0 Shares 347 Views

Sengler Degen Fanny : “Tout va me servir d’une manière ou d’une autre pour créer mes œuvres” 

15 février 2021
347 Vues

Dans le milieu de l’art, de nombreux objets et emballages induisent un fort impact environnemental. Sengler Degen Fanny, 28 ans, est une artiste indépendante spécialisée dans l’art recycling. Ce mouvement artistique implique une approche écologique lors de la création. Une manière de recycler de multiples composants et de leur donner alors une seconde vie.

Quel a été votre parcours professionnel ?

J’ai intégré à partir de mes 16 ans, une école de design à Bâle (Schule für Gestaltung) pendant deux ans. Par la suite, j’ai fait une année à la NeueKunstSchule, une école d’art visuel également située à Bâle. J’ai poursuivi avec une formation de make-up artist et une formation en perruquerie cinématographique/théâtrale à l’école Metamorphoses de Strasbourg. Actuellement, je termine ma formation de coach en art-thérapie. Au fil de mes formations, je n’ai jamais arrêté de suivre divers stages pour me permettre d’approfondir mes connaissances et élargir mon éventail de possibilités.

Make up SFX et costumes momies Égypte ancienne, de Sengler Degen Fanny

Comment en êtes-vous arrivée à faire de l’art recycling ?

Dès le début de mes études d’art, je me suis naturellement tournée vers ce mouvement et j’ai vraiment approfondi les aspects de cette pratique lorsque j’ai eu mon propre atelier. Je me suis penchée vers des pigments naturels comme de la testatrice, des baies, du blanc d’œuf, de l’argile et autres craies naturelles. Je ne rejette aucun déchet que je peux produire. Dans mes créations, on retrouve des résidus d’emballages, du papier aluminium, des bouteilles en plastique ou en verre… Tout va me servir d’une manière ou d’une autre pour créer mes œuvres ! Mes cheveux et les poils de mes propres animaux sont utilisés pour fabriquer mes pinceaux. Je crée des sculptures entièrement biodégradables avec par exemple, du papier mâché naturel.

Trinité, Sculpture en papier mâché et recycling

Quels médiums explorez-vous ?

Je touche un peu à tout ! Mon métier de make-up artist me permet de travailler dans le milieu du spectacle vivant et de la mode. En complément, je fais des illustrations pour des livres d’enfants. Je fais de la peinture, de la sculpture, du collage, de l’art corporel… mais aussi, des expérimentations ! Je plante des graines dans mes sculptures et je laisse la nature faire son œuvre.

Quels sont les thèmes abordés dans vos créations ?

J’aborde beaucoup le féminin ! Mon cheminement artistique reste la recherche des origines des mots et des traditions, qu’elles soient ésotériques ou autres. Le féminin sacré se retrouve dans toutes les origines et traditions. C’est un thème récurrent et très intéressant à aborder.

Sculpture en papier mâché et recycling, Exode

Quel est le message porté à travers vos pratiques artistiques ?

Je veux montrer qu’il y a une autre manière de regarder les choses. Le corps de la femme nue peut être rapporté à une image pornographique mais à travers mes œuvres, je veux transmettre quelque chose qui va au-delà du physique. J’aborde le féminin, je déstigmatise la nudité en la rendant frontale.

Quels sont vos projets futurs?

J’entreprends d’ouvrir un cabinet d’art-thérapie. Je travaille pour des galeries sur une exposition temporaire prévue l’année prochaine, ainsi qu’un vernissage sur l’art recycling et la sculpture.

 

Retrouvez Sengler Degen Fanny sur son compte Instagram ou son site internet.

Propos recueillis par Chloé Desvaux  

Articles liés

Muriel Fagnoni et Julia Gai : « La fleur est une mise en abyme de l’éphémère et de la beauté de notre vie »
Art
84 vues

Muriel Fagnoni et Julia Gai : « La fleur est une mise en abyme de l’éphémère et de la beauté de notre vie »

Des œuvres connectées au floral et au végétal : voilà ce que nous propose le duo de curatrices Muriel Fagnoni et Julia Gai, fondatrices de la galerie d’art « quand les fleurs nous sauvent ». Leur intention est de...

Les saisons de Maia Flore by quand les fleurs nous sauvent
Art
109 vues

Les saisons de Maia Flore by quand les fleurs nous sauvent

Dès le 18 mars, le nouvel évènement « Les saisons de Maia Flore » de la galerie « quand les fleurs nous sauvent » invite à la rencontre intime entre l’artiste et la nature. Pour l’occasion, les curatrices Muriel Fagnoni et Julia Gai...

Les Césars 2021 – Critique d’un Divan à Tunis de Manele Labidi
Cinéma
113 vues

Les Césars 2021 – Critique d’un Divan à Tunis de Manele Labidi

La Cérémonie des Césars aura lieu le 12 mars 2021. À l’aube d’une édition particulière marquée par la crise sanitaire, nous avons décidé de vous offrir un tour d’horizon des films nommés ainsi que nos favoris. Installez-vous confortablement car,...