0 Shares 154 Views

ERROR 4H04 – Artenders invite Poush Manifesto à la 193 Gallery

4h04, c’est le temps moyen quotidien de la consommation des écrans chez les jeunes âgés de 18 à 24 ans. Aujourd’hui, la réalité n’est plus une. Elle est plurielle, elle se décline en 3 Dimensions. Artenders et la 193 Gallery réunissent six artistes de la jeune scène artistique française autour de la figuration narrative pour l’exposition ERROR 4H04 : Yoann Bac et Oscar Guess, deux artistes de l’agence Artenders et Garance Matton, Macha Pangilinan, Raphaël Guez, et Antoine Larrera, quatre artistes de Poush Manifesto.

Une réalité augmentée, une cyber-réalité ? Qui sommes-nous et jusqu’où allons-nous ? L’exposition tente de répondre à ces questions par l’intermédiaire d’artistes qui évoluent dans ce paysage hybride où se superposent perceptions et virtualités ; dans un espace où l’écran entraîne et acte une révolution du regard mais aussi une redéfinition du sujet que la peinture ne saurait ignorer tant son destin y est lié. Cette nouvelle logique générationnelle impacte directement le quotidien créatif des artistes mais aussi le marché de l’art dans lequel ils évoluent.

Les artistes présentés

Yoann Bac
Yoann Bac recompose un monde de l’Ailleurs et l’incorpore dans une réalité tangible et concrète nous donnant à voir un cadre dans un cadre, une mise en abîme. Mais cette seconde réalité est-elle possible et accessible ?

Oscar Guess
Oscar Guess traite ici la question de notre essence-même qui semble disparaître : “personne” n’est représenté mais pourtant ce sont bien des jambes qui portent ces chaussures, ces vêtements. Est-ce vous, tout le monde ou bien personne ?

Antoine Larrera
Les œuvres d’Antoine Larrera représentent des corps hybrides, qui oscillent entre la 3D du virtuel et la 2D de la peinture. Cela lui permet de déconstruire les complexes appréhendés par une génération qui se voit dicter des canons de beauté irréels et qui déforment la réalité.

Garance Matton
Garance Matton, quant à elle, construit et assemble des microcosmes issus de ses souvenirs personnels et parfois, de l’histoire de l’art. Elle nous invite dans cette grande toile à découvrir ses petits univers, ses différentes conceptions du monde qui l’entourent en se mettant elle aussi en scène.

Macha Pangilinan
Macha Pangilinan nous emmène dans son Paradis naïf où l’homme est objectifié, vu au travers du regard de cette femme enfant, celle qui est bercée depuis toujours par des dogmes et des codes dont elle veut s’affranchir.

Raphaël Guez
À travers cette œuvre numérique, Raphaël Guez nous donne à voir ses réflexions à propos de la corrélation qui s’opère entre spiritualité et technologie. Entre deux camions à l’arrêt, un nuage lévite au-dessus d’une route endommagée : il capture l’espace-temps, le digitalise et l’explore.

À propos d’Artenders

C’est une équipe de cinq étudiantes passionnées par l’art contemporain qui ont créé un média militant pour la reconnaissance de la scène contemporaine française et pour la mise en relation de ces acteurs de façon plus facile et transparente, en leur donnant la parole. Ce média intervient via une page Instagram et une application. Cette dernière, en plus d’un contenu médiatique foisonnant, répertorie tous les lieux culturels français : de la galerie d’art, au frac en passant par les musées et les fondations. Artenders c’est aussi une agence incubatrice d’artistes au marché de l’art. Elle soutient et accompagne 6 artistes encore étudiants en leur offrant des clés de professionnalisation auxquelles ils n’ont pas accès. L’expositon ERROR4H04 signe la première exposition de deux artistes de l’agence, Yoann Bac et Oscar Guess.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Élénie Sarciat : “Comme en danse, le mouvement permet d’ouvrir des possibilités de choix”
Spectacle
152 vues

Élénie Sarciat : “Comme en danse, le mouvement permet d’ouvrir des possibilités de choix”

Rencontre post-événement avec la danseuse Élénie Sarciat, grande gagnante des Prix de l’ICART 2021 : tremplin artistique destiné aux jeunes artistes émergents sur le territoire girondin. Elle revient ici sur sa performance et nous confie son rapport au mouvement,...

Réouverture de Fluctuart : 500 m2 de terrasse et rooftop en plein air
Agenda
145 vues

Réouverture de Fluctuart : 500 m2 de terrasse et rooftop en plein air

Fluctuart à ciel ouvert ! Le centre d’art urbain situé au pied du Pont des Invalides inaugure sa terrasse, avec un espace de plus de 500 m2 au fil de l’eau, un nouveau terrain de jeu pour les artistes....

Jean-Luc Valembois : “Chaque année, je parcours plus de 200 000 km à travers l’Europe pour acheter des œuvres”
Art
190 vues

Jean-Luc Valembois : “Chaque année, je parcours plus de 200 000 km à travers l’Europe pour acheter des œuvres”

Chaque année, Jean-Luc Valembois parcours l’Europe à la recherche de pièces uniques sur le thème de l’art cynégétique du 19ème siècle. Rencontre avec un chercheur d’art qui a fait de sa passion, son métier.  Pouvez-vous vous présenter ? Jean-Luc...