0 Shares 991 Views

“En Corps”, la nouvelle déclaration d’amour à la danse signée Klapisch

Emma Willery 13 avril 2022
991 Vues

Le nouveau film de Cédric Klapisch est sorti dans les salles de cinéma le 30 mars dernier. En corps, une magnifique déclaration d’amour au monde de la danse. 

Le film met en scène Élise une danseuse classique de 26 ans, incarnée par la danseuse Marion Bourbeau. Elle se blesse lors d’une représentation et apprend qu’elle ne pourra plus danser, l’obligeant ainsi à se reconstruire et à trouver une nouvelle voie. Elle rencontre et se rapproche alors d’une compagnie de danse contemporaine. 




Le premier quart d’heure nous fait oublier la salle de cinéma pour nous amener jusque dans les coulisses de l’Opéra de Paris. Sans avoir besoin de dialogue, l’intrigue est posée. Ces quinze premières minutes sont d’une beauté incomparable accentuée par les costumes, les décors et surtout, et c’est le cas tout au long du film, par la colorimétrie et les jeux entre couleurs chaudes et couleurs froides.

Concernant les acteurs et la distribution, on y retrouve un François Civil drôle, une Muriel Robin attachante, un Pio Marmaï passionné et un Denis Podalydès touchant, absolument parfait dans son rôle. Mais le plus appréciable dans ce film est la présence de véritables danseurs qui se révèlent être très justes dans leur interprétation. Marion Bourbeau réussit à très bien retranscrire les craintes, angoisses, questionnements et doutes d’une danseuse faisant face à un double deuil : celui de sa carrière mais aussi celui de sa mère.
Le chorégraphe israélien Hofesh Shechter joue son propre rôle, celui du responsable de la compagnie de danse contemporaine. Cela permet au film de s’ancrer dans son temps et de faire preuve d’un réalisme marquant. 

En corps: Cédric Klapisch, Hofesh Shechter, Marion Barbeau

Cédric Klapisch, Marion Bourbeau et Hofesh Shechter sur le tournage de “En Corps”

En Corps est un drame mais Klapisch ne tombe pas dans le plombant et parvient à en faire un film gorgé d’espoir, de joie, d’humour et de beaux messages. Véritable film “feel good”, on ressort de ces 2 heures de film le sourire aux lèvres. La musique joue aussi un rôle important dans le film, comme elle joue un rôle fondamental en danse classique. 

La question ne se pose plus, Klapisch sait parfaitement filmer les corps en mouvement, il les magnifient. D’un point de vue plus personnel, pratiquant la danse classique depuis l’âge de 4 ans, ce film a fait surgir de nombreux souvenirs et surtout beaucoup d’émotions en moi.

Propos de Emma Willery.

Articles liés

Olivia de Bona collabore avec Clotilde la marque de parfums d’exceptions
Agenda
97 vues

Olivia de Bona collabore avec Clotilde la marque de parfums d’exceptions

La marque de parfums  Clotilde lance sa première collection de 3 parfums en collaboration artistique avec Olivia de Bona le 11 et 12 décembre. En lien avec les origines champenoises de son fondateur, Jean Baptiste Martin a souhaité ancrer...

Le talentueux Mike Andersen en concert au Jazz Club Etoile
Agenda
78 vues

Le talentueux Mike Andersen en concert au Jazz Club Etoile

Avec une élégance rare, Le Danois Mike Andersen s’affirme comme un songwriter de 1er rang grâce à des albums de qualité ou son sens de la mélodie toute en spontanéité fait des merveilles. Raise Your Hand se fait l’écho d’une...

“Pas d’ici” le nouvel EP et single éponyme de Mayu à découvrir dès maintenant
Agenda
89 vues

“Pas d’ici” le nouvel EP et single éponyme de Mayu à découvrir dès maintenant

Mayu sort un deuxième EP Pas d’ici, riche de cinq titres à découvrir dès le 9 décembre sur toutes les plateformes digitales, et dévoile pour patienter un single du meme nom. Il y a quelques mois, on découvrait le...