0 Shares 1955 Views

Maria Primatchenko, artiste majeure du patrimoine ukrainien

Laurie Poznic 18 avril 2022
1955 Vues

Maria Primatchenko, A Dove Has Spread Her Wings and Asks for Peace, 1982.

Célèbre peintre ukrainienne et représentante de l’art naïf, Maria Primatchenko est considérée comme une figure centrale, voire majeure de son pays. Son travail est considéré comme un précieux héritage culturel et figure comme l’emblème du patrimoine ukrainien, malgré son parcours autodidacte.

Maria Primatchenko voit le jour en 1909 à Bolotnia, un petit village se situant à l’époque dans le gouvernement de Kiev. Faisant partie d’une famille de paysans, elle n’a que très peu fréquenté l’école et n’a jamais reçu d’enseignement artistique. 

Durant sa jeunesse, elle est atteinte de poliomyélite, qui la contraint à rester alitée pendant de longues périodes, entraînant des conséquences importantes sur sa mobilité. N’ayant jamais pu participer aux tâches agricoles du fait de cette maladie, Maria se tourne alors vers la broderie et la peinture. Elle développe rapidement un talent indéniable pour les arts, et notamment pour cette dernière.

Pendant son adolescence, elle commence par décorer les murs de sa maison puis celles du voisinage, après avoir trouvé de l’argile bleue lors d’une promenade le long de la rivière. Elle choisit de représenter des motifs traditionnels de la Pyssanka : les œufs de Pâques décorés. Ces motifs folkloriques se retrouveront sur chacune de ses œuvres, mêlant ainsi tradition et présent. 

En 1936, elle est invitée à l’atelier expérimental du Musée national d’art d’Ukraine où elle a eu l’occasion de parfaire son style. Elle y a notamment créé des broderies et des décorations de céramiques, fabriquées spécialement pour elle par Yakim Guérassimenko. Cette même année, elle participe également à une exposition d’art populaire et remporte un prix.

Contrainte à ne jamais s’éloigner de son village natal, elle acquiert d’abord une renommée locale, qui s’étend ensuite à l’internationale. Ne connaissant que les environs de son petit village, elle raconte que son inspiration lui vient de ses rêves.

Maria Primatchenko, Two Headed Chicken, 1977.

Maria Primatchenko est considérée comme précurseure de l’art naïf ; ses œuvres se remarquent par leurs couleurs éclatantes ainsi que par leur esthétique graphique singulière, alliant folklore et légendes ukrainiennes à des éléments bucoliques issues d’un monde onirique. Ses réalisations sont principalement exécutées à la gouache ou à l’aquarelle, sur des feuilles de papier cartonnées. 

Après la Seconde Guerre mondiale, la République socialiste soviétique d’Ukraine la qualifie comme artiste populaire”. En effet, bien qu’elle soit officiellement reconnue, ses peintures ne rentrent pas dans le moule de l’art officiel promu par le régime soviétique. De ce fait, elle n’accède pas au statut de vétitable artiste” à cette période. Malgré tout, son statut évoluera avec le temps. 

En 1966, elle reçoit le prix Taras Chevtchenko, la plus haute distinction artistique du pays (à cette époque, une république de l’URSS) et en 1988, est nommée artiste d’honneur d’Ukraine.

Maria Primatchenko, Three Parrots on a Soldier’s Grave,1982.

Décédée en 1997, Maria Primatchenko est considérée comme l’une des plus célèbres artistes ukrainiennes et représente l’héritage artistique et culturel du pays, qui se voit aujourd’hui fortement menacé depuis le début des hostilités menées par la Russie. Son travail prend d’ailleurs une place encore plus importante puisqu’il véhicule des messages de paix et d’anti-guerre, qui font de l’artiste un véritable symbole pour la population ukrainienne.

Laurie Poznic

Articles liés

Venez écouter le nouvel opéra Crépuscules de l’Orchestre Lamoureux
Agenda
105 vues

Venez écouter le nouvel opéra Crépuscules de l’Orchestre Lamoureux

Au crépuscule de ses jours, Lili Boulanger compose D’un soir triste. Affaiblie, percluse de douleurs, c’est la dernière œuvre qu’elle eut la force de noter de sa main peu avant que la maladie ne l’emporte à l’âge de 24 ans....

Mademoiselle in Paris : le nouveau concert symphonique de l’Orchestre Lamoureux
Agenda
96 vues

Mademoiselle in Paris : le nouveau concert symphonique de l’Orchestre Lamoureux

On l’appelait « Mademoiselle ». L’orchestre Lamoureux célèbre Nadia Boulanger, musicienne complète, interprète, compositrice, cheffe d’orchestre (elle fût souvent à la tête de l’Orchestre Lamoureux) et pédagogue au rayonnement mondial, à travers sa musique, bien sûr, et celle de...

Traversez un siècle d’histoire à l’exposition Jouez, Postez !
Agenda
107 vues

Traversez un siècle d’histoire à l’exposition Jouez, Postez !

Du 1er décembre 2022 au 14 mai 2023, le Musée de La Poste propose au public de traverser un siècle d’histoire à hauteur d’enfant, quand La Poste s’invitait à l’école ou à la maison par le biais de planches...