0 Shares 1439 Views

Exposition Tiens – DRAN – ADDA Galerie

Exposition Tiens - DRAN - ADDA Galerie3

Exposition Tiens 

Oeuvres de DRAN

Commissaire de l’exposition: Anna Dimitrova 

Du 12 juin au 10 juillet 2016

Du jeudi au lundi de 11h à 18h30 

Mardi et mercredi visites privées sous rendez vous 

Vernissage le 11 juin 2016 à 18h

ADDA Galerie
2eme étage Salle Hergé
51, Rue de la Madeleine
Bruxelles

www.addagallery.com

Du 12 juin au 10 juillet 2016

Alors qu’aucune exposition n’avait été organisée depuis 2010, Adda Gallery présente sur plus de 200m2 en plein cœur de Bruxelles dans un bâtiment historique, offrant un contraste étonnant avec les œuvres fraiches et pétillantes, une exposition importante et monographique de l’artiste dran. 

« Préparée durant le printemps 2016 à Barcelone, cette exposition est le produit de deux années de conversations, lettres, images, dessins, nuits, jours et beaucoup de bonheur. De belles personnes y ont collaboré en France, Espagne, Belgique et Angleterre. » révèle la commissaire de l’exposition Anna Dimitrova. 

Connu par ses dessins satiriques, la candeur de ses représentations, et son trait sûr et percutant, dran est un artiste hors norme et singulier. Solitaire et mystérieux mais surtout entier, il sélectionne avec rigueur collaborations et lieux. Fuyant toute récupération ou mauvais esprits, il se fait rare. Cette exposition en est d’autant plus un évènement marquant. 

L’exposition « Tiens » regroupera les dernières toiles (dont certaines de très grand format) et dessins de l’artiste, de 2015 à 2016, jusque là inédits. 

DRAN - Tiens - adda galerieDu A d’Abécédaire au Z de Zèbre, dran montre avec humour et ironie, des scènes réalistes que seule sa sensibilité aiguë est à même de faire valoir. Et comme à son habitude, ou à l’instar du maniement de son site, tout est à découvrir, à chercher, à y fouiller et sujet aux surprises. 

Sans rien nous dicter, nous perdant dans son univers coloré et enfantin, il offre à l’esprit qui sait être curieux, réfexions, tendresses et émotions, comme en témoigne de lui l’artiste Maurizio Cattelan : 

«”dran is highly unclassifable, luckily unpredictable and seriously unsettling. His unmistakable line is a thin frontier between the uncanny inner world he inhabits and us, mere humans. He draws as he speaks as he thinks: the fow is swift, the ideas are atomized, and we are left dumbstruck by the relevance of his dark yet weirdly light vision. ” 

(dran est inclassable. Heureusement imprévisible et sérieusement inquiétant. Sa ligne unique n’est qu’une mince frontière entre son monde intérieur étrange et nous, simples humains. Il dessine comme il parle et comme il pense. Le débit en est rapide, les idées atomisées qui nous laissent bouche bée devant tant de pertinence de sa vision sombre mais étrangement éclairante.) 

Exposition Tiens - DRAN - ADDA Galerie 1L’artiste 

Né à Toulouse en 1979, diplômé des Beaux Arts, dran n’a eu cesse dés son plus jeune âge, de dessiner. Et commence par copier les grands maitres de la bande dessinée (Vuillmin ou Margerin) comme en témoigne Corine Marsat: (bibliothécaire à Toulouse) 

« Je me souviens de dran quand il venait, enfant, à la bibliothèque. Il était joli comme un coeur, calme, discret. Il aimait par dessus tout, les albums de Serre dont les dessins distillaient un humour noir ravageur et ce goût contrastait avec l’image angélique que donnait Laurent. Lorsqu’aujourd’hui je vois son oeuvre, je retrouve l’esprit de Serre, en plus désespéré, mais je retrouve aussi parfois la fguration du petit garçon que j’ai connu « 

En 1996 il verse dans le graffti avec le collectif DMV ( Bom.k, Iso, Kan en membres fondateurs) et passant aisément du mur à la toile, produit ses premières œuvres d’atelier. 

