0 Shares 415 Views

La Maison d’Art Lyonnaise : “Notre leitmotiv est de promouvoir la vie culturelle lyonnaise”

©LMLYON

Rencontre avec Léa Forichon et Morane Straumann, à l’initiative de LMLYON, la maison d’art Lyonnaise, une galerie en ligne qui vise à mettre en avant les artistes lyonnais. 

Pouvez- vous vous présenter rapidement ?

Morane : Je suis Morane Straumann, étudiante en master 2 de management culturel. Je suis également agent d’artiste et directrice artistique de LMLYON

Léa : Je m’appelle Léa Forichon et je suis en 3ème année d’un Bachelor expert et conseiller en objet d’art au sein de l’EAC Lyon. Je me concentre depuis maintenant une année sur les innovations qui concernent le marché de l’art. 

Pouvez-vous présenter la galerie en quelques mots ?

M : LMLYON c’est avant tout une galerie qui a pour volonté de mettre en avant les artistes. C’est à dire que ce que nous voulons c’est leur offrir un nouveau lieu où présenter leurs œuvres. 

L : Notre leitmotiv est vraiment de promouvoir la vie culturelle lyonnaise. Les artistes sont lyonnais ou ont déjà exposé et vécu ici, ces deux catégories nous aident à montrer l’aspect cosmopolite de la ville. Nous avons vraiment des profils artistiques différents ce qui permet de présenter des œuvres diverses et de faire vivre la culture en cette période compliquée.

M : Ayant côtoyé de nombreux artistes j’ai pu voir comment la crise du COVID-19 les a impacté et je pense que LMLYON a surtout pour ambition de leur donner une visibilité plus importante que celle qu’ils ont déjà. 

L: Notre site sert de vitrine aux artistes et peut être consulté par n’importe qui, nous avons remarqué en effet que les personnes sont réticentes à entrer dans une galerie pour simplement admirer les œuvres. Ici nous développons donc le goût à moindre coût, pas besoin de se déplacer, ni d’acheter.

M: Le fait de rester abordable est un point important pour Léa et moi. Étant toutes les deux passionnées d’art mais étudiantes, ce que nous désirons avant tout c’est permettre à tout budget de pouvoir s’offrir un tirage d’une qualité supérieure. 

©Super Fazard, LMLYON

Qu’est ce qui vous a amené à créer LMLYON ? 

M: C’est un rassemblement de beaucoup de choses. Il faut savoir que de base j’avais pour rêve d’avoir une galerie, d’ici une dizaine d’années. Mais tout a vraiment commencé grâce à un stage chez Art Fine Prints, où j’ai rencontré entre autres, Léa et Guillaume. Avec Léa on a tout de suite accroché et on s’est rendu compte qu’on se destinait toutes les deux au marché de l’art. C’est finalement quelques mois après notre stage qu’on a décidé de se lancer et de créer notre galerie sur le thème de Lyon. 

Léa : LMLYON est la rencontre entre Léa, Morane et Lyon, c’est une synthèse qui s’est présentée à nous comme une évidence après notre stage. Il nous a rapproché et malgré notre parcours et nos goûts différents nous nous sommes très vite bien entendues. J’ai beaucoup appris aux côtés de Morane et Guillaume, c’est cela qui m’a encouragé à poursuivre notre collaboration. L’idée de Lyon est donc toute choisie puisque c’est ici que nous nous sommes rencontrés et que nous avons grandi ensemble. 

En quoi consiste votre rôle en tant que directrices artistiques de la galerie ?

L : En tant que directrice artistique nous facilitons les liaisons entre les artistes, le laboratoire d’impression et tout ce qui se rapporte à l’administration. Cette partie n’est pas la plus intéressante mais une des plus importantes. En même temps nous nous efforçons de découvrir et d’approcher des artistes talentueux pour proposer ce qui se fait de mieux dans notre ville.

