0 Shares 551 Views

Les Rencontres d’Arles 2021 : vibrez pour la photographie du 4 juillet au 26 septembre

À travers plus de quarante expositions installées dans divers lieux patrimoniaux exceptionnels de la ville, les Rencontres d’Arles contribuent chaque été depuis 1970 à transmettre le patrimoine photographique mondial et se font le creuset de la création contemporaine. Cet été, vivez photographie du 4 juillet au 26 septembre.

Pendant la semaine d’ouverture du festival, début juillet, Arles toute entière, drapée dans sa douce lumière du Sud et son patrimoine exceptionnel, vibre pour la photographie. En marge des expositions, les soirées sont rythmées par des projections nocturnes, concerts et autres performances au théâtre antique de la ville. La fameuse Nuit de l’Année, l’événement festif incontournable du festival, est l’occasion d’assister à des débats, des signatures de livres, des rencontres avec les artistes… et de faire la fête jusqu’au bout de la nuit, sous les étoiles.

Les plus grands noms

Depuis plus de 50 ans, les plus grands noms de la photographie ont participé aux Rencontres d’Arles, authentique vivier de nouveaux talents. Anticiper les basculements du médium photographique et l’évolution des nouvelles technologies, proposer à tous les publics de faire l’expérience de l’image : telles sont les ambitions des Rencontres. Le programme tire sa richesse de la multiplicité des points de vue de photographes et de commissaires d’exposition issus de d’horizons différents. Il arrive que les artistes se voient confier une partie de la programmation, comme ce fut le cas pour Martin Parr, Raymond Depardon, Nan Goldin ou le couturier arlésien Christian Lacroix. D’autres fois, par le jeu des décloisonnements, la photographie entre en résonance avec le cinéma, la musique ou l’architecture. Année après année, le festival se veut le décrypteur d’un monde qui change, à travers le regard des photographes, sans doute ceux qui le racontent le mieux.

© Julio Perestrelo

Un événement majeur et populaire

Les Rencontres d’Arles, festival annuel de la photographie, a été fondé en 1970 par le photographe arlésien Lucien Clergue, l’écrivain Michel Tournier et l’historien Jean-Maurice Rouquette. La photographie est à l’époque considérée comme un art “mineur” et n’a pas encore acquis ses lettres de noblesse. Le festival arlésien va largement contribuer à sa reconnaissance institutionnelle : d’un simple rendez-vous entre amoureux de la photographie, il deviendra au fil des ans un événement culturel majeur et très couru. Un succès exponentiel depuis le début des années 2000, avec l’intérêt grandissant du public pour la photographie.

Retrouvez la programmation des expositions en détail ici.

L’application Arles 2021 est disponible par là.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Courtney Barnett : “Things Take Time, Take Time”, son nouvel album, sort le 12 novembre
Agenda
40 vues

Courtney Barnett : “Things Take Time, Take Time”, son nouvel album, sort le 12 novembre

Courtney Barnett a annoncé la semaine dernière son troisième album studio Things Take Time, Take Time. Prévu pour le 12 novembre chez Marathon Artists, l’album est un collage finement réalisé d’instantanés enregistrés à une période de renouveau créatif. Ce...

L’artiste peintre Juanca, spécialisée en art abstrait, au Salon d’Automne 2021
Art
166 vues

L’artiste peintre Juanca, spécialisée en art abstrait, au Salon d’Automne 2021

Du 28 au 31 octobre 2021, l’artiste peintre française Juanca est présente à la 118e édition du Salon d’Automne organisée sur les Champs-Élysées à Paris. Son œuvre Cosmos, réalisée en 2017, trouve sa place dans la section “Abstraction”. Née...

“Et iels vécurent heureu.x.ses” une exposition pour célébrer l’amour et l’art
Agenda
70 vues

“Et iels vécurent heureu.x.ses” une exposition pour célébrer l’amour et l’art

Et iels vécurent heureu.x.ses est la célébration simple et pourtant renversante de l’amour sous toutes ses formes, qu’il soit tourné vers soi-même ou vers les autres. Une ode à nos relations passées, présentes et futures ; celles qui nous...