0 Shares 431 Views

Séverine Hubard, archéologue du présent

"Retournement n°3", 2010-2021, Isorel, placoplâtre, pvc, liège, contreplaqué, métal, crêpe 360 x 162 cm. © Séverine Hubard

La galerie Lily Robert a invité l’artiste contemporaine Séverine Hubard pour une exposition personnelle, du 8 mai au 5 juin 2021 : LVSH-021  

Séverine Hubard a étudié aux Beaux-Arts de Dunkerque, puis diplômée à Nantes en 2001. Son activité se déploie dans le domaine du volume avec des médiums variés tels que la sculpture, l’installation ou encore la vidéo.  

Sa démarche se définit par une représentation fragmentaire des lieux qu’elle explore, au travers de sa propre lecture de l’architecture. Elle récupère, collecte et assemble des éléments, la plupart du temps déjà existants, pour produire des installations tantôt intimes, tantôt monumentales.  

Matériaux hétéroclites reliés, emboîtés, superposés 

Jouant avec l’espace et ses règles, Séverine Hubard crée des œuvres émotionnelles en lien avec son quotidien. En parallèle, elle entreprend une réflexion singulière sur les matériaux qui composent ses formes. En effet, Séverine Hubard construit ses œuvres à partir de l’assemblage de matériaux de rebut, acheté ou glanés. Ses volumes se composent ainsi de matériaux hétérogènes :  PVC, ton, ciment, brique côtoient le bronze ou le bois massif.  

LVSH, 2021, miroir cuivré, pierre de lave, médium laqué, chênes et sapin, brique, moulage béton, 168 x 115 x 170 cm © Séverine Hubard

Les formes, les textures des matériaux et les couleurs sont soigneusement choisies, puis organisées verticalement ou horizontalement pour structurer un espace où chacun peut déambuler.  

Univers fantaisiste et subversif  

En filigrane, l’art de Séverine Hubard porte également en lui une dimension critique sur nos manières de percevoir un lieu : avec la fantaisie comme arme, elle trace les contours d’un univers enjoué et subversif qu’elle exprime le plus souvent au travers de ses titres. 

Sensible à l’environnement et au contexte dans lesquels apparaissent ses œuvres, Séverine Hubard présentera le 8 mai des œuvres originales conçues spécifiquement pour le lieu de l’exposition. Les formes, d’abord capturées dans les environnements traversés par l’artiste, se trouveront ici revisitées, dans le contexte spécifique de la galerie.  

LVSH-021 nous donnera donc à voir un véritable inventaire de matières ennoblies, permettant l’édification spirituelle et architecturale de matériaux injustement dénigrés. En dévoilant l’harmonie de la forme et de la couleur, par la composition et le réagencement, Séverine Hubard – archéologue du présent – nous proposera un retour aux racines de la sculpture primitive et primordiale. 

Emilie Batut

Articles liés

“Projet E.Doll #1” : le premier solo show de Softwix à la Galerie Artistik Rezo
Agenda
39 vues

“Projet E.Doll #1” : le premier solo show de Softwix à la Galerie Artistik Rezo

La Galerie Artistik Rezo accueille Softwix pour une première exposition personnelle du 3 au 30 juin 2021. À travers cette première exposition, on retrouvera les E.Dolls que l’artiste colle depuis 2015 sur les murs qui s’offrent à elle. Ces...

Yoann Bac : entre réel et virtuel
Art
111 vues

Yoann Bac : entre réel et virtuel

Entre peinture, fond vert et incrustation numérique, les toiles de Yoann prennent vie et nous transportent dans une autre dimension. Rencontre avec un artiste innovant qui n’a pas fini de vous surprendre.  Est-ce que tu peux te présenter ?  Je m’appelle...

Il Mio Corpo – Un documentaire de Michele Pennetta
Agenda
61 vues

Il Mio Corpo – Un documentaire de Michele Pennetta

Sous le soleil de Sicile, Oscar récupère de la ferraille avec son père. À l’autre bout de la ville, Stanley le Nigérian vivote grâce aux petits travaux donnés par le prêtre de la paroisse. Tous deux ont le même...