0 Shares 484 Views

Mdee Blend : “Il y a des moments où l’inspiration est telle que tu es en transe”

2 juillet 2020
484 Vues

© Mdee Blend

Véritable scénographe, Mdee Blend nous transporte dans ses performances artistiques, où se mêlent les énergies et la fusion de ses différents univers que sont la musique, la danse et la peinture. 

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Mehdi et mon nom d’artiste est Mdee Blend. Je viens de la danse, et plus précisément du milieu hip-hop, dans les années 80, sous toutes ses formes : rap, danse, graff, chant… j’ai touché à tout. À l’époque, je taguais “Mdee” car j’étais dans un groupe de musique, Léon Blend avec Foster Blend. On racontait dans nos musiques l’histoire d’un personnage qui avait raté sa vie, qui l’exprimait autour d’un verre. Aujourd’hui quand je fais une toile, je la travaille dans ma tête. C’est un processus qui est long. La dernière étape est le moment où j’arrive devant ma peinture, et tout va commencer par l’association des couleurs.

Comment sont nées tes performances artistiques ?

C’est la peinture qui m’a ramené à la danse. J’étais danseur professionnel pendant des années. J’ai travaillé avec les chorégraphes du moment à l’époque, notamment Kamel Ouali et Redha Benteifour. Puis, j’ai arrêté. En peignant, je me suis aperçu que j’avais toujours besoin de sortir quelque chose d’artistique et de créer. Je me suis alors dirigé vers la peinture, car c’est une chose que je voulais faire depuis très longtemps mais que je n’avais jamais osé. Un jour, je m’y suis mis et je me suis rendu compte que je dansais en même temps que je peignais. J’ai ainsi commencé à exploiter cette démarche jusqu’à en faire des performances.

Où puises-tu ton inspiration pour créer ?

Les couleurs et leurs associations m’inspirent. Je suis assez éclectique. Je suis surtout dans l’énergie et dans la spontanéité. Même si j’ai une base technique au départ, il y a une grosse partie d’improvisation selon mon humeur du moment, où je reconstruis beaucoup ce que je ressens. Les mouvements de danse créent pour moi des rondeurs, des forces et des énergies. La base de mon travail est l’association des couleurs, qui va me donner une idée de toile. La musique derrière joue aussi beaucoup sur la toile que je vais créer, et peu importe la musique, je danse sur tous les styles. Créer est aussi ce dont j’ai besoin. Je ne me mets pas de barrières. C’est excitant de créer, de prendre du recul et de se dire : “C’est moi qui ai fait ce truc-là !”. Que ce soit dans la musique, la danse et dans ma peinture, un artiste peut m’inspirer. Je ne vais pas chercher à copier ce qu’il fait, bien au contraire, il va me donner envie de créer. Je me suis retrouvé dans une certaine catégorie de peintres, dans leur façon d’aborder la toile : Georges Mathieu, Pollock, JonOne, Basquiat, me parlent beaucoup.

Comment conçois-tu la création artistique ?

Dans la création, j’ai vraiment la sensation que tous ceux qui créent ont un fil conducteur. J’ai la sensation que ça vient d’ailleurs. Il y a des moments où l’inspiration est telle que tu es en transe. Je pense que c’est cela qu’on recherche pour créer et qui nous fait sortir quelque chose d’extraordinaire. John Lennon explique également cette idée. J’ai traduit cette idée dans une vidéo que j’ai réalisée avec une danseuse, où pour moi notre fil conducteur amène à la création. Je pense que l’artiste est connecté avec l’au-delà, et qu’il traduit ce qu’il ressent dans ses créations.

Peux-tu nous dévoiler un souvenir d’une de tes performances ?

Quand je fais une performance, il y a du spectacle et du show. Une performance qui m’a marqué est celle réalisée avec Foster. La musique se crée tout autour du rappeur, et moi, je gravite autour de lui, en commençant à peindre doucement. De son côté, avec un marqueur, Foster écrit des phrases de son rap sur la toile. À partir de là, je crée une toile autour de ça. On a voulu créer une scénographie autour de la musique, de la peinture et de la danse. J’adore les fusions.

Sur quels projets travailles-tu en ce moment ?

Je vends aujourd’hui des peintures avec une vidéo de ma performance artistique qui lui est associée. Disponible sur commande, d’une toile d’un minimum de 2 mètres sur 2 mètres, je réalise une peinture et une vidéo personnalisée. Le projet que j’ai aussi en ce moment est une collaboration avec la marque de vêtements Trema. Des t-shirts sont réalisés en série limitée. Il s’agit de mêler l’art et la mode. J’ai également des performances à venir.

© Mdee Blend

Plus d’informations sur les pages YouTube et Instagram de Mdee Blend.

Propos recueillis par Anastasia Le Goff.

Articles liés

Paris Barbès Tel Aviv à la Comédie St-Martin
Agenda
84 vues

Paris Barbès Tel Aviv à la Comédie St-Martin

Antoine est un français laïc, trentenaire, aux idées racistes. Chez les étrangers, il n’aime que les suédoises plantureuses et les brésiliennes… Planté par ses deux colocs, il se voit dans l’obligation d’en trouver deux autres en moins d’une heure,...

Au pays des monstres – Une exposition singulière au Musée d’Orsay
Agenda
121 vues

Au pays des monstres – Une exposition singulière au Musée d’Orsay

Parallèlement à son activité de médecin, Léopold Chauveau s’est réfugié en autodidacte dans un univers artistique étrange, aussi singulier qu’original. A la fois sculpteur, illustrateur et auteur de livres pour adultes et enfants, il est longtemps resté oublié de...

Assume, bordel ! – Un spectacle drôle et touchant au Théâtre du Marais
Agenda
161 vues

Assume, bordel ! – Un spectacle drôle et touchant au Théâtre du Marais

Pierre et Benjamin s’aiment d’un amour fou. Ils sont en couple depuis 3 ans ! Mais tout devient prétexte à engueulades et ils ne se parlent plus qu’en se disputant. C’est l’amour vache ! Le fond du problème ? …....