0 Shares 464 Views

Célia Chesnot : “C’est l’un des seuls métiers en contact avec tout le personnel d’un musée”

19 février 2021
464 Vues

Célia Chesnot, 24 ans, est régisseuse d’œuvres des collections permanentes du Musée de l’Armée. Ce lieu rassemble notamment trois ateliers de restauration : un atelier métal, un atelier cuir et un atelier textile. On vous propose de découvrir ici le métier de régisseur à travers le portrait de Célia Chesnot. 

Quel a été votre parcours professionnel ? 

Après un bac littéraire, j’ai fait un an de classe préparatoire en Sciences Politiques. Ensuite, j’ai intégré une formation en histoire de l’art à Paris. J’ai poursuivi avec un premier master en idéologie à l’École du Louvre, puis un second en régie des œuvres et conservation préventive. 

En quoi consiste le métier de régisseur ? 

C’est principalement de la gestion des mouvements d’œuvres et également une gestion du climat. Le régisseur est chargé des modes de conditionnement. Il faut donc gérer la température, l’humidité, pour permettre aux œuvres de se maintenir dans le temps. L’une des tâches importantes de ce métier est aussi d’organiser le transport d’une institution à une autre lors des diverses expositions. Il faut être présent pour installer et démonter une œuvre lorsque l’exposition est finie. 

Qu’est-ce que vous aimez dans votre métier ? 

J’aime le fait que ça puisse bouger très régulièrement. C’est un métier où l’imprévu est constant. Il faut parfois savoir gérer son stress mais c’est aussi ça qui est excitant. J’apprécie de travailler avec tous les acteurs d’une institution. C’est l’un des seuls métiers qui est vraiment en contact avec tout le personnel d’un musée. Que ce soit des gens de la sécurité jusqu’à la direction, c’est un métier pluriel qui implique tous les acteurs, et c’est ça qui me plaît.

Le Musée de l’Armée

Y a-t-il une anecdote qui vous a particulièrement marquée récemment ?

Une anecdote assez récente est l’opération de déplacement des chars de la Seconde Guerre mondiale devant les Invalides. Nous avons travaillé toute la nuit et on voyait partir les chars d’assaut dans les rues de Paris. C’était très impressionnant, tant du point de vue de la manutention que de la scène !

Quelles sont les principales qualités d’un régisseur ?

L’autonomie, la rigueur et avoir un très bon relationnel ! Si je devais donner un conseil à un jeune qui voudrait devenir régisseur, je dirais qu’il faut aller à la rencontre de professionnels, ne pas hésiter à poser des questions et à venir faire des visites.

Quel est l’impact de la situation actuelle sur votre métier ?

Nous travaillons beaucoup en ce moment car en plus de la préparation des expositions et les mouvements d’œuvres via Internet, nous avons à gérer l’ensemble des rénovations et réaménagements des salles permanentes. Le télétravail est quasi inexistant en régie. Le travail se fait principalement sur place.

Quels sont vos futurs projets ?

Actuellement, nous travaillons sur de nouvelles expositions et notamment celle qui célébra l’empereur Napoléon Ier. Elle se déroulera à partir du 31 mars 2021 et jusqu’au 30 janvier 2022, au Musée de l’Armée.

 

Plus d’informations sur le site internet du Musée de l’Armée.

Propos recueillis par Chloé Desvaux 

Articles liés

Le Centre Pompidou met les femmes à l’honneur dans son nouveau MOOC
Agenda
79 vues

Le Centre Pompidou met les femmes à l’honneur dans son nouveau MOOC

Dans un souci d’affirmer son engagement pour l’égalité entre les genres et la création artistique féminine, le Centre Pompidou publie son nouveau MOOC dédiée aux femmes artistes “Elles font l’art”.  À découvrir ! Tout d’abord, pour ceux qui ne...

Andrea Ravo Mattoni présente une fresque en hommage aux soignants
Art
130 vues

Andrea Ravo Mattoni présente une fresque en hommage aux soignants

Andrea Ravo Mattoni dévoile une nouvelle fresque dans un endroit gardé secret, dans la province de Varèse en Italie : une reproduction de David et Goliath par Guido Reni (1607), entièrement réalisée à la bombe aérosol. “Un an s’est...

Davy Sicard, un artiste qui navigue entre les styles musicaux
Musique
90 vues

Davy Sicard, un artiste qui navigue entre les styles musicaux

Auteur, compositeur, interprète, Davy Sicard est un musicien accompli. Alors que c’était le foot qui l’intéressait enfant, c’est par son père, qui travaillait pour un orchestre, que lui vient finalement cette autre passion. Sa carrière débute en 1992, alors...