0 Shares 1928 Views

Stephanie Pfriender Stylander, à la Galerie de L’Instant

Mona Dortindeguey 2 octobre 2018
1928 Vues

© Stephanie Pfriender Stylander, Courtesy Galerie de l'Instant Paris

 « The Untamed eye » sont ainsi intitulés l’exposition et le livre de Stephanie Pfriender Stylander à la Galerie de l’Instant, rue de Poitou à Paris jusqu’au 28 novembre. C’est en noir et blanc que cette photographe s’est attachée à créer de nombreuses images pour la mode et les éditos. 

Après des études à la Visual Art School à New York, elle a commencé à assister le légendaire Art Kane. Elle a commencé sa carrière au début des années 90 à Milan et Paris, en photographiant célébrités et en s’immisçant dans le secteur de la mode. Elle dira “Nous étions jeunes et impatients ! A cette époque les magazines nous laissaient une totale liberté d’expression, c’était un terrain de jeu sans compromis ! ». On retrouve Vanity Fair, Vogue’s, GQ, Harper’s Bazaar Uomo dans ses clients éditoriaux récurrent. Elle a reçu de nombreux prix et a été exposée au Festival International de la Photo de Mode, Art Basel Miami, Paris Photo… Elle est actuellement représentée par la galerie Staley-Wise à New York, la MHG galerie à Los Angeles et la galerie de I’Instant à Paris.

© Stephanie Pfriender Stylander, Courtesy Galerie de l’Instant, Paris

C’est dans la belle galerie à la devanture rouge que cette exposition prend place. On aime y aller pour cette proximité possible avec les oeuvres, où petits et grands formats se chevauchent et se font écho. Photographies de mode et commandes pour des magazines, voici les univers dans lesquels a évolué l’artiste. Ses séries détiennent une ambiance si particulière, presque cinématographique.  Elle dit s’inspirer du néo-réalisme italien et de la nouvelle vague française. Il y a tout un jeu entre les poses et la ville. Les décors sont subtilement choisis, ayant du caractère. Elles ont un aspect très frontal, et nous plonge immédiatement dans l’univers de la photographe. 

Les portraits de près donnent à voir lèvres pulpeuses, les yeux dessinés, les regards appuyés. On pense alors au glamour, aux coulisses, à la beauté des portraits en voyant ces clichés. Sur les murs nous retrouvons Nicole Kidman, Romy Schneider, et Kate Moss. Ils ont l’air d’avoir été pris sur le vif, révélant un grand talent de Stephanie Pfriender Stylander et pouvant faire un subtil écho au nom de la Galerie où elle est actuellement exposée. On retrouve également dans la galerie, des photographies de ses recherches, avec annotations, ratures, détails… Elle nous dévoile alors l’a coté, les coulisses de son processus créatif.

Les photographies sont signées avec le nom du mannequin, ainsi que le numéro de série du cliché. C’est un profond respect des modèles et un sens du détail réel que l’on ressent en voyant ces oeuvres.

© Stephanie Pfriender Stylander, Courtesy Galerie de l’Instant, Paris

« The Untamed Eye » est publié depuis septembre 2018. Il a été conçu par Takaaki Matsumoto et est disponible dans la galerie actuellement. Il retrace les oeuvres de l’artiste entre 1990 et 2006.

Julia Gragnon, fondatrice de la Galerie de l’Instant, s’attache à dire « qu’il est important de s’intéresser à tout », que « sa galerie ne se réduit pas à un esprit ni une thématique ». Elle ajoutera « pour moi un grand photographe peut faire autant du reportage que des magnifiques projets personnels. » Nous avons hâte de découvrir la suite … !

© Stephanie Pfriender Stylander, Courtesy Galerie de l’Instant, Paris

Mona Dortindeguey

Articles liés

La matière des possibles de Clément Bagot, à voir jusqu’au 21 décembre 2019
Agenda
66 vues

La matière des possibles de Clément Bagot, à voir jusqu’au 21 décembre 2019

Hier, Art [ ] Collector et la Société Cornu inauguraient le solo-show de Clément Bagot “La matière des possibles”, premier lauréat du Prix Art [ ] Collector – Entreprise. Le prix Art [ ] Collector – Entreprise complète le...

Viktor Vincent dans Mental Circus – un spectacle exceptionnel
Agenda
32 vues

Viktor Vincent dans Mental Circus – un spectacle exceptionnel

Dans son nouveau seul en scène Mental Circus, Viktor repousse une nouvelle fois les limites de son art. Dans l’ambiance des années 30 aux États-Unis, il crée autour de lui un cirque imaginaire où s’expriment les performances mentales les...

La dame céleste et le diable délicat s’invitent au Studio Hébertot
Agenda
296 vues

La dame céleste et le diable délicat s’invitent au Studio Hébertot

Il a 34 ans, elle en a 70. Lors d’une soirée de gala au Palais Garnier, leurs mains se frôlent. Un hymne à l’amour absolu tiré d’une histoire vraie. Décembre 1982. Il a 34 ans, elle en a 70....