0 Shares 1433 Views

Trois artistes d’exception à découvrir au Jeu de Paume

Liv Bulteau 6 février 2018
1433 Vues

© ADAGP, Paris, 2018. © Berlinische Galerie – Landesmuseum für Moderne Kunst, Fotografie und Architektur/VG Bild-Kunst, Bonn © Susan Meiselas/ Magnum Photos © Damir Očko

Les amateurs d’art vont être ravis ! Dès le 6 février, le Jeu de Paume expose deux photographes et un vidéaste : Raoul Hausmann, Susan Meiselas et Damir Očko. Trois formidables artistes aux univers éclectiques à découvrir ! 

Sans titre (Vera Broïdo), Vers 1931, Raoul Hausmann
© ADAGP, Paris, 2018© Berlinische Galerie – Landesmuseum für Moderne Kunst, Fotografie und Architektur/VG Bild-Kunst, Bonn


Raoul Hausmann : un regard en mouvement 

Raoul Hausmann est un des fondateurs du groupe Dada et inventeur du photomontage. Il est notamment célèbre pour son assemblage datant de 1919, L’esprit de notre temps ou Tête mécanique. Pourtant, son oeuvre photographique reste longtemps méconnue et sous-estimée. Elle n’est que réellement découverte et appréciée dans les années 1980.

Son approche du médium, documentaire mais aussi lyrique, donne à voir des photographies poétiques, où le moindre détail nous plonge dans une médiation contemplative. Lorsqu’il se réfugie à Ibiza en 1933, pour fuir le régime nazi, Raoul Hausmann réfléchit notamment aux usages sociaux et politiques. Ses photographies et son travail sur une architecture vernaculaire cherche justement à invalider l’idée d’« origine » et de « race » émise par les Nazis.

Muchachos attendant la riposte de la Garde nationale, Matagalpa, Nicaragua, 1978, Susan Meiselas
© Susan Meiselas/ Magnum Photos

Susan Meiselas : méditations

Commençant à pratiquer la photographie documentaire dans les années 1970, membre du groupe Magnum dès 1976, Susan Meiselas questionne le statut des images par rapport au contexte dans lequel elles sont perçues, avec une approche personnelle, autant que géopolitique. Elle s’est faite connaître en photographiant les zones de conflits en Amérique Centrale dans les années 1980 (série Méditations, 1978-1982).

La force des ces photographies, à l’esthétique crue et colorée, met en lumière les effets de la circulation des images. Cela a largement contribué à sa renommée. D’autres séries sont présentes, comme 44 Irving Street (1972), Carnival Strippers (1975), ou encore A Room of Their Own (2015-2017), ce qui permet de bien retracer l’évolution de sa pratique.

Dicta II, Damir Očko, Photographie de tournage., Co-production : Jeu de Paume, Paris, CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux et Museo Amparo, Puebla.
Photo Damir Žižic. Courtesy de l’artiste. © Damir Očko

David Očko : Dicta

Vidéaste né en 1977 à Zagreb (Croatie), Damir Očko nous invite à parcourir les méandres du langage et la manière dont le système neurophysiologique le génère avec poésie. L’exposition s’articule autour du film Dicta II (qui fait suite à Dicta I, réalisé autour des écrits biographiques de Bertold Brecht), un film aux influences conceptuelles et dadaïstes.

Avec cette vidéo, il fait du spectateur un « regardeur éveillé », malgré une accessibilité visuelle et sonore perturbée. Y sont abordés les notions d’entrave, d’effacement, la perte de fonction du langage. À relever également : le dévoilement intéressant d’une mainmise ordinaire de la passivité.

Liv Bulteau

Articles liés

The Dark Master – Théâtre de Gennevilliers
Agenda
23 vues
Agenda
23 vues

The Dark Master – Théâtre de Gennevilliers

Avec pour décor un restaurant d’Osaka, la rencontre entre un jeune homme perdu et un chef cuisinier talentueux prend une tournure étrange, comme si Kurô Tanino souhaitait nous prévenir de ne pas toujours se fier aux apparences. Osaka. Un...

Laurent De Wilde : New Monk Trio – Sunset Sunside
Agenda
22 vues
Agenda
22 vues

Laurent De Wilde : New Monk Trio – Sunset Sunside

On se souvient toujours de son projet acoustique autour de Monk salué unanimement par la presse et le public. Après une décennie consacrée à la découverte de nouveaux sons, Laurent de Wilde se recentre enfin sur la grande tradition...

Cuisine et confessions – Bobino
Agenda
28 vues
Agenda
28 vues

Cuisine et confessions – Bobino

La Cuisine. Mémoire ancestrale. Recette transmise de génération en génération. Une mémoire profondément ancrée dans l’inconscient, que seuls certains goûts et odeurs particuliers peuvent faire renaître. Nos souvenirs sont autant d’ingrédients de notre histoire. Goût d’enfance, brise estivale, saveur...