0 Shares 1168 Views

Hairspray – Folies Bergères

12 mars 2018
1168 Vues

Adaptation de la comédie musicale du même nom montée à Broadway en 2002 – elle-même adaptée du film de John Waters « Hairspray » (1988) – et de la version cinématographique d’Adam Shankman, sortie en 2007 avec John Travolta, Zac Efron et Michelle Pfeiffer, Hairspray est la première comédie musicale française adaptée du film culte de John Waters. Lauréat de 8 Tony Awards, récompense qui date de 1947 et qui est l’homologue pour l’art dramatique et les comédies musicales des Oscars pour le cinéma, la comédie musicale a remporté un franc succès à New York (plus de 2500 représentations) puis à Londres (plus de 1,2 millions de spectateurs) et dans de nombreux pays.

SYNOPSIS

L’action se déroule à Baltimore, en 1962. Tracy Turnblad, jeune fille ado enrobée et à la chevelure imposante, rêve de danser dans l’émission de télé Corny Collins Show, l’émission à la mode chez les jeunes de Baltimore. Lorsque la station de télévision locale organise des auditions pour trouver une novelle danseuse, Tracy s’imagine déjà réalisant ses rêves à la télévision. Malgré son embonpoint et les mises en garde de sa mère, Tracy Turnblad y parvient, devenant alors la cible d’Amber, jusque-là reine du show. Link, son copain vedette, s’éloigne alors d’elle. Tracy au pays des merveilles du show-biz se rend alors vite compte de la ségrégation qui sévit dans les Etats-Unis de l’époque. Elle décide alors de manifester pour l’intégration des “Noir” et des “gros” au risque d’être poursuivie par la police et de ne pas pouvoir participer au concours de “Miss Hairspray”.

Hairspray ressuscite les années 1960 faussement naïves, pétillantes et sucrées de l’Amérique ségrégationniste où, derrière les sourires appuyés du rêve américain, se cachet de vrais débats de société comme le racisme, l’intolérance et le conflit qui oppose les conservateurs qui sont contre l’intégration des personnes de couleur et les progressistes qui y sont favorables. La musique et la danse deviennent alors des instruments pour exprimer l’esprit de rébellion et communiquer les valeurs qui sont les piliers essentiels de toute démocratie.

[Source texte : © communiqué de presse]

Articles liés

Coco : “J’aime laisser le public dans la recherche et dans l’interrogation”
Agenda
188 vues

Coco : “J’aime laisser le public dans la recherche et dans l’interrogation”

Auparavant cadre dans un milieu éloigné de l’art, Karima Guemar, alias Coco, s’est tournée vers l’art abstrait suite à une remise en question professionnelle. Pouvez-vous vous présenter et exposer votre parcours ? Je suis Karima Guemar, alias Coco, et...

Alice Leloup : “La danse classique est une lutte contre la gravité.”
Spectacle
108 vues

Alice Leloup : “La danse classique est une lutte contre la gravité.”

Entretien avec une danseuse de l’Opéra de Bordeaux. Elle nous partage sa découverte de la danse contemporaine, sa vision de danseuse classique, ainsi que le quotidien confiné d’un danseur. Comment as-tu découvert la danse ? Ça a commencé très tôt,...

Le MaMA Festival & Convention 2020 : l’annonce des premiers artistes !
Agenda
118 vues

Le MaMA Festival & Convention 2020 : l’annonce des premiers artistes !

Comment imaginer, projeter, programmer, construire un festival dans un monde à l’arrêt ? Sacré challenge en ces temps bouleversés… Et pourtant, il n’a jamais été autant question du besoin de se retrouver, de partager, d’échanger sur nos métiers, leurs...