0 Shares 1101 Views

La grande ambition scientifique d’AWARE : réécrire l’histoire de l’art de manière paritaire

Thaïs Moreau 4 janvier 2021
1101 Vues

© création graphique : Studio Lisa Sturacci

AWARE, Archives of Women Artists, Research and Exhibitions, est une association œuvrant pour la réhabilitation et la reconnaissance des artistes femmes dans l’histoire de l’art. Clothilde Naudeau, attachée de presse de la structure, répond à nos questions afin de la présenter à travers son histoire, ses objectifs, ses valeurs et l’importance de son action.

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est AWARE et ce qui a motivé sa création ?

AWARE est une association loi 1901 à but non lucratif co-fondée en 2014, basée à Paris et dirigée par Camille Morineau, conservatrice du patrimoine, historienne de l’art spécialiste des artistes femmes. L’association AWARE a été créée quelques années après l’accrochage 100% féminin des collections du musée d’Art moderne – Centre George Pompidou, elles@centrepompidou. Face au peu d’informations disponibles sur les artistes femmes des collections, Camille Morineau a voulu s’engager dans leur reconnaissance et ainsi remédier au manque de visibilité des artistes femmes dans l’histoire de l’art.

Quels sont les objectifs d’AWARE ?

La grande ambition scientifique d’AWARE est de réécrire l’histoire de l’art de manière paritaire. Il est grand temps de replacer les artistes femmes au même plan que leurs homologues masculins et de faire connaître leurs œuvres, et c’est grâce à la diffusion d’informations sur les artistes femmes du XXe siècle du monde entier que leur légitimité sera plus grande et leur reconnaissance plus forte. AWARE travaille donc à rendre accessibles ces informations au plus grand nombre, aussi bien à un public spécialisé composé de chercheur.se.s, universitaires, historien.ne.s de l’art, qu’au grand public.

Quels sont les projets développés en ce moment par AWARE ? Quels sont vos moyens d’actions et vos méthodes ?

Deux lignes directrices guident nos actions : la recherche et la collecte d’informations sur les artistes femmes et la diffusion et le partage de ces informations à travers le monde. Le cœur de notre action se retrouve sur le site internet awarewomenartists.com qui recense 700 notices biographiques d’artistes femmes du monde entier, nées entre 1860 et 1972 et appartenant au champ des arts plastiques. Les partenariats tissés en France et à l’international avec des musées, comme le MAMAC de Nice, des universités, historien·ne·s de l’art mais aussi mécènes ou saisons culturelles contribuent également au développement croissant de notre base de données avec la mise en ligne hebdomadaire de nouveaux profils d’artistes ou d’articles de recherche. Grâce à la mise en place de nouveaux contenus (notamment pendant le premier confinement) et d’une page d’accueil Internet plus lisible, nous avons en parallèle renouvelé notre public habituel pour nous adresser aussi aux scolaires, aux plus jeunes ou amateur.ice.s d’art.
Cette ouverture vers un public plus large a été permise par un travail :
– sur le texte : avec la mise en ligne de parcours thématiques offrant aux lycéen.ne.s, étudiant.e.s des ressources sur de grandes questions de l’histoire de l’art, en lien avec les programmes scolaires
– sur le son : avec le podcast Women House autour de récits d’enfermement, écrits et lus par des personnalités féminines
– sur l’image : avec la série animée Petites histoires de grandes artistes, dont chaque épisode a permis de faire découvrir aux enfants, en trois à cinq minutes, l’œuvre d’une artiste femme du XXe siècle.

