0 Shares 676 Views

De “High Life” à “Les Veuves” : 4 films à voir en novembre 2018

Lucile Bellan 23 novembre 2018
676 Vues

Chaque mois, la rédaction d’Artistik Rezo choisit pour vous les 4 films qu’il faut absolument aller découvrir en salles. Une sélection éclectique, composée d’œuvres faisant l’événement et de perles plus méconnues.

 

1) High Life, de Claire Denis (7 novembre)
Plus les années passent, plus Claire Denis se fait insaisissable. Après avoir réalisé avec Un beau soleil intérieur sa première “comédie” (laquelle restait tout de même loin de Dany Boon et Philippe de Chauveron), la réalisatrice française la plus vénérée dans le monde a enfin pu concrétiser un projet qui ressemblait à une arlésienne : un film de science-fiction dont le rôle principal était réservé depuis bien longtemps à Robert Pattinson. En résulte une oeuvre hallucinée, torturée, métaphysique, qui pourra laisser une partie du public sur le carreau mais a de fortes chances de bouleverser le reste de l’assistance. Pattinson y fait une nouvelle fois des merveilles, tout comme une Juliette Binoche inattendue.

 

2) Heureux comme Lazzaro, d’Alice Rohrwacher (7 novembre)
En trois films et trois passages par le festival de Cannes, Alice Rohrwacher s’est imposée comme une cinéaste incontournable. Après Corpo celesteLes Merveilles, deux films aussi durs que ouatés, notamment portés par sa soeur Alba, la réalisatrice italienne revient avec une fable qui désarçonne mais séduit immanquablement. Le héros, Lazzaro, est un jeune fermier bon et bienheureux, qui finit souvent par être berné du fait de sa gentillesse, et qui va en quelque sorte s’extirper de son condition après s’être lié d’amitié avec le fils d’une marquise. L’ensemble ne ressemble à rien de connu, mais il convainc pleinement. Prix du scénario au dernier festival de Cannes.

 

3) Les Chatouilles, d’Andréa Bescond & Eric Métayer (14 novembre)
Après avoir triomphé sur les planches, la danseuse et comédienne Andréa Bescond porte à l’écran son succès théâtral, en compagnie de son co-auteur et compagnon Eric Métayer. Les Chatouilles, c’est l’histoire d’Odette, danseuse, et de la façon dont elle tente de se reconstruire, elle qui fut brisée par les abus perpétrés par un ami de la famille alors qu’elle n’était âgée que de 8 ans. Le film montre alternativement l’enfance et l’âge adulte pour parler de résilience, de libération de la parole, des tabous qui empoissonnent. Entourée par un casting formidable (Karin Viard, Clovis Cornillac, Pierre Deladonchamps), Andréa Bescond y est superbe.

 

 

4) Les Veuves, de Steve McQueen (28 novembre)
On est bien loin de 12 years a slave, qui valut à Steve McQueen l’Oscar du meilleur film, mais le réalisateur américain est toujours aussi exigeant. Son nouveau film est un polar au féminin, coécrit avec Gillian Flynn, l’écrivaine à l’origine de Gone Girl. Quatre femmes s’y voient contraintes de terminer le boulot laissé inachevé par leurs maris respectifs, malfrats ayant perdu la vie au cours d’un braquage ayant mal tourné, et les laissant avec une énorme dette à rembourser. L’ensemble est complexe, haletant, d’un féminisme affirmé et intersectionnel. Un morceau de choix qui a tout pour rencontrer le succès dans les salles.

 

Lucile Bellan

Articles liés

Afaina de Jong : virée entre art et architecture
Art
263 vues
Art
263 vues

Afaina de Jong : virée entre art et architecture

L’architecte néerlandaise Afaina de Jong et son studio AFARAI travaillent sur les connexions entre les gens et les mouvements culturels traditionnellement peu représentés par l’architecture dans un contexte de villes en mutation où chacun a un rôle à jouer....

The Twilight Zone, quand la quatrième dimension s’invite chez Castel
Agenda
182 vues
Agenda
182 vues

The Twilight Zone, quand la quatrième dimension s’invite chez Castel

Une soirée organisé par “la Galerie”. Sous l’impulsion de son directeur artistique Gwenaël Billaud, la Galerie a su depuis imposer un nouveau concept de soirées investies par l’art moderne et contemporain, dans le cadre desquelles participent performeurs, artistes, DJs,...

René Urtreger Trio au Sunset Sunside
Agenda
55 vues
Agenda
55 vues

René Urtreger Trio au Sunset Sunside

Dans le petit monde du jazz, on l’appelle parfois le « roi René ». Comme en écho lointain de ce comte de Provence du XIVe siècle qui préférait les arts florissants des lettres et la compagnie des gens d’esprit...