0 Shares 935 Views

Le Châtelet fait peau neuve : populaire et participatif

© Hélène Pambrun

Nommés à la direction du Théâtre du Châtelet en remplacement de Jean-Luc Choplin qui a déménagé au Théâtre Marigny, l’Anglaise Ruth Mackenzie et le Français Thomas Lauriot dit Prévost, qui connaît bien la maison pour en avoir été directeur administratif, ont dévoilé le 27 mars leur programmation après deux ans et demi de travaux. Jeunesse, multiculturalisme, démocratisation de la culture, place aux femmes, le tandem veut casser les murs d’un théâtre trop fermé et l’ouvrir aux Parisiens, avec beaucoup d’air !

© Thomas Amouroux

Abd Al Malik qui monte Les Justes d’Albert Camus avec des jeunes de Seine-Saint-Denis dès l’automne 2019, après Parade, qui inaugurera la saison avec ses marionnettes géantes venues du Mozambique et ses 40 jeunes danseurs dans le spectacle explosif signé Stéphane Ricordel et Elizabeth Streb en hommage au défilé poétique qui réunissait en 1917 Picasso, Diaghilev, Satie et Jean Cocteau ! La nouvelle cuvée du Châtelet s’ouvre en grand et en fanfare à l’heure du slam, de la démesure et de la transversalité des genres artistiques, en proposant des manifestations gratuites, des ateliers pour jeunes spectateurs et des billets à 10 euros pour les moins de 25 ans. 

© BC20150718

La danse, la musique, mais aussi le cirque, le multimédia et des ateliers de claquettes pour “un théâtre ouvert à tous et porteur d’une tradition d’exigence et d’audace artistique”, selon la directrice artistique Ruth Mackenzie. On peut donc compter sur cette femme au franc-parler et à l’enthousiasme communicatif, qui a dirigé le “Holland Festival” et fut l’étonnante directrice artistique des Jeux Olympiques et Paralympiques de Londres en 2012 en invitant plus de 25 000 artistes de tous pays. Alliant parfaitement la culture et la politique, elle impulse aujourd’hui à une institution séculaire un vent de liberté et de surprises en allant au-devant des publics qui n’osaient pas franchir les portes de l’imposante institution.

© Marie-Noëlle Robert

La recette de ce bouleversement ? Des artistes innovants comme le jeune compositeur d’électro Rone, le bouillonnant chef d’orchestre gréco-russe Teodor Currentzis qui s’installe en résidence au Châtelet avec son orchestre et ses chœurs MusicAeterna pour un festival Beethoven et des incursions dans le baroque et la musique contemporaine, le metteur en scène australien Barrie Kosky pour Saül de Handel ou l’artiste polyvalente française Gisèle Vienne en 2020. Naturellement, on n’oublie pas les grands noms de la scène internationale : Christopher Wheeldon revient avec le superbe Un Américain à Paris en décembre et Cendrillon l’été 2019, alors qu’Akram Khan donne Gisèle, les chorégraphes Merce Cunningham et William Forsythe sont présentés en novembre, tandis que Les Sept péchés capitaux de Pina Bausch seront dansés en mars par le Tanztheater Wuppertal et l’Orchestre de Chambre de Paris. Un pont est jeté entre le XXe et le XXIe siècle, sous les angelots et les fresques en or d’un bâtiment du XIXe siècle rénové et du dernier cri. Bon vent au nouveau Châtelet !

Hélène Kuttner

Articles liés

Boule et son nouvel album à l’Auguste Théâtre !
Agenda
206 vues
Agenda
206 vues

Boule et son nouvel album à l’Auguste Théâtre !

Boule nous revient le 24 mai avec son second album Appareil Volant Imitant l’Oiseau Naturel et une vaste tournée. Aux manettes, on retrouve le duo Robin Leduc – Cyrus Hordé (Gauvain Sers, Revolver). À travers des anecdotes autobiographiques, Boulepropose...

Une nature morte dans un fossé revient au Théâtre du Gymnase !
Agenda
24 vues
Agenda
24 vues

Une nature morte dans un fossé revient au Théâtre du Gymnase !

Cette pièce est l’histoire du meurtre d’Elisa Orlando. C’est l’histoire de la violence faite aux femmes immergées dans un monde d’hommes. Un patelin paumé entre Gènes et Milan. La nuit. Boy rentre de boite. Emboutit la voiture dans un arbre. Descend, fait quelques pas,...

La Nuit de l’ICART 9e édition : la fête de la musique
Agenda
250 vues
Agenda
250 vues

La Nuit de l’ICART 9e édition : la fête de la musique

Depuis 11 ans, les étudiants en management culturel et marché de l’art de l’ICART animent leur campus parisien avec un événement de taille. Cette année, la Nuit de l’ICART fournit l’occasion de célébrer la fête de la musique avec...