0 Shares 737 Views

Scène de musiques actuelles : SMAc, ce label encore peu connu

3 octobre 2022
737 Vues

Le Périscope à Lyon © Marion Bornaz

Aujourd’hui, développons l’origine des SMAc et leur pouvoir en France. SMAc, ça veut dire scènes de musiques actuelles et c’est un label existant depuis 1998. Un cahier des charges précis pour rendre accessible la musique partout et pour tous.

Une définition claire et précise

Les scènes de musiques actuelles (SMAc) ont pour mission de diffuser les musiques actuelles dans leur acceptation la plus large et toute leur diversité. Elles programment majoritairement des musiques pop rock et assimilées mais également de la chanson et du jazz, des musiques électroniques, des musiques urbaines et plus rarement des musiques du monde ou des musiques traditionnelles.

Grâce aux subventions du CNM (Centre national de la musique), de la SACEM ou encore des territoires, les SMAc peuvent offrir des concerts et des projets sur leur territoire à moindre coût. Le but n’étant pas de faire du bénéfice ou d’avoir de la notoriété, mais bel et bien de rendre accessible à tout le monde la musique, certains arts visuels et dans certains cas, la danse.

Au total, les 89 SMAc réparties sur l’ensemble du territoire proposent près de 6 000 représentations publiques et fédèrent presque deux millions de spectateurs chaque année.

Un cahier des charges d’intérêt général

Les SMAc assurent la diffusion régulière, et dans des conditions d’accueil professionnel, de concerts de musiques actuelles (musiques électro-amplifiées, jazz, chanson, musiques traditionnelles…) en particulier de groupes/artistes en développement. À travers leur missions de soutien à la création, elles assurent l’accueil de pré-production et/ou de résidences de création de spectacles, accompagnées d’un volet d’action culturelle auprès des publics. Chacune sur son territoire est également en charge de l’accompagnement des différentes pratiques artistiques et du suivi d’artistes amateurs et professionnels (de la répétition à la formation).

Cependant, il existe des exceptions. À Lyon, par exemple, vous avez deux SMAc dans un même arrondissement, le IIe : le Périscope et le Marché Gare. Cependant, chacune a réussi à délimiter ses zones d’actions et sa propre ADN. Le Périscope, plus axé sur le jazz, se décrit comme un lieu de musiques innovantes, entre création et pôle d’ingénierie culturelle. Quant au Marché Gare, il propose des concerts plus rock et variété française et permet aux artistes de faire des résidences. Le Marché Gare est géré par l’association MJC Presqu’île Confluence et s’est bâti sur d’anciens bâtiments administratifs du Marché de Gros.

L’émergence et le soutien d’artistes au cœur des SMAc

Certaines scènes de musiques actuelles proposent des modules de formations et des cursus complets (pratique de la scène et développement de projet). Ils permettent aux artistes de tout horizon de mieux appréhender l’environnement professionnel du musicien, de comprendre et maîtriser l’ensemble des aspects liés au développement d’un groupe (administratif, scénique, technique, stratégique et recherche de partenaires).
L’accueil de résidences est aussi au cœur du cahier des charges des SMAc car elles permettent un entraînement des performances scéniques dans un environnement calme, professionnel et à l’écoute. Des dispositifs en lien avec les tremplins d’émergence sont mis en place, comme l’accueil d’artistes ayant gagné des concours et des tremplins comme Musilac, les Inouïs du Printemps de Bourges ou encore celui du MaMA Festival.

C’est dans un cadre d’écoute, de soutien et de bienveillance que les SMAc accueillent des artistes émergents et tous types de public. Non pas pour avoir la réputation d’avoir été là depuis le début, mais tout simplement pour aider l’intérêt général et le secteur des musiques actuelles.

Chloé Turpin

Articles liés

ColorsxStudio : une seconde édition à l’espace Niemeyer
Musique
130 vues

ColorsxStudio : une seconde édition à l’espace Niemeyer

Après une inauguration du festival en novembre 2021 dans un lieu tenu secret près de République, le studio Berlinois Colors s’est de nouveau installé à Paris du 28 novembre au 2 décembre 2022 au sein de l’espace Niemeyer dans...

“Les Yeux Fermés…” du chorégraphe Mickaël Le Mer : quand le hip hop rencontre Pierre Soulages
Agenda
91 vues

“Les Yeux Fermés…” du chorégraphe Mickaël Le Mer : quand le hip hop rencontre Pierre Soulages

Dans Les Yeux Fermés…, le chorégraphe Mickaël Le Mer s’inspire du grand peintre Pierre Soulages pour imaginer une quête poétique et lumineuse. S’inspirer du grand peintre Pierre Soulages pour imaginer une quête poétique, dansée et lumineuse. C’est en découvrant un...

Ne manquez pas Skullcrusher au POPUP! le 8 février !
Agenda
87 vues

Ne manquez pas Skullcrusher au POPUP! le 8 février !

Skullcrusher, alias pour Helen Ballentine, se prépare à sortir son tout premier album, “Quiet The Room” où la voix rauque de Ballentine se posera délicatement sur un son ambient, folk à la rencontre du shoegazing. Au travers de 14...