« dran (…) mettait à proft ses moments de réverie pour griffonner sur un bout de papier des objets, des personnages ou des paysages……Je me souviens précisement d’un jour ou il avait rempli une page de couverts. Devant ses camarades j’avais alors déclaré:”nous avons ici un futur Guy Degrenne!!!” dran possédait d’incontestables aptitudes artistiques. » raconte son proffesseur de CM2 Jean François Souque. 

Rapidement, son style et sa patte s’imposent. En quelques croquis, il jette sur ses supports ses sujets et ses pensées les plus intimes et relève d’un trait, l’absurde, l’irrévocable, le véritable ou le surréaliste.

« Je n’ai jamais voulu provoquer pour provoquer, mais je veux parler de la société, avec mon petit regard (…) Les enfants de mes dessins n’ont pas ma bouille, mais leur façon de s’évader en rêvant. C’est moi tout craché. (…) Je suis resté en contact avec l’enfant que j’ai été » (dran, extraits de l’interview du 8 Mars 2011 menée par JD Beauvallet). 

Dé lors très vite reconnu pour son style sans pareil, plusieurs expositions lui seront consacrées.

Dés 2007 à Toulouse, Montana Gallery à Barcelone en 2008, au Musée d’art de la ville de Villeurbanne pour l’exposition collective « Rendez vous » en 2009 puis Paris à la galerie Hélène Bailly la même année. 

“My everyday life” avec Pictures on Walls à Londres 2010 invité par l’artiste star Banksy qui l’adoube. 

Exposition Tiens - DRAN - ADDA Galerie2En 2014 le Palais de Tokyo l’invite à produire une œuvre monumentale, véritable parcours mural et graphique qui se déploie sur plusieurs niveaux. 

En 2015 avec Pictures on Walls à Londres, il produit une Intervention-exposition « Public Execution » . 

Son œuvre est parsemée de pas moins de 6 ouvrages « L a télévision », « Fabriqué en France », « Je t’aime » et « Ma ville, je l’aime.. » .. édités aux Éditions Populaires (aujourd’hui tous épuisés et devenus objets de collection). 

Illustrateur de génie, il produit aussi plusieurs couvertures et vignettes humoristiques (En 

2007 et 2008 il collabore avec le Journal CQFD en France avec des vignettes de critique sociale: “La vie stupide au bureau”) et de vinyles (pour la formation électronique « Birdy- des affches (campagnes sociales sur les murs de sa ville). Sans oublier bien entendu les nombreux murs.

Artiste sans cesse en ébullition créatrice, il dira de lui « j’ai beaucoup dessiné … Et (eu) un 

peu de répits »

L’exposition « Tiens » offrira un panorama poétique et incisif du talent incontournable de 

dran. 

Source texte et visuels : Dossier de presse / Courtesy ADDA Galerie : DRAN Affiche / Couverture du livre ABCD’air, dran. 2016 / Aaaa, technique mixte sur toile, dran. 2016 / Fragile, technique mixte sur toile, dran. 2016 

Articles liés

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma
Agenda
139 vues

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma

Thelma, deux voix en fusion, brutes et sensuelles, scandent comme un chant de guerre et les humeurs capricieuses des jours. Les rythmes ont le pas lourd, les basses tonnent dans la poitrine et la posture est ambitieuse. Tout commence sur les bancs de l’école...

Les musiques de Picasso – La nouvelle exposition du Musée de la musique
Agenda
161 vues

Les musiques de Picasso – La nouvelle exposition du Musée de la musique

Des premières scènes de vie gitane aux joueurs de flûte des années 1970, en passant par les saltimbanques musiciens, les guitares cubistes, les collaborations avec les Ballets russes ou les bacchanales, cette exposition explore la dimension musicale de l’œuvre...

Les “Tête-à-Tête” des Filles de la Photo : des entretiens pratiques et stratégiques pour les femmes photographes
Agenda
147 vues

Les “Tête-à-Tête” des Filles de la Photo : des entretiens pratiques et stratégiques pour les femmes photographes

Témoin des disparités entre femmes et hommes photographes dans leurs parcours de reconnaissance, l’Observatoire de la Mixité nous a permis de constater que les femmes photographes candidatent moins dans les domaines où les processus de sélection sont informels, dans des...