0 Shares 354 Views

L’Illusion exquise – Théâtre 13

2 décembre 2010
354 Vues
illusion_excquise_-_theatre_13

illusion_excquise_-_theatre_13::

 

Un tel spectacle, comme tous ceux que la commedia dell’arte inspire, est basé sur le rapport immédiat au public, vieux principe réactif du clown et du rire renvoyé. Les enfants connaissent ça depuis le Moyen Age en passant par le guignol de Lyon jusqu’à La Compagnie dell’Improvviso qui donne cette excellente Illusion exquise.

Visiblement, le public aime même si une partie non avertie à ces chorégraphies modernes (hip hop de rue), qui entrent frontalement dans le théâtre italien et sa fameuse expression tout en gestuelle et palabres, peut se sentir comme  déstabilisée et trouver tout cela « brouillon-bruyant » ; mais c’est de la bonne agitation théâtralisée dont il s’agit. La même qui surprendrait l’amateur mélomane qui pour la première fois  écouterait une symphonie d’Anton Bruckner !

Créée en juin 2009 sous le titre Prova Aperta, éditée aux Éditions Les Cygnes – les Inédits du 13 – cette farce philosophique à tiroirs est une réussite. Le public, ravi, se presse à la rencontre de cette compagnie bien vivante qui offre là toute crue sa réactivité-interactivité dans un travail très technique et très professionnel.

Dirigeant son propre texte et sa compagnie, Luca Franceschi donne à voir, outre un bien beau boulot gestuel, des performances d’acteurs qui n’ont plus rien à apprendre de leur jeu de comédie, de danse et de chant. Les voilà qui se télescopent dans une pagaille organisée : clown fratellinien, bouffon médiéval, metteuse en scène fragilisée,  elfe shakespearien, danseurs des trottoirs de villes inventées, métropoles tirées des vrais mondes parallèles, issus des planètes inspirées de la création artistique et de l’imaginaire !

Patrick DuCome

L’Illusion exquise
De Luca Franceschi
Mise en scène de l’auteur
Avec May Laporte, Nathalie Robert, Laurence Vigné, Fabio Ezechiele Sforzini, Luca Franceschi, Angelo Crotti et Serge Ayala
Chorégraphies Françoise Campagne, Chansons originales Bernard Ariu, Masques et décors Stefano Perocco di Meduna, Costumes Sûan Czepczynski et Rosalba Magini, Création lumières Antoine Fouqueau
Durée : 1h30

Jusqu’au 12 décembre 2010
Mardi, mercredi, vendredi à 20h30, le jeudi et samedi à 19h30, le dimanche à 15h30
Réservations 01 45 88 62 22
Tarifs : 24 € ; réduit 16 € (le 13 de chaque mois, prix sympa unique à 13 €), 11 € (groupes scolaires), 6 € (allocataires du Rsa)

Au Théâtre 13
103 A Boulevard Auguste Blanqui
75013 Paris
Métro Glacière

www.theatre13.com


Articles liés

Sarah McKenzie – New Morning
Agenda
61 vues
Agenda
61 vues

Sarah McKenzie – New Morning

Dans le sillon de Diana Krall, l’australienne Sarah McKenzie s’impose parmi les grandes voix du jazz. Elle surprend par la pureté de son timbre de voix et un phrasé swing naturel. Que dire de mieux, une voix à part,...

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise
Spectacle
182 vues
Spectacle
182 vues

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise

La Villette accueille la grande épopée indienne du Mahabharata, épurée par la main d’un artiste japonais majeur : Satoshi Miyagi. Un voyage à travers l’imaginaire de l’humanité et de notre enfance : « Ce Mahabharata – Nalacharitam » est une...

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique
Agenda
78 vues
Agenda
78 vues

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique

CARNIVAL, un conte de cirque d’Eugène Durif avec des personnages grotesques faits de plastique, pantins de colle et de pétrole d’or… Un cirque automate où fildefériste, jongleur, contorsionniste, clown, trapéziste, roue Cyr… se jouent d’un manège d’animaux en toc....