0 Shares 422 Views

La Fondation Taylor – Au service des artistes depuis 1844

Diego Greno 12 avril 2021
422 Vues

© Fondation Taylor

Attenante à la place Saint-Georges dans le 9ème arrondissement de Paris, la Fondation Taylor attire le regard du visiteur par sa façade colorée. Cette “association des artistes peintres, sculpteurs, architectes, graveurs, dessinateurs” est une institution polymorphe qui endosse plusieurs rôles clés dans le soutien et la médiation des créateurs. À l’aide des explications de la chargée des expositions, Elora Taieb, découvrons les principales fonctions de cette fondation.

La Fondation Taylor est créée en 1844 à l’initiative du baron Taylor, un grand mécène d’art du 19e siècle qui souhaitait construire une sorte de sécurité sociale avant l’heure pour les artistes. Dès les années 1840, des bourses sont ainsi attribuées par le baron à des artistes. Puis dans le but d’agrandir son soutien, la fondation a évolué, continuant d’agir pour ces artistes. Elle s’est étendue petit à petit, notamment grâce aux legs des personnes qui l’ont dirigée. L’immeuble qui accueille les expositions depuis les années 1970 est le don d’un de ses anciens présidents, le peintre Albert Maignan, comprenant son lieu d’habitation et son atelier sous les combles aménagé en verrière, qui accueille aujourd’hui des expositions temporaires. 

Le fonctionnement de la Fondation aujourd’hui

Un comité de vingt artistes décide tous les mois d’attribuer des bourses à d’autres artistes. En parallèle de ces bourses, des prix de 1 000€ à 20 000€ sont également accordés une fois par an à une vingtaine d’artistes. Au final, quarante artistes sont sélectionnés chaque année pour exposer au sein de la galerie de la Fondation, qui se situe au rez-de-chaussée de l’immeuble de la place Saint-George. La programmation change donc tous les mois avec trois nouveaux artistes primés, généralement un graveur, un sculpteur et un peintre. La Fondation a également créé des associations d’artistes et organisé plusieurs rétrospectives. Dans son rôle opératif envers les artistes, elle porte une double casquette. En effet elle soutient des créateurs contemporains mais également l’héritage d’artistes historiques, grâce à la présence d’archives aux deuxième et troisième étages, notamment celles de Delacroix, l’une des plus célèbres figures membres de l’association. Enfin, la Fondation mène à bien la préservation de la mémoire de ceux qui l’ont construite, grâce notamment à l’acquisition de documents d’archives comme par exemple les deux lettres de Pharamond Blanchard datées de 1836 concernant la mission en Espagne du baron Taylor, acquises en 2018.

© Fondation Taylor, vue de l’exposition actuelle

Une relation étroite entre la Fondation et les artistes

Pour faire partie de la Fondation, les artistes doivent remettre un dossier qui sera traité par le comité évoqué plus haut. Celle-ci compte aujourd’hui 2 500 créateurs. Les artistes peuvent bénéficier chaque mois de bourses et peuvent également faire des démarches pour recevoir des prix ou être exposés. À la différence d’une galerie d’art standard, ce sont les artistes qui prennent contact avec la Fondation pour en faire partie ou pour être exposés. De plus lors de la vente d’une de leurs œuvres via une exposition au sein de la galerie de la Fondation, cette dernière ne touche aucun pourcentage dessus. Le but étant en effet de soutenir la création artistique en apportant de la visibilité et des revenus aux artistes.

Les financements de la Fondation

Les fonds de la Fondation Taylor permettant son fonctionnement ainsi que la remise des nombreux prix qu’elle décerne chaque année, proviennent de la location de biens légués depuis 1840.

© Fondation Taylor, Le baron Taylor par Alaux (Coll. Mutuelle des artistes dramatiques et lyriques)

 

Plus d’informations sur le site internet de la Fondation Taylor.

Articles liés

“Disparition”, le nouveau single de l’ovni Cutter
Agenda
146 vues

“Disparition”, le nouveau single de l’ovni Cutter

Le rappeur-chanteur Cutter crée depuis plusieurs années un 
univers où textes et productions baignent dans une poésie 
explicite. En constant clash contre lui-même, tranchant ou plein 
de sensibilité lorsqu’il observe l’erreur humaine, Cutter dépeint 
amours et emmerdes, de sa...

Poulain : “Je préfère faire passer un message de manière subtile”
Art
365 vues

Poulain : “Je préfère faire passer un message de manière subtile”

Rencontre avec Poulain, une artiste peintre issue d’une famille créative où chacun possède un univers artistique bien distinct. Immersion dans son monde poétiquement engagé, entre sujets sérieux et douceur. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Je suis Poulain, artiste...

CLAIRE COURDAVAULT – Le Mur Oberkampf n°327
Agenda
209 vues

CLAIRE COURDAVAULT – Le Mur Oberkampf n°327

Claire Courdavault interviendra sur Le Mur Oberkampf le samedi 15 mai à partir de 10h. Son œuvre recouvrira celle de Quentin DMR. Faiseuse d’images, défaiseuse d’écheveaux, gestatrice de chimères, Claire Courdavault a commencé par le format ténu d’une feuille...