0 Shares 610 Views

Entre street art, art pariétal et intelligence artificielle : le nouveau projet d’Obvious

3 décembre 2020
610 Vues

Parietal Burner #1 © Obvious

En collaboration avec Lascaux, Obvious et RAWS présentent une nouvelle œuvre : Parietal Burner #1. Celle-ci s’inscrit dans le mouvement du street art, avec les technologies les plus avancées disponibles dans la recherche sur l’intelligence artificielle.

Les premiers signes de réalisation artistique ont été découverts sur les murs des grottes préhistoriques. Aujourd’hui, les murs sont perçus par beaucoup comme un support pour exprimer un message, donnant naissance à un nouveau mouvement artistique : le street art. Cette nouvelle œuvre d’art combine ces deux mouvements en utilisant la technologie, ce qui donne une pièce hybride et intemporelle.
Obvious et Raws ont travaillé avec Lascaux, l’un des sites les plus célèbres où les formes d’art les plus anciennes ont été découvertes ; ils ont formé les algorithmes nommés Generative Adversarial Networks à créer de nouveaux dessins pariétaux. Ils ont alors obtenu de nouveaux exemples d’animaux préhistoriques, inventés par l’intelligence artificielle. Le but était notamment de montrer l’écart et la complémentarité des formes d’art les plus primitives avec les dernières technologies.
Un deuxième type d’algorithme a ensuite été créé, s’inspirant des œuvres d’art de Raws et traduisant son style sur les dessins initialement créés avec l’intelligence artificielle. En conséquence, ils ont obtenu une réinterprétation contemporaine de l’art pariétal.

© Obvious

Obvious
Le collectif Obvious a été fondé en 2017, regroupant artistes et chercheurs travaillant sur l’exploration des caractéristiques créatives de l’intelligence artificielle. Ils ont créé en 2018 une série de portraits classiques à l’aide d’algorithmes appelés Generative Adversarial Networks, qui permettent de créer de nouvelles images uniques par algorithmes, à l’aide d’un grand nombre d’exemples. Leur travail a été mis en lumière en octobre 2018 avec une importante vente chez Christie’s, vendue pour près d’un demi-million de dollars (plus de 40 fois son estimation).
Leur travail consiste à utiliser les dernières technologies disponibles dans le domaine de la recherche, dans le seul but de créer une esthétique originale et nouvelle. Il favorise une utilisation bienveillante de la technologie, à travers une réinterprétation du patrimoine culturel mondial.
Leur première série, ainsi que leurs deuxièmes séries d’estampes japonaises, ont été exposées dans les musées les plus prestigieux du monde, tels que l’Ermitage en Russie, le Musée national de Chine, le Musée de la civilisation au Québec ou la Haus der Kunst en Allemagne.

Raws
Kai «Raws» Imhof est né en 1990 en Allemagne et a grandi à Berlin. Après avoir terminé ses études à la Emmy-Noether School de Berlin-Köpenick, il a commencé sa formation de graphiste de la Best-Sabel Designschule de Berlin, qu’il a terminée en 2015 en remportant le prix du meilleur travail de fin d’études. Après cela, il a décidé de devenir artiste et vidéaste à plein temps.
La carrière artistique de Raws a commencé en 2004 lorsqu’il peignait les rues en tant que graffeur. En raison d’affrontements avec la police, il a décidé, vers 2008, de s’occuper du côté artistique du graffiti, et notamment de son écriture. En peignant des pièces colorées de grande qualité au fil des ans, il est devenu célèbre sur la scène internationale du graffiti.
Au cours de sa formation en graphisme, il a étudié les beaux-arts : des mouvements comme le Bauhaus, des artistes comme Kandinsky, Richter ou Picasso l’ont amené à repenser ses propres normes et ont eu un grand impact sur ses œuvres suivantes.
Aujourd’hui, il combine graphisme épuré avec un style graffiti classique.

[Source : communiqué de presse]

À lire également sur Artistik Rezo : Obvious : “C’est l’algorithme qui identifie une nouvelle esthétique” par Julie Caredda

Articles liés

Le Centre Pompidou met les femmes à l’honneur dans son nouveau MOOC
Agenda
79 vues

Le Centre Pompidou met les femmes à l’honneur dans son nouveau MOOC

Dans un souci d’affirmer son engagement pour l’égalité entre les genres et la création artistique féminine, le Centre Pompidou publie son nouveau MOOC dédiée aux femmes artistes “Elles font l’art”.  À découvrir ! Tout d’abord, pour ceux qui ne...

Andrea Ravo Mattoni présente une fresque en hommage aux soignants
Art
130 vues

Andrea Ravo Mattoni présente une fresque en hommage aux soignants

Andrea Ravo Mattoni dévoile une nouvelle fresque dans un endroit gardé secret, dans la province de Varèse en Italie : une reproduction de David et Goliath par Guido Reni (1607), entièrement réalisée à la bombe aérosol. “Un an s’est...

Davy Sicard, un artiste qui navigue entre les styles musicaux
Musique
90 vues

Davy Sicard, un artiste qui navigue entre les styles musicaux

Auteur, compositeur, interprète, Davy Sicard est un musicien accompli. Alors que c’était le foot qui l’intéressait enfant, c’est par son père, qui travaillait pour un orchestre, que lui vient finalement cette autre passion. Sa carrière débute en 1992, alors...