Centre de documentation d’AWARE
© Christophe Beauregard

Dans l’objectif de diffuser largement les recherches portant sur les artistes femmes, AWARE organise par ailleurs en collaboration avec des universités et musées, des colloques, tables rondes et journées d’étude en France et à l’étranger.
 Elle participe également à différentes foires et biennales dans le monde afin d’accroitre la visibilité et la présence des artistes femmes (Art Paris Art Fair à Paris, The Armory Show à New-York…).
Afin de rendre hommage à la fois aux femmes dont la carrière artistique n’a pas été célébrée à leur juste valeur et valoriser la jeune création artistique, les prix AWARE pour les artistes femmes sont remis chaque année, en partenariat avec le ministère de la Culture, à une artiste émergente et à une artiste confirmée. AWARE donne en outre la parole aux artistes femmes en soutenant leur production grâce à des appels à projets, mais aussi au travers d’entretiens inédits comme c’est le cas pour les artistes du Prix d’honneur AWARE. AWARE édite également ses propres publications : les événements organisés par l’association, comme les colloques ou journées d’étude, font l’objet d’un ouvrage. Les actes ainsi retranscrits sont accessibles sur son site Internet et à la commande.
Des ressources bibliographiques relatives aux artistes femmes et à l’art féministe sont mises à disposition de tous et toutes. Certaines sont consultables au centre de documentation AWARE à Paris (sur rendez-vous).

Que pouvons-nous trouver dans votre centre de documentation ?

Le centre de documentation AWARE rassemble plus de 2400 références – monographies, catalogues d’expositions, essais, revues – relatives aux artistes femmes et à l’art féministe.
 Le fonds est en cours d’enrichissement, grâce à des acquisitions, des dons et des échanges. Hors période de Covid-19, le centre de documentation accueille chercheur.e.s et étudiant.e.s du lundi au vendredi sur rendez-vous.
Le catalogue des ouvrages disponibles est consultable également en ligne.

© création graphique Studio Lisa Sturacci

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le Prix AWARE ?

En partenariat avec le ministère de la Culture, les Prix AWARE pour les artistes femmes sont remis chaque année à une artiste femme en reconnaissance de l’excellence de sa carrière (Prix d’honneur) et à une artiste femme émergente (Prix). Les Prix sont attribués par un jury composé de personnalités majeures du monde de l’art. Quatre rapporteur.se.s présentent et défendent chacun.e le travail des artistes nommées, devant le jury.
L’artiste recevant le Prix d’honneur bénéficie d’une dotation de 10 000 euros et de la publication d’un entretien inédit, en partenariat avec Manuella Éditions. L’artiste émergente lauréate du Prix bénéficie quant à elle d’une acquisition au sein des collections du Cnap (Centre national des arts plastiques) et d’une aide à la production pour la réalisation d’une exposition monographique dans l’un des centres d’art contemporain membres du réseau national d.c.a (association française de développement des centres d’art contemporain) et/ou l’un des Frac membres de Platform (regroupement des Fonds régionaux d’art contemporain).
Les rapporteur.se.s de l’édition 2021 sont Eva Barois de Caevel (commissaire d’exposition indépendante, critique d’art et éditrice), Thomas Conchou (curateur indépendant et médiateur pour l’action Nouveaux commanditaires de la Fondation de France), Morad Montazami (historien de l’art, éditeur et commissaire d’exposition) et Marion Vasseur Raluy (commissaire d’exposition et autrice). En 2020, le Prix d’honneur a été attribué à Marie Orensanz et le Prix à Tiphaine Calmettes.

Marie Orensanz, Invisible, 2019, acier Corten, 300 x 78 cm, Miami, Etats Unis, Courtesy School Gallery, Paris
© Marie Orensanz

Quels sont les financements de l’association ?

Notre mécène fondateur et principal est le CHANEL Fund for Women in the Arts and Culture. Nous bénéficions en outre d’un soutien important du ministère de la Culture, sans oublier nos autres soutiens publics que sont, entre autres, le ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances, la Ville de Paris, la Région Île-de-France ainsi que l’Institut français et l’ADAGP (Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques). Des mécènes privés nous accompagnent également depuis plusieurs années : la Fondation Engie, le groupe Elysées Monceau, le Fonds Meyer Louis Dreyfus, la Maison Veuve Clicquot.
Catherine Petitgas, notre nouvelle présidente des Ami.e.s (qui succède à Floriane de Saint Pierre) est, enfin, un soutien primordial pour notre association. Elle fédère un groupe de mécènes particuliers, dont les dons sont essentiels à la poursuite de nos actions, et œuvre avec beaucoup d’énergie et d’enthousiasme à la promotion de nos programmes.

Pourquoi avoir mis en place le réseau TEAM ? Comment s’organise-t-il ?

