant l‘exposition permanente que dans la cale avec les expositions temporaires. Ces visites visent à toucher tous les publics : enfants, adultes, jeunes, entreprises, scolaires et touristes. Fluctuart se veut accessible à tous et adapte son discours à travers des actions de médiation pour inclure et toucher les différents publics.

Les actions de médiation développées en partenariat avec l’ICART.
L’occasion pour les étudiants de réfléchir et de développer une façon originale de s’adresser aux publics grâce aux outils numériques.
Depuis plus de 55 ans, l‘ICART s’est imposée dans le monde des arts et de la culture comme l’école de référence dont la vocation est de former des professionnels du marché de l’art et du management culturel.
Le monde des arts et de la culture connaît aujourd’hui des mutations sans précédent : internationalisation croissante des échanges artistiques, essor de l’industrie des loisirs, développement de nouvelles pratiques culturelles, ouverture aux nouvelles technologies…

 

La librairie, le Grand Jeu : 
Au cœur du bâtiment, sur le pont principal, un espace est occupé par une librairie dédiée aux cultures urbaines.
Au-delà des ouvrages nationaux et internationaux diffusés par la librairie, des sérigraphies liées à l’exposition permanente et temporaire seront proposées à la vente au public.
C’est la librairie Le Grand Jeu, spécialiste des cultures urbaines, qui a la charge de faire vivre la librairie Fluctuart.

Le Grand Jeu s’est créée en 2012, Le Grand Jeu est une agence et librairie parisienne qui développe des projets et événements pour des institutions publiques et des entreprises privées autour des cultures urbaines. La librairie a obtenu la confiance des plus importantes institutions partout en Europe. En 2015, Le Grand Jeu lance sa librairie, qui est aujourd’hui un espace incontournable où trouver les livres, magazines et éditions limitées dédiés aux cultures urbaines.

Fluctuart : le nouveau rendez-vous festif sur les berges de Seine
Fluctuart, un lieu dynamique, évolutif, un lieu de création, d’expositions, de rencontres et d’échanges, d’inspiration et de divertissement, est un vivier d’événements culturels et artistiques, pour ainsi devenir un lieu de vie.

Le bar 
Au-delà d’un espace d’exposition, Fluctuart a pour ambition de devenir le nouveau rendez-vous festif des berges de Seine.
Au niveau du pont principal, le public profitera d’un bar de 9 mètres linéaires proposant boissons abordables et cocktails innovants. Un lieu incontournable et surprenant pour des afterworks et des soirées branchés et insolites, le tout dans un écrin unique entouré de fresques in situ et d’œuvres des plus grands artistes du mouvement.

 

Le fooding
En journée et en soirée, les visiteurs auront la possibilité de profiter d’une offre de petite restauration. Avec pour mots d’ordre frais, goûtu & healthy, Fluctuart s’approprie la street food tout en revisitant le contenant.

Sous forme de bento (弁当) facile à transporter, les visiteurs découvrent l’exposition permanente tout en profitant d’un déjeuner, goûter, apéro ou dîner au cœur de l’art urbain.

Le brunch 
Chaque dimanche, Fluctuart propose à toutes les familles de profiter pleinement du centre d’art urbain. 
Brunchez au cœur de l’exposition permanente pour les grands et découvrez un espace dédié aux plus jeunes avec un atelier d’initiation artistique aux pratiques urbaines. Une équipe d’animateurs professionnels prendra en charge le jeune public afin de laisser les grands contempler les œuvres et les ondulations de l’eau sur la Seine. Au programme, différentes activités : collage, peinture, coloriage, jeux…

Le rooftop 
Fluctuart est le nouveau rooftop parisien à ne pas manquer. Investie par les artistes urbains, la terrasse offre une vue panoramique sur la Seine entre le pont des Invalides, le pont de l’Alma, la Tour Eiffel et le Grand Palais.

Une programmation artistique et festive rythmera les soirées du centre d’art urbain, entre concerts, projections, rencontres et performances.
L’occasion pour les amateurs de rooftop d’organiser des soirées privatives.

Ce nouveau rooftop parisien accueille son propre bar. La marquise apposée sur la terrasse permettra au public d’être à l’abri des intempéries et de profiter de cet endroit été comme hiver. 

Les associés à l’origine du projet 

Géraud Boursin
Associé fondateur de la péniche Le Marcounet depuis 2013, Géraud Boursin est aussi l’associé-gérant d’une entreprise familiale prospère dans l’hôtellerie de plein air. Diplômé de l’École Polytechnique, il apporte son expérience de plus de 20 ans de direction de projets et business development dans de grands groupes et en tant qu’entrepreneur.

