0 Shares 362 Views

“Des Hommes”, un conflit familial au sein de l’histoire

S’il y a bien une partie épineuse dans l’histoire contemporaine de la France, c’est la guerre d’Algérie. Adaptation d’un livre de Laurent Mauvigner, le film Des hommes nous plonge au cœur d’une famille aux multiples secrets et conflits, dans les souvenirs d’une guerre fratricide.

Le film parle d’une famille qui voit des tensions ressurgir lors de l’anniversaire de Solange, sœur de Bernard. Ce dernier se remémore durant la nuit qui suit, son passé et la guerre d’Algérie.
Un film sur la guerre et les rancunes familiales, qui peuvent toutes deux être aussi dévastatrices. La guerre d’Algérie est traitée de façon assez neutre ; le film présente des crimes commis des deux côtés et s’attache à comprendre sans juger, comme une métaphore générale du film.

Le film est porté par Lucas Belvaux, réalisateur belge très intéressé par les conflits sociaux. Son film précédent Chez nous raconte la montée de l’extrême-droite dans le nord de la France.
Le casting n’est pas en reste : Catherine Frot tient le rôle de Solange, qui tente de maintenir au mieux les relations familiales avec d’un côté ses cousins, cousines et de l’autre Bernard, que tout le monde semble détester. Jean-Pierre Daroussin, dans le rôle de Rabut, joue un homme déçu de sa vie qui se souvient lui aussi de son passage en Algérie. En tête d’affiche c’est le monstre sacré du cinéma français, Gérard Depardieu jouant le rôle d’un homme traumatisé (Feu-de-Bois), ayant de la rancune envers les autres et surtout envers lui-même.

L’un des talents de Gérard Depardieu est sans nul doute celui de conteur. Ici, sa voix berce le film de bout en bout ; il raconte ses souvenirs à travers la lecture d’une lettre. Ce n’est pas sans rappeler son travail sur ses reprises de Barbara.

Jacques-Emmanuel Mercier

Articles liés

The Normal Heart : un poignant oratorio
Spectacle
79 vues

The Normal Heart : un poignant oratorio

En 1981, une vague silencieuse commence à faire des centaines de victimes à New York, dans la communauté homosexuelle. Le temps de réaction des scientifiques et des politiques est beaucoup trop long selon l’écrivain et scénariste Larry Kramer, qui...

Ben, “Il a beaucoup pleuvu : une éloge de la langue à Molière” au Lucernaire
Agenda
93 vues

Ben, “Il a beaucoup pleuvu : une éloge de la langue à Molière” au Lucernaire

“Lorsque j’essaye de travailler, assis devant mon ordinateur, je finis toujours par regarder dehors, par la fenêtre, pour voir ce qu’il se passe… Aussi, je ne sais plus trop ce qui a motivé l’écriture de ce spectacle. À la...

Camille Esteban en concert au Café de la Danse
Agenda
125 vues

Camille Esteban en concert au Café de la Danse

ll y a quelque chose d’irrésistible dans le timbre légèrement éraillé de Camille Esteban : une joie, une promesse, un envol ! L’ex-participante de The Voice sera sur la scène du Café de la Danse le 24 septembre prochain, où...