0 Shares 410 Views

Prix d’art urbain Pébéo : à la rencontre de Amsted

27 mai 2021
410 Vues

À l’occasion de la 5e édition du concours international Mixed Media organisé par Pébéo, rencontre avec Amsted, l’une des 36 finalistes qui sera exposée sur Fluctuart du 29 mai au 13 juin prochain.

Qui es-tu et quelle est ta pratique ? 

Amelie Martinez, Amsted artiste aixoise née en 1982. Je pratique le dessin depuis octobre 2019, j’ai ensuite souhaité expérimenter mon travail sur du grand format ce qui m’a plongé dans le street art.

Que cherches-tu à exprimer à travers ton travail ? 

J’essaie toujours d’immerger mes pièces en fonction de l’environnement, qu’elles fassent partie intégrante du lieu, urbain ou rural, que ce soit dans le choix des couleurs, du mouvement ou du support (toile, mur, sol…).

J’inspire mes formes à partir de la bio inspiration et du biomimétisme, en effet, le milieu terrestre regorge d’écosystèmes qui peuvent être très inspirants. Tout comme dans un milieu où les conditions climatiques définissent un biotope, je réalise mes œuvres en fonction du lieu, du rayonnement solaire, de l’humidité et de ma surface de travail ; ce qui m’amène à créer ma propre biocénose, c’est-à-dire une communauté correspondant à l’ensemble des êtres vivants, du corps animal comme végétal.

La forme abstraite permet une interprétation à la manière de chacun, ainsi j’ai eu de nombreux retours m’exprimant une évocation au monde organique ou encore au milieu marin. J’aime varier les supports, laisser une trace à travers mes peintures et faire avec l’éphémère de l’art urbain, je trouve intéressant d’avoir le choix entre ce qui reste et ce qui s’évapore, faire, défaire, refaire.

Quelle est la place de ta pratique artistique dans la vie de tous les jours ?

Je travaille depuis 16 ans en milieu psychiatrique en tant qu’art-thérapeute, ma pratique artistique vient s’ajouter à mes journées. Chaque temps libre est destiné au dessin ou à la peinture, avec le street art tout est source d’inspiration, que ce soit à l’extérieur ou sur une feuille, j’ai le sentiment qu’un monde s’ouvre à moi avec des milliers de sphères à explorer.

Aujourd’hui j’aspire à une carrière exclusivement artistique, j’essaie de le mettre en œuvre depuis plusieurs mois maintenant.

Qu’est-ce qui t’a poussé à candidater pour ce prix ? Qu’attends-tu de cette sélection ? 

J’ai souhaité participer en espérant une reconnaissance de mes pairs, étant une artiste émergente je n’ai que très peu de recul sur ma technique.  J’aimerais que cette sélection m’ouvre plus de possible pour expérimenter mon travail dans d’autres domaines, valoriser mon expérience.

Peux-tu nous parler de l’œuvre que tu as choisi pour participer au concours et pourquoi ce choix ? 

Les prémices de cette toile sont partis d’une photo de coucher de soleil où l’on retrouve des nuances chaudes. Cela m’évoque une fin de soirée printanière où la nature renaît, douce. C’est une peinture où j’ai pris plaisir et je voulais transmettre cette énergie positive.

Découvrez le travail de l’artiste sur instagram. 

Vous pourrez découvrir les travaux des 36 artistes finalistes du concours Mixed Media Pebeo dans une exposition inédite du 29 mai au 13 juin sur Fluctuart. 

À lire également sur Artistik Rezo : Réouverture de Fluctuart : 500 m2 de terrasse et rooftop en plein air

Articles liés

5 magnifiques fresques XXL à découvrir sur les quais de Seine à Paris
Agenda
3738 vues

5 magnifiques fresques XXL à découvrir sur les quais de Seine à Paris

À l’initiative de la Communauté Portuaire de Paris et sous la direction artistique de Nicolas Laugero Lasserre, directeur de l’ICART (l’école du management de la culture et du marché de l’art) et cofondateur de Fluctuart, l’exposition Libres ensemble présente...

Un soir avec… Anny Duperey au Théâtre des Mathurins le 14 juin
Agenda
190 vues

Un soir avec… Anny Duperey au Théâtre des Mathurins le 14 juin

Pendant 1h30, une personnalité incontournable se dévoile sur ses secrets d’acteur dans l’intimité et la proximité du Théâtre des Mathurins… Ce lundi 14 juin, c’est le soir d’Annie Duperey. Un entretien mêlant anecdotes et grands souvenirs sur sa carrière, sans...

Rencontre avec HEAD : “Je rêve d’avoir un micro dans les mains et 4000 personnes devant moi”
Musique
159 vues

Rencontre avec HEAD : “Je rêve d’avoir un micro dans les mains et 4000 personnes devant moi”

Un artiste émergeant avec sa propre identité déjà bien ancrée dans la dure réalité du rap. Bonjour, peux-tu te présenter ? De quel univers viens-tu ? Bonjour, je m’appelle Romain. J’ai 18 ans et je suis de Normandie à...