Nicolas Laugero Lasserre
Directeur de l’ICART (l’école du management de la culture et du marché de l’art) et commissaire d’exposition spécialiste de l’art urbain, il a organisé plus de 50 expositions autour du mouvement ces dix dernières années, avec des institutions publiques et privées. Passionné et collectionneur, il inaugure en 2016 ART42, le musée d’art urbain, au cœur de l’école 42 (fondée par Xavier Niel) où il expose sa collection. Nicolas Laugero Lasserre est aussi le président fondateur d’Artistik Rezo (média, club et galerie).

Éric Philippon
Investisseur dans des PME non cotées, il participe depuis 18 ans à près de 2 milliards d’euros d’investissements dans plus de 200 sociétés, notamment dans des activités de tourisme. Diplômé de l’École Polytechnique, il a géré 123 Venture (renommée 123 IM), spécialisée dans l’investissement dans des PME, actives notamment dans les services (restauration, hôtellerie, distribution…). Il a siégé dans les conseils de surveillance de plusieurs dizaines de sociétés, notamment La Folie Douce (bar et restauration) et Neris Groupe (hôtellerie).

Un projet rendu possible grâce au soutien de BpiFrance et Apicap.

 

Fluctuart, le poème de Sophie Mayer 

Non loin du pont du Bienheureux
Aux nus pieds des Invalides

À quatre coudées du Faust
Six peut-être du Bonheur

À dix-sept cordages des Poètes
Moins d’une demi-lieue des Impressionnistes
Trois arches à peine de la Belle Eiffel
Quelques enjambées des Champs-Élysées
À tribord d’un Tombeau illustre

Bâbord d’un Grand Palais

Le spectre en pointillé se profile
D’un bateau fraîchement amarré
Vaste et beau

Long de quarante-trois mètres
Haut de trois ponts

À même d’accueillir de sa cale à son deck
Cinq-cents âmes ivres d’art, de mouvement, de nouveautés
De rencontres insolites, de beauté

Brute
Éclectique
Un bateau tout en subtile transparence
Unique en sa charpente et son anse :
En son bassin les eaux de la Seine
En son centre une autre scène

Plus large encore et dense
Ouverte sur le monde via l’artère coronaire
D’un art qui danse et qui prospère
Parmi nous
Depuis des millénaires

Street art
Oyez, oyez
Passants, pêcheurs
Oyez, oyez
Badauds, joggeurs
Oyez enfants
Oyez rêveurs
Hissons les toiles, levons l’ancre
L’art de la rue s’expose
Sur les quais de la rive gauche
L’art urbain prend ses quartiers d’avenir et s’échauffe
Ici, sous vos yeux

Au Fluctuart
Mille mètres carrés d’un lieu phare
Tout entier consacré à ceux qui font de l’art
Un art à vivre
Un art du partage engagé
Un art mouvant, libre, léger

Fluctuat nec mergitur
Que vive l’art de la Cité !

Sophie Mayer
Docteure en littérature américaine / Sorbonne-Nouvelle

 

Articles liés

Ce week-end à Paris… du 24 au 26 mai
Agenda
223 vues
Agenda
223 vues

Ce week-end à Paris… du 24 au 26 mai

Vous avez passé une bonne semaine ? Soyez prêts à passer une très bonne fin de semaine ! L’équipe Artistik Rezo vous a réservé un cocktail d’idées pour ce dernier week-end de mai… Vendredi 24 mai Une touche jazzy...

A Sète, le K-Live s’expose aussi au Réservoir !
Agenda
187 vues
Agenda
187 vues

A Sète, le K-Live s’expose aussi au Réservoir !

Pour cette nouvelle édition, le K-Live et le Réservoir s’associent dans le cadre d’une exposition dédiée à l’art urbain, présentant une vingtaine d’artistes. Cette exposition débutera en parallèle du festival, et sera visible du 5 juin au 28 juillet...

Quai 36 à Versailles
Art
489 vues
Art
489 vues

Quai 36 à Versailles

Dans la cité HLM Bernard de Jussieu à Versailles, la maison de production d’art urbain Quai 36 s’associe à Eiffage construction et Versailles habitat pour orchestrer la réalisation de fresques sur des murs pignons. Neuf artistes internationaux s’y succéderont...