0 Shares 458 Views

Les Cynophiles flairent la piste du succès au Théâtre du Temps

14 janvier 2016
458 Vues
Les-Cynophiles

Les Cynophiles

De François Mourelet

Mise en scène d’Arthy Mourelet

Avec Cédric Vagnières, Cindy Bobbio, Adrien Binh Doan, Ariane Gaillot, Olivier Le Montagner, Édith Miclo

Réservations au 
01 43 55 10 88

Théâtre du Temps
9, rue du Morvan
75011 Paris

M° Voltaire
(ligne 9)

théâtredutemps.net

Les_Cynophiles-_theatre_du_tempsDans ce spectacle participatif, patchwork entre polar, vaudeville et pièce absurde, les spectateurs sont invités à rassembler les pièces d’un mystérieux puzzle. Un spectacle-enquête désopilant et original.

Le prologue donne d’emblée le ton et instaure une ambiance conviviale et bon enfant… Les spectateurs sont conviés à rejoindre les comédiens au café du coin après la représentation, comme pour ne plus former qu’une seule et même joyeuse troupe. Car, dans ce spectacle “participatif”, le public, témoin d’un étrange meurtre, est également acteur ; il est invité à un débat afin de percer une énigme policière.

 

Étrange puzzle

Une jeune fille disparue, un corps déchiqueté, un chien à forme humaine composent les pièces d’un étrange puzzle. L’étrangeté des situations poussée à son comble déstabilise. Le caractère loufoque, extravagant et décalé des scènes et du jeu des comédiens suscite un effet comique assuré.

 

Une vérité ambivalente

L’image du chien, incarné par une comédienne muette, est éloquente. Cette extravagante figure brouille les cartes, dans un jeu théâtral entre illusion et réalité, pour laisser planer une étrange ambiguïté. Deux versions possibles de la vérité se dessinent. Une ambivalence qui nourrit le suspense et nous tient en haleine. Il conviendrait sans doute de la nourrir jusqu’à la fin du spectacle et lors du débat ; apporter une solution à l’énigme désamorcerait la tension dramatique. Lorsque la compagne du maître en vient à témoigner de la jalousie pour son “animal” puis à se comporter “comme un chien”, transparaît une critique grinçante sur le statut de la femme. Saluons le dynamisme et l’engagement de l’ensemble des comédiens et notamment la performance d’Annabelle Croze dont l’expressivité se passe de langage. Une jeune troupe audacieuse et dynamique, à découvrir et à encourager pour une parenthèse de joyeuse folie garantie !

 

Jeanne Rolland

[Visuels © 2016 Actors Factory]

Articles liés

Afaina de Jong : virée entre art et architecture
Art
262 vues
Art
262 vues

Afaina de Jong : virée entre art et architecture

L’architecte néerlandaise Afaina de Jong et son studio AFARAI travaillent sur les connexions entre les gens et les mouvements culturels traditionnellement peu représentés par l’architecture dans un contexte de villes en mutation où chacun a un rôle à jouer....

The Twilight Zone, quand la quatrième dimension s’invite chez Castel
Agenda
182 vues
Agenda
182 vues

The Twilight Zone, quand la quatrième dimension s’invite chez Castel

Une soirée organisé par “la Galerie”. Sous l’impulsion de son directeur artistique Gwenaël Billaud, la Galerie a su depuis imposer un nouveau concept de soirées investies par l’art moderne et contemporain, dans le cadre desquelles participent performeurs, artistes, DJs,...

René Urtreger Trio au Sunset Sunside
Agenda
55 vues
Agenda
55 vues

René Urtreger Trio au Sunset Sunside

Dans le petit monde du jazz, on l’appelle parfois le « roi René ». Comme en écho lointain de ce comte de Provence du XIVe siècle qui préférait les arts florissants des lettres et la compagnie des gens d’esprit...