0 Shares 272 Views

Découvrez le nouveau clip de Mamfredos, entre ville historique et influences électriques

19 février 2021
272 Vues

© Jair Sfez

Mamfredos a choisi Provins pour tourner son dernier clip, réalisé par Lucie Ternisien : elle confronte la ville historique à ses influences électriques et branchées. S’y croisent références cinématographiques et souvenirs frénétiques du volet GTA Vice City, son jeu préféré, les années 80, le retour aux sons analogiques. Champs et ruelles paisibles se heurtent alors aux éclairages aveuglants d’un film SF à petit budget. 

Avec ses clips  audacieux, dont “Surmoi”, Mamfredos ajoute à sa pop désinvolte ses références biglebowskiennes et son humour pince sans rire, hantée par les fantômes du 7ème Art.  Réalisatrice, arrangeuse, productrice et musicienne acharnée, Mamfredos collabore aussi avec des figures de la scène française ; un trio avec Philippe Katerine & Sylvie Hoarau a d’ailleurs été enregistré pour son premier album, qui sortira fin 2021.

Mamfredos commence la musique avec Myspace où elle poste des tracks inachevés. Elle y rencontre la chanteuse 
Helena Noguerra 
qui l’encourage à transformer ses “bouts de morceaux” en chansons. Alors elle se lance, d’abord 
en accompagnant les autres. Elle remplace Rover à la guitare dans le groupe de Vanessa Chassaigne, avec Mathieu 
Boogaerts à la batterie et Pierre Juarez à la basse, avant de jouer la basse à son tour dans le groupe de Pierre Juarez 
avec Tom Lucet Penato, Valentin Durup et Charlène Juarez (Chat).
 De rencontres en rencontres, elle fait la connaissance de personnalités majeures de la scène française ; tous et toutes l’encouragent à se lancer.

Son premier single co-composé avec Loane et produit par le label d’Henry Blanc-Francard, sort alors en 2013 et confirme 
que la musique, c’est son truc. En 2016, Mamfredos sort un premier EP remarqué, Changement de saison, que 
Konbini place “entre le funk, Katerine et La Piscine de Jacques Deray
. Classe.” Ses amitiés se retrouvent dans son salon-home-studio parisien où on discute, dîne, chante (
Paul Homem-Christo 
la surnomme la “Ardisson” de la musique!) et désormais dans son studio-maison de Provins où on vient faire de la 
musique par pur plaisir comme 
Adrienne Pauly
, Mélanie Bauer, 
Marie-Flore
, Lucie Ternisien, Inès Tabarin, Walter 
Shnorkell, Anne-Sophie Trébel… 
Fin 2020, Mamfredos dévoile un second opus 
Le ça
. Un EP à vif, qui fait battre la chamade et guérit les maux, pour 
rompre mais ne pas plier.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Muriel Fagnoni et Julia Gai : « La fleur est une mise en abyme de l’éphémère et de la beauté de notre vie »
Art
86 vues

Muriel Fagnoni et Julia Gai : « La fleur est une mise en abyme de l’éphémère et de la beauté de notre vie »

Des œuvres connectées au floral et au végétal : voilà ce que nous propose le duo de curatrices Muriel Fagnoni et Julia Gai, fondatrices de la galerie d’art « quand les fleurs nous sauvent ». Leur intention est de...

Les saisons de Maia Flore by quand les fleurs nous sauvent
Art
112 vues

Les saisons de Maia Flore by quand les fleurs nous sauvent

Dès le 18 mars, le nouvel évènement « Les saisons de Maia Flore » de la galerie « quand les fleurs nous sauvent » invite à la rencontre intime entre l’artiste et la nature. Pour l’occasion, les curatrices Muriel Fagnoni et Julia Gai...

Les Césars 2021 – Critique d’un Divan à Tunis de Manele Labidi
Cinéma
113 vues

Les Césars 2021 – Critique d’un Divan à Tunis de Manele Labidi

La Cérémonie des Césars aura lieu le 12 mars 2021. À l’aube d’une édition particulière marquée par la crise sanitaire, nous avons décidé de vous offrir un tour d’horizon des films nommés ainsi que nos favoris. Installez-vous confortablement car,...