0 Shares 1274 Views

Zoer – Solara : une œuvre solidaire au service de l’environnement

Nicolas Gzeley 9 janvier 2020
1274 Vues

Au cœur des Charentes, une percée colorée s’échappe du paysage. Vision surréaliste, uniquement visible du ciel, l’œuvre de Zoer révèle par son dégradé de couleurs un patrimoine collectif composé de centaines d’épaves automobiles. Une intervention monumentale qui s’inscrit dans un projet écologique visant à la dépollution des sols.

Cette immense casse automobile située à proximité d’Angoulême, Zoer en a fait durant plusieurs jours son terrain de jeu. Formé au design produit, l’artiste parisien concentre depuis de nombreuses années son travail autour de la possession matérielle et de l’obsolescence programmée. Il souligne alors un passé industriel évanescent par diverses interventions in situ sur des objets à l’abandon. Sur les toits et capots des carcasses rouillées promises à la destruction, Zoer a conçu un nuancier monumental destiné à s’oxyder lentement sous l’effet du soleil. Il questionne par son action la relation couleur-objet-lumière dans un environnement soumis aux aléas naturels et réalise une œuvre en forme d’hommage à l’histoire automobile française et au propriétaire des lieux. Ce dernier, qui a consacré toute sa vie au tri et à la conservation méticuleuse de milliers de pièces détachées, se voit aujourd’hui contraint d’abandonner son musée à ciel ouvert, jusqu’alors très prisé des collectionneurs et autres amoureux de véhicules anciens.

Au-delà de son intervention plastique, Zoer s’intéresse également au devenir du site dont la dépollution indispensable révèle des contradictions flagrantes. Les règles en vigueur imposent en effet une mise en jachère des sols, qui implique ici le transport et le remplacement des couches superficielles des sols sur plus de 300 kilomètres. Une opération extrêmement polluante, énergivore et coûteuse. L’alternative soutenue par l’artiste est la phytoremédiation des sols : une dépollution opérée par l’action naturelle de plantes hyperaccumulatrices. Afin de rendre ce projet viable, une campagne de crowdfunding est mise en place. Les bénéfices de cette collecte serviront à financer un partenariat avec une entreprise française développant des protocoles de recherche dans la dépollution par les plantes.

Nicolas Gzeley

Articles liés

Découvrez Pess et son clip “Jeunesse”
Agenda
61 vues

Découvrez Pess et son clip “Jeunesse”


Pess est un 
rappeur originaire de 
Lyon
, aujourd’hui installé à 
Clermont 
Ferrand
. 
Il présente 
Jeunesse
, deuxième extrait 
de son projet 
Caméléon Acte 2
, dont la 
sortie est prévue le 
12 mars
. “Sortir par 
le toit”, le premier single a...

Être danseur professionnel en 2021, ça se passe comment ?
Art
165 vues

Être danseur professionnel en 2021, ça se passe comment ?

Xavier Juyon et Grégoire Malandain sont danseurs professionnels. L’un est salarié au Grand Théâtre de Genève depuis 8 ans, l’autre est intermittent du spectacle multipliant les collaborations avec des chorégraphes de renom. Habituellement, ils passent des heures en studio...

Voilà, un spectacle pour “tout foutre en l’air”
Spectacle
130 vues

Voilà, un spectacle pour “tout foutre en l’air”

Après de nombreux courts métrages et une année à jouer un spectacle dans une compagnie bordelaise, Charline Langlet décide de se confronter à la mise en scène pour son travail de fin d’année. C’est ainsi que naît Voilà, une...