L’ambition d’AWARE est de rendre visibles les artistes femmes dans toutes les régions du monde et ainsi contribuer à une meilleure inclusivité géographique de l’histoire des artistes femmes du XXe siècle. Cela passe notamment par la mise en place et l’animation d’un réseau international d’universitaires qu’est TEAM.
Ces dix dernières années, la plupart des informations sur les artistes femmes ont été produites par quelques départements universitaires spécialisés dans le monde, principalement en histoire de l’art ou gender studies. Or les mémoires de masters et les doctorats qui en ont résulté ne sont pas toujours accessibles en dehors du site Internet de l’université ou à la bibliothèque lorsqu’ils sont publiés. TEAM (Teaching, E-learning, Agency, Mentoring) est un réseau académique international qui a pour ambition de collecter et publier des informations sur les artistes femmes produites par des universitaires, des étudiant.e.s et des enseignant.e.s. Il permettra d’enrichir le site d’AWARE en priorité sur les zones géographiques encore sous-représentées à ce jour et de soutenir la formation d’une nouvelle génération d’historien.ne.s de l’art sensible aux problématiques de genre et à la place des artistes femmes. Il est piloté par Maura Reilly, PhD, co-fondatrice du Elizabeth Sackler Center for Feminist Art au Brooklyn Museum à New-York et est composé actuellement de quatorze enseignantes chercheuses, soixante-dix étudiant.e.s des cinq continents.

De quelle façon AWARE va participer à la Saison Africa2020 ?

Dans le cadre la Saison Africa2020 (décembre 2020-juillet 2021), AWARE participe au “Focus Femmes” souhaité par la commissaire générale N’Goné Fall. D’un côté AWARE publiera sur son site vingt-quatre nouvelles notices biographiques d’artistes femmes d’Afrique et issues de la diaspora ainsi que trois articles de recherche. De l’autre, et dans la continuité du séminaire de travail réalisé en novembre 2020, AWARE tiendra un colloque sur le thème “Reclaim: Narratives of African Women Artists”, les 15 et 16 avril 2021, en partenariat avec l’École du Louvre.

Comment voyez-vous l’avenir pour les artistes femmes ?

Il est difficile de faire de la prédiction sur l’avenir, mais il semblerait qu’il y ait progressivement une prise de conscience des institutions sur la question de la visibilité des artistes femmes. Néanmoins, la crise sanitaire et économique du Covid-19 touche cruellement le secteur culturel et notamment les artistes femmes. C’est notre rôle de pouvoir les accompagner et les soutenir plus particulièrement dans ce contexte. C’est d’ailleurs ce que nous avons fait dans le cadre de l’appel à projet “La Vie Bonne” coorganisé avec le Cnap. Ce projet à destination des performeuses invitait les artistes à se confronter à la question posée par Judith Butler : “comment peut-on mener une vie bonne dans une vie mauvaise ?” – une façon de réfléchir à notre avenir commun. Ce projet a permis de sélectionner dix artistes dont les œuvres intégreront la collection du Cnap. Elles seront également publiées sur le site d’AWARE à partir de cette année.

Retrouvez toutes les informations d’AWARE sur ce lien

Thaïs Moreau

Articles liés

“Projet E.Doll #1” : le premier solo show de Softwix à la Galerie Artistik Rezo
Agenda
50 vues

“Projet E.Doll #1” : le premier solo show de Softwix à la Galerie Artistik Rezo

La Galerie Artistik Rezo accueille Softwix pour une première exposition personnelle du 3 au 30 juin 2021. À travers cette première exposition, on retrouvera les E.Dolls que l’artiste colle depuis 2015 sur les murs qui s’offrent à elle. Ces...

Yoann Bac : entre réel et virtuel
Art
136 vues

Yoann Bac : entre réel et virtuel

Entre peinture, fond vert et incrustation numérique, les toiles de Yoann prennent vie et nous transportent dans une autre dimension. Rencontre avec un artiste innovant qui n’a pas fini de vous surprendre.  Est-ce que tu peux te présenter ?  Je m’appelle...

Il Mio Corpo – Un documentaire de Michele Pennetta
Agenda
65 vues

Il Mio Corpo – Un documentaire de Michele Pennetta

Sous le soleil de Sicile, Oscar récupère de la ferraille avec son père. À l’autre bout de la ville, Stanley le Nigérian vivote grâce aux petits travaux donnés par le prêtre de la paroisse. Tous deux ont le même...