0 Shares 1294 Views

Recycler c’est gagner : le pari gagnant de Kronenbourg SAS sur les festivals

23 août 2019
1294 Vues

À l’heure où la plupart des marques tentent de se démarquer en créant des expériences sur les festivals, une activation sort clairement du lot du déferlement publicitaire stérile ambiant : Recycler c’est gagner par Kronenbourg Sas. Ce week-end sur Rock en Seine ! 

Grace à ce projet, Kronenbourg forge peu à peu sa place de leader en terme d’impact et considère l’importance pour une entreprise de son gabarit d’avoir une utilité sociale.

Cette activation fait enfin sens en proposant aux festivaliers une animation amusante, unique et innovante sur son stand Recycler c’est Gagner.

L’ambition ?

Convertir à un nouveau way of life et contribuer à l’évolution vers un nouveau paradigme en sensibilisant les festivaliers au recyclage par l’art. Kronenbourg fait de son axe RSE une priorité dans un monde où les enjeux environnementaux sont au coeur de toutes préoccupations.

Dans une logique de développement durable et d’économie circulaire, cet espace met un point d’honneur à développer chez le participant, des réflexes de recyclage et de tri des déchets, un sujet d’actualité.

La marque dispose, à l’occasion du Festival Rock en Seine, d’une surface dédiée au recyclage des tee-shirts dans un stand surprenant, entièrement construit en palettes de bois recyclé  (la palette rouge) ayant servi au transport de ses produits et issu de forêts gérées de façon durable.

Le but de cette activation dans l’air du Do It Yourself, est de créer un véritable engouement en apportant des informations et des renseignements aux festivaliers sur l’art du recyclage, une pratique essentielle de notre quotidien.

Comment ça marche ? C’est très simple :

Chaque festivalier qui se rend sur le stand, découvre le système de recyclage que Kronenbourg SAS à mit en place. Un tee-shirt issu d’une recyclerie est offert à chaque visiteur qui a la possibilité de choisir si il veut le garder tel quel ou le transformer en tote bag, une manière divertissante et décalée de marquer les esprits.

Ensuite, un street-artist reconnu vient customizer le vêtement initialement destiné à la déchèterie, afin de lui donner une seconde vie.

Une preuve du dynamisme de la célèbre marque au damier qu’elle sait encore innover surprendre et fédérer !

Venez vivre cette nouvelle expérience écologique et participative à Rock en Seine, du 23 au 25 août 2019 pour repartir avec un souvenir responsable !

N.C.

Articles liés

Jan dans la peau d’Ella Styx : “La visibilité des minorités est quelque chose d’extrêmement important”
Spectacle
35 vues

Jan dans la peau d’Ella Styx : “La visibilité des minorités est quelque chose d’extrêmement important”

Burlesque, glamour, fashion ; Jan nous raconte son expérience dans le monde du drag et du cabaret, ainsi que la façon dont il se met dans la peau d’Ella Styx avant ses performances.   Tout d’abord, peux-tu nous donner...

Aiste Stancikaite : “Je dessine des humains, pas des ethnicités”
Art
22 vues

Aiste Stancikaite : “Je dessine des humains, pas des ethnicités”

D’origine lituanienne mais résidant aujourd’hui à Berlin, Aiste Stancikaite travaille, au crayon de couleur, la vie sous toutes ses formes. Traits d’une rare précision et couleur(s) vibrante(s) : rencontre avec la dessinatrice qui voit la vie en rouge. Dans...

Festival Paradisio, l’humain au service du patrimoine cinématographique
Cinéma
41 vues

Festival Paradisio, l’humain au service du patrimoine cinématographique

Créé en 2017 à Flagy, en Seine-et-Marne, le festival Paradisio s’intéresse au cinéma de patrimoine. Depuis trois ans, 70 bénévoles travaillent chaque année pour faire découvrir le cinéma des années 1900 à 1960 à travers divers événements. L’édition 2020...