M : Avec Léa nous avons essayé de nous répartir un peu les tâches, ce qui est compliqué car tout est vraiment passionnant. Personnellement, je m’occupe de recruter quelques artistes, je travaille aussi sur la communication, que ce soit sur les réseaux sociaux, ou avec nos futurs partenaires.

L : À terme nous souhaitons organiser des expositions et des rencontres  physiques, organiser un événement serait un accomplissement. Il faut donc chercher des partenaires et développer notre réseau pour recruter des artistes et trouver des lieux (physiques ou digitaux) où nous pouvons les promouvoir. 

©Timothée Huguet Yanis Oubarah, LMLYON

Que vous apporte ce rôle au quotidien ? 

M : Pour commencer je pense que juste le fait d’essayer quelque chose, de se lancer dans l’aventure de monter une galerie c’est un énorme gain d’expérience. Ensuite c’est vrai que ça permet de gagner beaucoup de confiance en soi car on représente une marque, une image, et tout ça nous pousse à nous vendre nous même. 

L : Notre rôle permet de rencontrer des personnalités du monde de l’art, de partager des expériences avec des professionnels, de développer nos compétences etc… Cela nous permet de concrétiser notre projet de carrière. Tout ce que nous apprenons maintenant nous servira dans le futur pour mener à bien nos missions qui se tournent principalement vers les artistes. 

Quels artistes présentez-vous dans la galerie ?

L : Les artistes que nous présentons sont très différents, ils ont tous des domaines et des univers uniques. Pour certains ils sortent de l’école, et pour d’autre cela fait déjà quelques années qu’ils sont dans le marché de l’art, leur point commun à tous c’est d’avoir cru en nous, et de développer le marché de l’art en ligne qui est un nouveau marché prometteur et innovant qui ne séduit pas tout le monde… encore.

Quels sont vos futurs projets pour la galerie ?

M : On espère, dans un premier temps pouvoir mettre en place des expositions, et qui sait, pourquoi pas penser par la suite à créer une galerie physique.

L : Pour le futur nous souhaitons aux artistes d’LMLYON d’avoir une vitrine nationale voir internationale et de faire des événements physiques pour qu’ils puissent partager leurs passions et leurs univers respectifs. De nouveaux artistes vont arriver sur le site et nous développons aussi le côté vente avec des futurs partenariats, le futur s’annonce chargé et passionnant !

©CAT_R6, LMLYON

Découvrez le site internet ici c’est www.lmlyon.com

Propos recueillis par Salomé Todeschini

Articles liés

SCAD présente “Notre ami, Pierre Cardin”, une rétrospective à découvrir jusqu’au 3 septembre
Agenda
63 vues

SCAD présente “Notre ami, Pierre Cardin”, une rétrospective à découvrir jusqu’au 3 septembre

Par un hommage élégant à l’esprit indomptable du légendaire créateur Pierre Cardin (1922–2020), SCAD présente une ode à cette vie remarquable et à l’héritage durable d’une force révolutionnaire dans le domaine de la mode. Au cœur d’une installation évoquant...

Focus sur le dernier album de Tyler, The Creator
Musique
127 vues

Focus sur le dernier album de Tyler, The Creator

Le 25 juin dernier, Tyler, The Creator sortait son dernier album, “Call me if you get lost”. Voici un petit aperçu des saveurs de cet album. L’ancien leader d’Odd Future nous offre un véritable travail d’orfèvre pour cet été...

“Art Rock” : une édition essentielle du 1er au 12 septembre 2021 à Saint-Brieuc
Agenda
97 vues

“Art Rock” : une édition essentielle du 1er au 12 septembre 2021 à Saint-Brieuc

Je soussigné, festival Art Rock, né en 1983 à Saint-Brieuc (22), certifie le caractère indispensable de la tenue de ma prochaine édition, du 1er au 12 septembre 2021, de la présence d’artistes choisis avec passion et énoncés ci-après et...