0 Shares 609 Views

Les fresques de la rentrée qu’il ne fallait pas manquer

12 novembre 2020
609 Vues

Une fois n’est pas coutume, l’équipe Artistik Rezo vous propose une sélection de fresques composée d’artistes exclusivement français ou belges. Retour sur les réalisations de la rentrée 2020.

Stéphane Carricondo, Paris

© Stéphane Carricondo

Depuis cinq ans la Mairie du 20e arrondissement de Paris confie la programmation artistique du mur du Pavillon Carré de Baudouin à Art Azoï, qui a cette fois invité Stéphane Carricondo, fondateur du collectif d’artistes 9e concept. Son univers, nourri d’images anthropologiques, ethnologiques, sociologiques mêlées à la spontanéité du graffiti, fait étrangement écho aux inquiétudes et aux guerres qui sont le lot du quotidien.


Romain Froquet, Vandœuvre-lès-Nancy

© France 3

Romain Froquet est intervenu, sur proposition de la galerie Mathgoth, sur une grande façade d’immeuble exposée Nord. L’artiste a ainsi voulu y apporter de la lumière à l’aide de couleurs lumineuses et chaudes. Les lignes typiques du travail de l’artiste forment un arbre monumental, qu’il offre aux habitants du quartier. « Mon travail porte sur la ligne en général, parce que c’est elle qui relie, qui connecte, qui crée du lien. Or l’arbre aussi a cette vertu. Par son système racinaire, il entre en connexion avec ses pareils. Et c’est aussi une métaphore de la condition humaine. »


MonkeyBird, Gand

© MonkeyBird

Le duo d’artistes à réalisé un diptyque de fresques dans la ville de Gand, dans le cadre de l’événement OMG Van Eyck. L’œuvre fait ainsi référence à l’œuvre des frères Van Eyck et notamment au retable de l’Agneau mystique avec une représentation de l’orgue et de la harpe. Un hommage également à la musique et au canal, surplombé par ce diptyque, de 14 et 22m de haut.


Adèle Renault, Paris

Adèle Renault, artiste d’origine belge représentée par la Pdp Gallery, a réalisé le mur et visuel principal de l’UAF | Solo shows au mois d’octobre. Elle travaille particulièrement les couleurs et leurs effets irisés, notamment sur les pigeons, animal très récurrent dans son œuvre. Des pigeons aux humains, elle concentre son art sur des représentations réalistes des habitants ordinaires de la ville, sur des toiles ainsi que des peintures murales massives.


Tim Zdey, Antibes

Dans le cadre de la première édition du festival Coul’heures d’Automne, Tim Zdey a réalisé de grandes fresques colorées autour du rond-point des Chataigners d’Antibes, rebaptisé depuis rond-point des Licornes. L’objectif de l’artiste était d’amener un peu de joie dans cette grande concentration de béton.

Articles liés

Les Swinging Poules au Théâtre de l’Archipel
Agenda
173 vues

Les Swinging Poules au Théâtre de l’Archipel

Les Swinging Poules revisitent les chansons populaires avec humour et un grain de folie ! Accompagnées de leur pianiste aux doigts d’or, elles font swinguer des chansons des années 50 et 60, mais aussi quelques tubes plus récents, et...

La chanteuse belge Heeka nous dévoile son premier EP : “Black Dust”
Agenda
132 vues

La chanteuse belge Heeka nous dévoile son premier EP : “Black Dust”

Ce vendredi 27 novembre, l’ancienne voltigeuse Heeka nous dévoile son premier EP Black Dust en version numérique, sur le label Koala Records, ainsi qu’en version physique, en distribution indépendante. L’univers d’Heeka oscille entre une folk très intimiste et un...

“Tous à table”, le nouveau titre de Leys
Agenda
148 vues

“Tous à table”, le nouveau titre de Leys

Après avoir obtenu le prix du jury des Inouïs du Printemps de Bourges 2020, la rappeuse aux 1001 freestyles dévoile son nouveau son “Tous à table” en attendant de livrer son premier EP. Maîtrisant flow et textes avec un...