0 Shares 275 Views

Retour sur la Release Party de Timothée Joly au Point Éphémère

Victor Mélou 28 décembre 2021
275 Vues

© Charlotte Abramow

Son EP PLASTIQUE (Europe), à la frontière entre la chanson française et l’hyperpop, sorti le 23 avril 2021, sonne pour Timothée Joly un nouveau tournant dans sa carrière. Il y avait donc un sentiment bien particulier pour le jeune chanteur de 25 ans à l’idée de pouvoir retrouver la scène lors de la Release Party organisée au Point Ephémère en novembre dernier. Revivez avec nous cette soirée durant laquelle l’artiste a enfin donné vie à ce projet, qui le suivait depuis plusieurs mois.

En première partie, Simili Gum nous offre une prestation pleine de fragilité et de sincérité, de quoi nous donner du baume au cœur pour la suite de la soirée.
Timothée Joly arrive ensuite sur scène, vêtu de son plus beau costume à rayures. L’artiste parvient à mettre toutes les chances de son côté pour que ce live soit des plus réussis et à la hauteur des espérances de ceux qui l’écoutent depuis ses débuts.

Sur scène, on peut notamment admirer les œuvres d’Aleksandr Kontini et Juliette Gelli, qui donnent l’illusion aux spectateurs d’un Timothée Joly surplombant la ville et ses gratte-ciel, entouré de nuages assombris par une pollution devenue hors de contrôle. Il nous dépeint alors à travers ses textes, ses angoisses, ses réflexions sur le futur, ses pensées… Le tout rythmé par des productions brutes aux sonorités hyperpop.

S’il n’a pas peur de dévoiler ses failles entre deux morceaux, Timothée Joly retrouve aussitôt son souffle lorsque la musique reprend, et prouve qu’il maîtrise parfaitement l’art d’interagir avec son public pour le faire vibrer, danser, chanter. C’est d’autant plus vrai que l’artiste n’est pas venu seul et nous a réservé quelques surprises. Il a notamment invité le duo romantique The Pirouettes à venir chanter le titre Lâcher prise à ses côtés, ainsi que la scintillante $afia Bahmed-Schwartz et sa robe ornée de strass et paillettes pour interpréter le morceau Fini l’été.

Vient la fin du concert, nos sentiments sont partagés entre l’empathie envers un artiste en perpétuel questionnement et l’envie de croire à ses désirs de rêver toujours plus grand. Ce qui ne fait aucun doute lorsque l’on quitte la salle, c’est que Timothée Joly s’inscrit bel et bien comme un talent à suivre avec attention sur une scène musicale française qui ne cesse de se renouveler. Il nous tarde déjà de découvrir la suite de ses projets avec, on l’espère, l’arrivée d’un album en 2022 !

Articles liés

Du folk-blues avec le groupe Gunwood en concert au New Morning le 7 juin
Agenda
54 vues

Du folk-blues avec le groupe Gunwood en concert au New Morning le 7 juin

Fort de la ribambelle d’éloges et de concerts qui avait logiquement suivi la sortie du saisissant Traveling Soul en 2017, le trio revient avec un deuxième album cousu de main de maître avec Jean Lamoot. 2022 n’a plus qu’à...

Le Pool revient au PopUp pour une soirée spéciale mois des fiertés : “Pool Lab #4 Pride”
Agenda
63 vues

Le Pool revient au PopUp pour une soirée spéciale mois des fiertés : “Pool Lab #4 Pride”

Afin d’accueillir le mois des fiertés, Le Pool présente ses artistes LGBTQ+ & Friends ! Artistes fier.e.s et réuni.e.s sur la scène du Pop Up du Label le temps d’une soirée où l’amour gagne toujours. Au programme de cette...

“Untitled 2022” : quand Alice Laloy rencontre le collectif Spat’Sonore au Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette
Agenda
64 vues

“Untitled 2022” : quand Alice Laloy rencontre le collectif Spat’Sonore au Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette

Alice Laloy se saisit de sa carte blanche pour rencontrer le collectif Spat’Sonore et créer avec eux une soirée improvisée. Une invitation à une soirée expérimentale, sonore et musicale. Les 20 et 21 mai au théâtre Le Mouffetard. Cette...