0 Shares 2074 Views

Krusty : “Je m’inspire de tout ce qui m’entoure”

10 février 2021
2074 Vues

Krusty, 36 ans, est dessinateur pour des séries d’animation depuis maintenant dix ans. On retrouve sa patte artistique dans les arrière-plans et les décors. Il a travaillé pour Molusco, Vermin ou encore Nawak, une nouvelle série d’animation qui sera diffusée prochainement sur France Télévisions. Également graffeur, les œuvres de l’artiste arpentent les rues.  On vous propose ici de découvrir son portrait.

Quel a été votre parcours professionnel ?

J’ai intégré une école d’arts graphiques à Nantes proposant un cursus dédié au dessin narratif, à la bande dessinée et au dessin animé. Suite à ça, j’ai travaillé pour une agence de publicité. J’ai eu un premier engagement dans un studio d’animation, puis un deuxième, et de fil en aiguille, c’est resté mon activité principale. Aujourd’hui, je travaille dans différents studios comme Xilam, Bobby Prod, Je suis bien Content ou encore Gaumont.

Comment avez-vous commencé le graffiti ?

J’ai découvert le graffiti dans les années 90, j’ai toujours apprécié le visuel de cet art dans l’espace public. J’ai commencé à le pratiquer vers mes 18 ans et pendant mes études d’art. Puis, je me suis consacré à ma carrière professionnelle en tant que dessinateur d’animation mais j’ai toujours gardé un œil sur ce qui se faisait dans le milieu du graff. Cela fait maintenant cinq ans que je pratique le graffiti de manière plus active. Ça me permet d’utiliser d’autres outils et de travailler différemment que numériquement.

Night Stroll, de Krusty

Quel est votre processus de création ?

Dans un premier temps, je fais des croquis, j’essaie de mettre à plat des idées. Puis je trouve l’endroit qui me parle et qui va me servir de support. Quand je suis à l’étranger, je cherche des quartiers vivants où il n’y a pas forcément de visuel, afin d’habiller d’une certaine manière une rue, un bâtiment. J’aime appliquer de belles images dans des endroits désaffectés mais où il y a du passage. Cela m’est arrivé de peindre sur des murs intérieurs donc peu visibles mais j’aime aussi l’idée qu’un lien spécifique se tisse entre l’œuvre et la personne qui tombe dessus par hasard. Je n’utilise pas de pochoirs, tout se fait directement à la bombe.

Quelles sont vos inspirations ? 

Lorsque je pars à l’étranger, je m’inspire de tout ce qui m’entoure pour le retranscrire dans mes pièces. Je me nourris beaucoup de la bande dessinée, de l’illustration et de l’animation. Toutes ces pratiques s’influencent entre elles.

Crusin, de Krusty

Quel message souhaitez-vous passer à travers vos créations ?

Je mets en scène des personnages dans différentes situations. Le but c’est de raconter une petite histoire, de créer des saynètes marrantes et poétiques, qui font écho, et que les gens s’approprient.

Quels sont les artistes que vous appréciez ? 

J’adore les œuvres de Numéro 6 et POPAY du crew PCP. Ce sont des pionniers dans leur style. J’aime également beaucoup Moke et Pozla du collectif GM. Ce sont tous les deux des artistes de talent. Aussi forts en illustration, qu’en animation ou en graffiti. Je pourrais aussi citer d’autres street artistes comme Djob, Jay Bisual et Zeptiror, ou encore Smithe.

Quels sont vos futurs projets ?

J’ai pas mal de projets en cours, dont une exposition en préparation pour l’été 2021 ! En ce moment, je travaille sur une lithographie et un recueil de croquis de voyage. J’ai également un projet de livre d’illustrations et un projet de revue collective de bande dessinée.

Goin’ South, de Krusty

Plus d’informations sur le compte Instagram de Krusty.

Propos recueillis par Chloé Desvaux 

Articles liés

ColorsxStudio : une seconde édition à l’espace Niemeyer
Musique
138 vues

ColorsxStudio : une seconde édition à l’espace Niemeyer

Après une inauguration du festival en novembre 2021 dans un lieu tenu secret près de République, le studio Berlinois Colors s’est de nouveau installé à Paris du 28 novembre au 2 décembre 2022 au sein de l’espace Niemeyer dans...

“Les Yeux Fermés…” du chorégraphe Mickaël Le Mer : quand le hip hop rencontre Pierre Soulages
Agenda
95 vues

“Les Yeux Fermés…” du chorégraphe Mickaël Le Mer : quand le hip hop rencontre Pierre Soulages

Dans Les Yeux Fermés…, le chorégraphe Mickaël Le Mer s’inspire du grand peintre Pierre Soulages pour imaginer une quête poétique et lumineuse. S’inspirer du grand peintre Pierre Soulages pour imaginer une quête poétique, dansée et lumineuse. C’est en découvrant un...

Ne manquez pas Skullcrusher au POPUP! le 8 février !
Agenda
89 vues

Ne manquez pas Skullcrusher au POPUP! le 8 février !

Skullcrusher, alias pour Helen Ballentine, se prépare à sortir son tout premier album, “Quiet The Room” où la voix rauque de Ballentine se posera délicatement sur un son ambient, folk à la rencontre du shoegazing. Au travers de 14...