0 Shares 2234 Views

Azealia Banks s’apprête à sortir un nouvel album

Antoine Ruiz 25 janvier 2018
2234 Vues

© commons.wikimedia.org

Connue autant pour son rap-house que pour ses clashs et provocations sur les réseaux sociaux, Azealia Banks semble désormais dans une nouvelle phase. Plus de trois ans après la sortie de son premier album, elle repart sur ses bases avec Fantasea II : The Second Wave, prévu pour mars prochain.

Longuement teasé sur les réseaux sociaux, puis continuellement repoussé sur des coups de tête, le nouvel opus d’Azealia Banks semble arriver au bout du tunnel. D’abord annoncé comme une mixtape il y a quelques années, la chanteuse a finalement confirmé qu’il s’agira d’un album lors d’une interview avec le magazine XXL en juillet dernier. L’album marquera ainsi la suite de Fantasea, sa première mixtape sortie le 11 juillet 2012 sur son compte Twitter.

C’est via un post Instagram qu’Azealia Banks a informé que le projet devrait voir le jour en mars 2018 sous son nouveau label, Entertainment One. Selon les rumeurs, l’album compterait une vingtaine de titres, dont les singles « Escapades » et « Chi Chi », tous deux sortis en juin 2017. De la même manière, elle a également confirmé la mise en production de Business & Pleasure, un autre futur album.

En octobre dernier, Azealia Banks s’était lancée dans une petite tournée nord-américaine, ce qui lui avait permis de renouer avec la scène live. Puis est venu son moment de gloire sur grand écran, avec le film Love Beats Rhymes, un drame musical réalisé par RZA et sorti le 1er décembre, où elle joue son premier grand rôle. Depuis, la rappeuse a sorti la première démo de « Icy Colors Change » sur son Soundcloud, en guise de cadeau de Noël à ses fans. Officiellement, la version finale sortira en décembre 2018.

 

Une carrière riche mais surtout tourmentée

Originaire du quartier new-yorkais d’Harlem, Azealia Banks a commencé la musique à 17 ans sur le site MySpace sous le nom de Miss Bank$, puis s’est faite rapidement repérée en 2008 par le producteur londonien Richard Russell. Après avoir diffusé plusieurs démos sur le net sous son nom de scène actuel, la chanteuse sort son premier EP, 1991, où figure son plus gros single « 212 », avec le label Polydor.

Jonglant entre plusieurs contrats et labels, dont Interscope et Universal Music, Azealia Banks se décide, en novembre 2014, à sortir son premier album Broke With Expensive Taste, regroupant les titres « Yung Rapunzel », « Chasing Time », « Ice Princess » ou encore « Heavy Metal And Reflective ». Dans son ensemble, l’album a été plutôt bien reçu par les critiques et a ancré le nom d’Azealia Banks dans la liste des chanteuses tendances à suivre. Sa deuxième mixtape Slay-Z est sortie une première fois en ligne en mars 2016, avec son deuxième plus gros hit, « The Big Big Beat », avant de sortir officiellement sur iTunes plus d’un an après.

Cependant le nom d’Azealia Banks est aussi associé à de nombreuses polémiques, notamment à cause de scènes filmées de son comportement parfois déplacé, mais également à cause d’insultes offensantes, sur ses réseaux sociaux, envers d’autres célébrités (comme Zayn Malik ou Iggy Azalea) ou de discours provocants qui ont enflammé la toile et les médias. Cela lui avait valu une suppression de son compte Twitter et l’abandon de plusieurs collaborations avec d’autres artistes, dont Lady GaGa, qui lui avait proposé deux featurings sur son album ARTPOP.

Il ne reste plus qu’à attendre mars prochain pour voir ce que la chanteuse nous réserve !

Antoine Ruiz

Articles liés

The Twilight Zone, quand la quatrième dimension s’invite chez Castel
Agenda
119 vues
Agenda
119 vues

The Twilight Zone, quand la quatrième dimension s’invite chez Castel

Une soirée organisé par “la Galerie”. Sous l’impulsion de son directeur artistique Gwenaël Billaud, la Galerie a su depuis imposer un nouveau concept de soirées investies par l’art moderne et contemporain, dans le cadre desquelles participent performeurs, artistes, DJs,...

René Urtreger Trio au Sunset Sunside
Agenda
33 vues
Agenda
33 vues

René Urtreger Trio au Sunset Sunside

Dans le petit monde du jazz, on l’appelle parfois le « roi René ». Comme en écho lointain de ce comte de Provence du XIVe siècle qui préférait les arts florissants des lettres et la compagnie des gens d’esprit...

À Bordeaux, Borondo transfigure le Temple des Chartrons
Art
230 vues
Art
230 vues

À Bordeaux, Borondo transfigure le Temple des Chartrons

Avec Merci au Temple des Chartons à Bordeaux, Borondo prouve à nouveau sa capacité à embrasser un lieu pour y déployer son exceptionnelle profondeur poétique. A voir absolument ! Dans le petit monde de l’art urbain, Borondo est une figure...