0 Shares 713 Views

La Fondation Taylor – Au service des artistes depuis 1844

Diego Greno 12 avril 2021
713 Vues

© Fondation Taylor

Attenante à la place Saint-Georges dans le 9ème arrondissement de Paris, la Fondation Taylor attire le regard du visiteur par sa façade colorée. Cette “association des artistes peintres, sculpteurs, architectes, graveurs, dessinateurs” est une institution polymorphe qui endosse plusieurs rôles clés dans la défense et le soutien de la création artistique contemporaine et le
développement de la connaissance des arts. À l’aide des explications de la chargée des expositions, Elora Taieb, découvrons les principales fonctions de cette fondation.

La Fondation Taylor est créée en 1844 à l’initiative du baron Taylor, un grand mécène d’art du 19e siècle qui souhaitait construire une sorte de sécurité sociale avant l’heure pour les artistes. Dès les années 1840, des bourses sont ainsi attribuées par le baron à des artistes. Puis dans le but d’agrandir son soutien, la fondation a évolué, continuant d’agir pour ces artistes. Elle s’est étendue petit à petit, notamment grâce aux legs des personnes qui l’ont dirigée. L’immeuble qui accueille les expositions depuis les années 1970 est le don d’un de ses anciens présidents, le peintre Albert Maignan, comprenant son lieu d’habitation et son atelier sous les combles aménagé en verrière, qui accueille aujourd’hui des expositions temporaires. 

Le fonctionnement de la Fondation Taylor aujourd’hui

Un comité de vingt artistes décide tous les mois d’attribuer des bourses à d’autres artistes. En parallèle de ces bourses, des prix de 1 000€ à 20 000€ sont également accordés une fois par an à une vingtaine d’artistes. Au final, quarante artistes sont sélectionnés chaque année pour exposer au sein de la galerie de la Fondation, qui se situe au rez-de-chaussée de l’immeuble de la place Saint-Georges. La programmation change donc tous les mois avec trois nouveaux artistes, généralement un graveur, un sculpteur et un peintre. La Fondation soutient également d’autres associations d’artistes ou d’amateurs d’art et a déjà organisé plusieurs rétrospectives. Dans son rôle opératif envers les artistes, elle porte une double casquette. En effet elle soutient des créateurs contemporains mais également l’héritage d’artistes historiques. Enfin, la Fondation Taylor mène à bien la préservation de la mémoire de ceux qui l’ont construite, grâce notamment la conservation d’archives, comme celles de tous les comptes rendus de séances et documents liés à son histoire depuis sa création, véritable témoignage de l’histoire de l’art du 19 ème siècle. Elle conserve également la collection complète des “Voyages pittoresques et romantiques dans l’ancienne France”, publiée sous la direction du baron Taylor, avec la collaboration de Charles Nodier et Alphonse de Cailleux. Ces fonds sont enrichis régulièrement, comme par exemple par deux lettres de Pharamond Blanchard datées de 1836 concernant la mission en Espagne du baron Taylor, acquises en 2018.

© Fondation Taylor, vue de l’exposition actuelle

Une relation étroite entre la Fondation Taylor et les artistes

Pour faire partie de la Fondation Taylor, les artistes doivent remettre un dossier qui sera traité par un comité composé de membres artistes et amateurs d’art, bénévoles. Celle-ci compte aujourd’hui 5000 membres. Les artistes adhérents ont accès aux appels à concours pour les prix et les expositions. À la différence d’une galerie d’art standard, ce sont les artistes qui prennent contact avec la Fondation Taylor pour en faire partie ou pour être exposés. De plus lors de la vente d’une de leurs œuvres via une exposition au sein de la galerie de la Fondation Taylor, cette dernière ne touche aucun pourcentage dessus. Le but étant en effet de soutenir la création artistique en apportant de la visibilité et des revenus aux artistes.

Les financements de la Fondation Taylor

Les fonds de la Fondation Taylor permettant son fonctionnement ainsi que la remise des nombreux prix qu’elle décerne chaque année, proviennent des dons, donations et legs reçus depuis 1844.

© Fondation Taylor, Le baron Taylor par Alaux (Coll. Mutuelle des artistes dramatiques et lyriques)

 

Plus d’informations sur le site internet de la Fondation Taylor.

Articles liés

“Le kiosque”, un documentaire d’Alexandra Pianelli au cinéma le 6 octobre
Agenda
68 vues

“Le kiosque”, un documentaire d’Alexandra Pianelli au cinéma le 6 octobre

Paris, un kiosque à journaux. Alexandra est réalisatrice, fille, petite-fille et arrière-petite-fille de kiosquiers. Elle est venue prêter main-forte à sa mère et, comme dans un vieux rêve d’enfant, joue à la marchande… Depuis cette fenêtre sur la rue,...

“Corrosion+” l’exposition d’Ërell de Grande-Synthe à Paris
Agenda
75 vues

“Corrosion+” l’exposition d’Ërell de Grande-Synthe à Paris

« L’exposition — Corrosion — a été pensée lors de ma résidence en collaboration avec la ville de Grande-Synthe et le centre d’art Galerie Robespierre. Artistik Rezo s’est associée au projet afin de présenter à son public ce travail...

Nuit Blanche 2021 : une nuit dédiée à la création contemporaine le samedi 2 octobre
Agenda
93 vues

Nuit Blanche 2021 : une nuit dédiée à la création contemporaine le samedi 2 octobre

Le temps d’une nuit, la création contemporaine sous toutes ses formes est mise à l’honneur dans la ville, sur l’espace public, dans des établissements culturels, des monuments prestigieux, méconnus ou inaccessibles habituellement. Le temps d’une nuit, la capitale le...