0 Shares 1868 Views

Jean-Michel Ribes

25 avril 2013
1868 Vues
Jean-Michel Ribes

Jean-Michel Ribes, né en 1946 à Paris, est touché jeune par le virus du théâtre. Avec ses camarades le peintre Gérard Garouste et l’acteur Philippe Khorsand, il fonde La Compagnie du Pallium, à l’âge de 20 ans. Ribes côtoie les Argentins Jérôme Savary, Copi et rencontre Arrabal puis Roland Topor. La joyeuse troupe s’agrandit, bientôt rejointe par toute une jeune génération d’acteurs, parmi lesquels figurent Andréa Ferréol, Gérard Darmon, Roland Blanche, Tonie Marshall, Jean-Pierre Bacri, Daniel Prévost et Roland Giraud. 

Jean-Michel Ribes s’oriente d’emblée vers un théâtre contemporain et d’avant-garde. Il aborde les répertoires de Copi, Sam Shepard, Topor, Jean-Claude Grumberg, Dubillard, et écrit lui-même. Sa première pièce, Les Fraises musclées en 1970, ouvre le bal. Une vingtaine d’œuvres suivent, dont Ribes est également le metteur en scène. A noter : Tout contre un petit bois (1976)Théâtre sans animaux (2001) ou Musée Haut, Musée Bas (2004). L’auteur fait émerger un univers décalé et loufoque, empreint de fantaisie subversive, d’humour ou de thématiques plus inquiètes. Son théâtre qui revêt différentes formes, grand format ou brève, se situe à la frontière des genres, et ne s’installe jamais dans un procédé. La surprise, le rythme sont ses maîtres mots.

Avide de nouvelles expériences, Ribes se lance également dans la télévision puis dans le cinéma. Avec quelques compagnons de fortune, il inaugure deux séries loufoques qui deviendront cultes : « Merci Bernard » sur FR3 et « Palace » sur Canal+. Il écrit et réalise plusieurs longs métrages :  Rien ne va plus (1978), La Galette du Roi (1986), Chacun pour toi (1993) et Musée Haut, Musée Bas (2008). Outre ses apparitions sur grand écran en tant qu’acteur, il révèle des comédiens comme Valérie Lemercier.

Le combat de Ribes est celui de la création contemporaine, qu’il défend et encourage sans relâche. Il anime la manifestation « Texte nu », dans le cadre du Festival d’Avignon, pour donner la parole à des auteurs vivants. Il préside en 2000 l’association Écrivains Associés du théâtre. Directeur du Théâtre du Rond-Point depuis 2001, il érige la fameuse rotonde des Champs-Élysées en repère de la création contemporaine. 

L’artiste enfin prône un rire de la résistance et s’engage dans des questions politiques et sociétales. Il soutient notamment le mariage pour tous, lors d’une soirée organisée au théâtre du Rond-Point, organisée avec le collectif Pierre Bergé.
 
Jeanne Rolland

Auteur (théâtre) :

  • 1970 : Les Fraises musclées, Théâtre La Bruyère
  • 1976 : Tout contre un petit bois, Théâtre Récamier
  • 1983 : Batailles avec Roland Topor, Théâtre de l’Athénée
  • 2001 : Théâtre sans animaux, Théâtre Tristan Bernard (Molière du meilleur spectacle comique et Molière de l’auteur)
  • 2004 : Musée haut, musée bas, Théâtre du Rond-Point (nomination au Molière de l’auteur)
  • 2011 : René l’énervé, Théâtre du Rond-Point

Metteur en scène :

  • 1966 : Chez l’illustre écrivain, Octave Mirbeau, Théâtre de Plaisance
  • 1969 : Le Lai de Barrabas, Fernando Arrabal, Studio des Champs-Elysées
  • 1988 : La Cagnotte, d’Eugène Labiche, Comédie-Française
  • 1994 : Brèves de comptoir, Jean-Marie Gourio, Théâtre Tristan Bernard
  • 1998 : Rêver peut-être, Jean-Claude Grumberg, Centre national de création d’Orléans, Théâtre du Rond-Point (Grand Prix de la critique « meilleure création théâtrale en langue française », six nominations aux Molières)
  • 2002 : L’Enfant do, Jean-Claude Grumberg, Théâtre Hébertot
  • 2009 : Un garçon impossible, Petter S.Rosenlund, Théâtre du Rond-Point
  • 2009 : Les Diablogues, Roland Dubillard, Théâtre Marigny
  • 2010 : Les Nouvelles Brèves de comptoirJean-Marie Gourio, Théâtre du Rond-Point
  • 2011 : René l’énervé, Théâtre du Rond-Point 

Réalisateur (télévision) :


Réalisateur (cinéma) :

  • 1979 : Rien ne va plus
  • 1986 : La Galette du roi, co-scénarisé avec Roland Topor
  • 1994 : Chacun pour toi, co-scénarisé avec Philippe Madral
  • 2008 : Musée haut, musée bas

 
Distinctions :

  • 1975 : Prix des Jeunes Auteurs SACD
  • 1995 : Grand Prix de l’Humour Noir
  • 2002 : Grand prix du théâtre de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre et Molière du meilleur auteur francophone
  • 2007 : Prix Créateur sans frontières
  • 2007 : Chevalier de la légion d’honneur
  • 2010 : Officier des Arts et des Lettres
  • 2011 : Grand Prix de la SACD pour l’ensemble de son œuvre

Citations de Jean-Michel Ribes :

« Les hommes, il faut toujours qu’ils compensent leur effondrement amoureux par une ascension sociale. » (Batailles)

« L’intelligence n’est pas une garantie de bonne pensée. »

« Dire la vérité est la façon de tromper la mieux acceptée. »

« L’art n’a pas d’enfance, il n’est qu’enfance. » 

« Le fou rire est immortel. »


 

[Visuel : Jean-Michel Ribes photographié par Giovanni Cittadini Cesi au Théâtre du Rond-Point (Paris) en novembre 2012. Source : photo commandée par le Théâtre du Rond-Point pour publication sous licence CC – mise en ligne par le service communication du théâtre]

Articles liés

Élénie Sarciat : “Comme en danse, le mouvement permet d’ouvrir des possibilités de choix”
Spectacle
148 vues

Élénie Sarciat : “Comme en danse, le mouvement permet d’ouvrir des possibilités de choix”

Rencontre post-événement avec la danseuse Élénie Sarciat, grande gagnante des Prix de l’ICART 2021 : tremplin artistique destiné aux jeunes artistes émergents sur le territoire girondin. Elle revient ici sur sa performance et nous confie son rapport au mouvement,...

Réouverture de Fluctuart : 500 m2 de terrasse et rooftop en plein air
Agenda
144 vues

Réouverture de Fluctuart : 500 m2 de terrasse et rooftop en plein air

Fluctuart à ciel ouvert ! Le centre d’art urbain situé au pied du Pont des Invalides inaugure sa terrasse, avec un espace de plus de 500 m2 au fil de l’eau, un nouveau terrain de jeu pour les artistes....

Jean-Luc Valembois : “Chaque année, je parcours plus de 200 000 km à travers l’Europe pour acheter des œuvres”
Art
184 vues

Jean-Luc Valembois : “Chaque année, je parcours plus de 200 000 km à travers l’Europe pour acheter des œuvres”

Chaque année, Jean-Luc Valembois parcours l’Europe à la recherche de pièces uniques sur le thème de l’art cynégétique du 19ème siècle. Rencontre avec un chercheur d’art qui a fait de sa passion, son métier.  Pouvez-vous vous présenter ? Jean-Luc...