0 Shares 455 Views

Joko, Balm et Lüne, sur la scène du Bus Palladium le 11 décembre

2 décembre 2021
455 Vues

La salle à deux étages de Pigalle accueille le samedi 11 décembre trois jeunes groupes, de la pop nuage à l’indie rock, de la musique qui rencontre la danse et s’affranchit des cadres scéniques habituels. Lüne, Joko et Balm ne peuvent pas vous laisser de marbre.

« Balm » est un groupe d’indie rock français composé de 4 membres – Valentin Ramos (lead, guitare), Martin Commandeur (basse, backs), Pierre Meurisse (batterie) et Kévin Vergobbi (claviers, backs) – qui chemine ensemble depuis maintenant trois ans.

L’alchimie est quadruple. Les expériences scéniques, les inspirations communes (Radiohead, Phoenix, Arcade Fire, Coldplay ou encore Alt-J) et la formation musicale de chacun permettent au projet de prendre rapidement une identité singulière, organique.
Balm propose un rock progressif, travaillé, puissant et subtil, qui saura vous entraîner dans un vrai voyage coloré, aux étapes aussi multiples qu’inattendues. Une parenthèse toute en douceur dans une époque qui en manque tant.
Après un 1er EP dévoilé en décembre 2020 (“She”), ils ont sorti un 2ème EP “Basement Tales” en juin 2021.

Une voix bluesy sous une tignasse bouclée au carrefour de la danse et de la poésie : la pop française a trouvé sa muse! JOKO s’impose comme une des artistes les plus attachantes et inspirées de la nouvelle scène électro : timbre ensorcelant, arrangements fabuleux, grâce et générosité en concert.

Deux ans après Loon, premier EP lumineux porté par le tube Fools mais aussi U GOT, JOKO revient avec I’ve never been good with words et nous propose un voyage en cinq titres au coeur de l’intimité, la sienne, la nôtre. Derrière le clin d’oeil pointe l’émotion et les paysages intérieurs se déploient au bonheur du texte et de la musique qui rivalisent d’invention. JOKO se confie sur sa fragilité, sur ses difficultés à s’exprimer face aux gens quelle aime. Dans ces cinq titres, elle se présente, elle se livre dans tout ce qu’elle est, dévoilant ainsi ses faiblesses, ses peines, ses contradictions. Elle se met au centre de sa musique mais sans jamais chercher à se donner le beau rôle ou à être l’héroïne de sa propre histoire, allant plutôt puiser dans sa personne pour offrir les titres les plus bruts et sincères possibles.

Autodidacte, elle écrit en anglais avec les mots de l’émerveillement et du dépaysement. Ceux de ses rêves alors que toute petite, elle guette ses parents chanteurs d’opéras depuis les coulisses. Ceux de ses voyages en Irlande, en Ecosse, en Angleterre et au Canada où vit une partie de sa famille. Ceux des artistes/héros qu’elle écoute passionnément en tant qu’ado : les Beatles, Janis Joplin, Aretha Franklin et plus tard : Lykke Li, James Blake, FKA Twigs.

LÜNE présente un monde musical et visuel, doux et coloré. À travers cette musique, il souhaite que les gens se sentent vivants, et aimés. Cela passe par l’expression de ce qui lui est proche et personnel.
Ce producteur fait tout de chez lui dans sa chambre, au plus proche des murs qui l’ont vu grandir et du lit dans lequel il rêve encore.
Il puise son inspiration dans l’énergie de la ville et celle de la nature, entre l’électronique et l’organique. C’est une sorte de regard bienveillant dans lequel on peut se plonger quand on en ressent le besoin.

[Source communiqué de presse]

Événement partenaire du Club Artistik Rezo.

Articles liés

Auren en duo avec Jeanne Cherhal sur le titre “Vivante”
Agenda
53 vues

Auren en duo avec Jeanne Cherhal sur le titre “Vivante”

Auren nous dévoile un nouvel extrait de son troisième album Il s’est passé quelque chose, attendu pour le 20 janvier 2023. Après “Au Bord de la Nuit”, la chanteuse nous présente “Vivante”, en duo avec Jeanne Cherhal.  “Vivante” célèbre...

Julien Primard présente sa première exposition parisienne, “Les instants modernes”
Agenda
130 vues

Julien Primard présente sa première exposition parisienne, “Les instants modernes”

Jeune peintre émergent, Julien Primard expose pour la première fois à Paris en décembre. Entre codes urbains, architecture moderne et coup de pinceau léché, à la découverte du monde introspectif d’un artiste à suivre… Avec un ensemble de 14...

“Je veux juste être comme tout le monde : hors du commun” : le premier one woman show de Marie Nègre à la Nouvelle Seine
Agenda
61 vues

“Je veux juste être comme tout le monde : hors du commun” : le premier one woman show de Marie Nègre à la Nouvelle Seine

Ça va. Ça va très bien. Trop bien même. Elle a vraiment pas de quoi s’plaindre, seulement voilà ça prend une place folle, ça l’obsède… Marie et sa “gueule” passe partout et nulle part à la fois, décortique avec...