0 Shares 1431 Views

La Cie 44 : des notes et des mots

Alexandre Parodi 2 octobre 2020
1431 Vues

Comment faire de la lecture une expérience collective et interactive ? C’est le défi que tente de relever la Cie 44, un duo qui met à l’honneur la pratique de la lecture-concert. Lény déclame tandis que Nicolas pianote, et le choque des deux produit de l’inattendu, même au sein des textes que l’on croyait si bien connaître.

Le renouveau de la lecture-concert

La musique a autant d’importance que la voix lorsqu’il s’agit d’interpréter un texte. L’intonation du comédien en donne une certaine compréhension, l’accompagnement musical la confirme… ou non.

C’est parfois en jouant sur ces registres contradictoires que Lény et Nicolas sont producteurs de significations nouvelles pour les textes qu’ils abordent. Il est ainsi possible d’entendre un Platon, poussé dans ses derniers retranchements comiques par le jeu d’acteur de Lény, ou encore d’assister aux événements surnaturels du Horla, assénés par les coups de pianos répétés de Nicolas.

Perturber les horizons d’attentes

Si la Cie 44 s’est tournée vers la pratique de la lecture-concert, c’est pour “faire vibrer les mots”, toute sorte de mots. Pour préparer leurs spectacles, ils vont chercher aussi bien dans la philosophie et la littérature qu’ailleurs. Des extraits de romans aux livres de recettes, tout finit par se confondre en mots et en musique.

Par une matière textuelle variée, la Cie 44 nous donne aussi la possibilité d’approcher des textes qu’on n’oserait pas aborder sans cela. La lecture à voix haute est un outil de médiation privilégié.

Cela s’incarne dans la démarche des deux artistes par des partenariats avec des espaces culturels tels que des musées, des bibliothèques, des châteaux etc… Mais aussi par des sessions dématérialisées, avec des podcasts réalisés à partir d’œuvres de jeunes auteurs contemporains, comme la nouvelle “Aubeline viendra” de Mélie Nasr.

Un duo réuni par la scène et la philosophie

Leur projet artistique se concrétise pour la première fois au sein de  l’association Opium Philosophie où ils s’amusent déjà des textes et des savoirs d’une manière peu conventionnelle.

Nicolas Mathieu, à gauche et Lény Guissart, à droite © Amit Kremer Swissa

Nicolas Mathieu fait ses gammes aux Conservatoires de Lille et de Lyon, tandis qu’il se forme à la philosophie à l’ENS de Lyon et aux Politiques culturelles à l’Université Paris VII. Quant à Lény, il approche le théâtre au conservatoire de Cannes, puis la danse à l’école supérieure de Rosella Hightower. Il étudie aujourd’hui à l’école internationale de théâtre Jacques Lecoq. Il pratique lui aussi la philosophie dans un cadre universitaire à Centrale Paris.

Leurs profils aussi différents que complémentaires s’harmonisent autour d’une passion commune pour les mots et la musique, la philosophie et le rythme, le classique et l’inédit.

À venir

  • L’univers des surréalistes sera exploré le samedi 03 octobre, soir de la Nuit Blanche, au musée du Luxembourg, à l’occasion de l’exposition Man ray et la Mode. Les femmes sublimées par Desnos, Eluard et Breton seront à l’honneur. Au cours du spectacle, une surprise synesthésique surprenant à la fois l’ouïe, la vue et l’odorat est prévue…
  • La nuit du 4 octobre aura lieu à l’Université de Caen le spectacle digitalisé “Le Procès”. Plus d’infos sur le spectacle : https://cie44.fr/justice/
  • Le soir du lundi 19 octobre, la Cie 44 occupera la bibliothèque du Centre George-Pompidou (BPI), dans le cadre de l’exposition La vie en dessin de Catherine Meurisse. Lény et Nicolas seront accompagnés dans leur interprétation d’œuvres du XIXe siècle par le regard du dessinateur et auteur Nejib (entrée libre).


Alexandre Parodi

Articles liés

Agenda
131 vues

Les expositions à ne pas manquer à Paris – Septembre 2022

Les expositions signent, elles aussi, leur retour à la rentrée 2022 ! Mardi 9 septembre   André Devambez, Vertiges de l’imagination Du 9 septembre au 31 décembre Petit Palais Av. Winston Churchill – Paris 75008 Dimanche 14 septembre  Miroir...

“La Dérive des Continents” (au sud), le nouveau film de Lionel Baier
Agenda
112 vues

“La Dérive des Continents” (au sud), le nouveau film de Lionel Baier

Le nouveau film La Dérive des Continents (au sud) du réalisateur Lionel Baier sortira en salle le 24 août 2022.  Nathalie Adler est en mission pour l’Union Européenne en Sicile. Elle est notamment chargée d’organiser la prochaine visite de...

Glazart, lieu incontournable de concerts et d’afters à Paris
Agenda
155 vues

Glazart, lieu incontournable de concerts et d’afters à Paris

Glazart s’impose aujourd’hui comme un acteur incontournable de la scène culturelle parisienne, en rassemblant des artistes d’horizons différents avec pour mots d’ordres : la qualité et la diversité. Lieu atypique, Glazart a su transformer en avantage sa position excentrée...