0 Shares 4198 Views

Anne with an E : la série Netflix qui défend la cause féminine

Aurélie Celdran 28 avril 2021
4198 Vues

Anne et ses camarades lors d'un banquet

Coup de projecteur sur la série Anne with an E, inspirée du roman de Lucy Maud Montgomery, Anne… la maison aux pignons verts, et produite par Netflix entre 2017 et 2019. Arrêtée après sa 3èmesaison, ce drame historique retrace la vie d’une jeune fille au début des années 1900. Retour sur une série qui défend la place de la femme au Canada à travers le portrait de deux personnages atypiques.

Une intrigue exaltante

Anne with an E est une série canadienne composée de 27 épisodes de 44 minutes. Elle nous plonge en 1890 dans la vie d’Anne Shirley, adolescente maltraitée dans son orphelinat. L’héroïne se retrouve par erreur aux Pignons Verts, la ferme familiale de Marilla et Matthew, alors que ces derniers désiraient un garçon pour les aider au travail de la ferme.

Marilla Cuthbert, Anne with an E – © Netflix

 Anne Shirley, personnage avant-gardiste

L’orpheline de 13 ans est en quête d’harmonie dans sa vie et fait preuve de respect dans ses relations. Intelligente et imaginative, elle défend des principes comme la bienveillance ou l’acceptation de soi. Anne est également dotée d’une grande ouverture d’esprit car elle se questionne sur sa raison d’être malgré son jeune âge. C’est l’un des personnages féminins qui accepte le plus la singularité des autres. Pourtant, elle est elle-même soumise à des critiques.

Josie Pye est l’une des personnes qui n’accepte pas Anne telle qu’elle est. Cette jeune fille rejette Anne car elle est orpheline et pense que toutes les filles sont jalouses d’elle. L’héroïne vient juste d’arriver dans sa nouvelle école et ses camarades ne l’intègrent pas dans le groupe, la jugeant trop différente. Josie Pye déclare même : “Je ne mangerai pas à côté d’une sale vermine”.

La protagoniste vit dans un petit village rural du XIXème siècle et les mœurs n’ont pas encore évolué. Dès le départ, elle se sent rejetée lorsqu’elle s’aperçoit que sa famille d’accueil voulait un garçon. Elle décide alors d’aider ses parents adoptifs pour entretenir le corps de ferme. En parallèle, la jeune fille s’instruit et possède une grande richesse de vocabulaire, ce qui force l’admiration de sa meilleure amie, Diana Barry. Anne se distingue véritablement des autres personnages. L’héroïne cumule ainsi des tâches qui seraient dédiées à la gente masculine mais aussi celles dédiées à la gente féminine.

“Nous savons faire tout ce dont les garçons sont capables et plus encore.”
Anne

 Anne with an E – © Netflix

Muriel Stacy, l’institutrice moderniste d’Anne

Tout comme le personnage principal de la série, cette institutrice bouleverse les mœurs. Muriel dérange par son originalité : elle arrive en retard sur son lieu de travail et ne souhaite pas se soumettre aux conventions de l’époque. Elle est également dotée d’une grande curiosité en ce qui concerne l’éducation de ses élèves et s’intéresse à de nouvelles méthodes d’enseignement.

Les habitants du village pensent qu’elle éprouve des difficultés à contrôler sa classe. Cependant, Muriel utilise des méthodes révolutionnaires qui ne cesseront d’inspirer les méthodes d’enseignements actuels.

Muriel Stacy se bat pour sa liberté et son indépendance, elle aime porter des pantalons et roule en motocyclette. C’est une femme de caractère qui suit ses envies personnelles, elle n’écoute pas les rumeurs et les critiques des habitants du village. Elle accueille la nouveauté et le caractère unique de chaque personne, ce qui ne plaît pas aux parents d’élèves.

Anne… La Maison aux pignons verts, le roman de Lucy Maud Montgomery 

Anne… La Maison aux pignons verts est un roman de Lucy Maud Montgomery datant de 1908. Dès sa publication, l’histoire fut appréciée. Lucy Maud Montgomery, est une écrivaine née le 30 novembre 1874 à Clifton (New London). Elle est l’auteur canadienne la plus lue. C’est d’ailleurs la première femme à devenir membre de la Royal Society of Arts.

Anne… La Maison aux pignons verts vise un public jeune et a été traduit en plus de trente-six langues, il est l’un des livres les plus vendus au monde. La série Netflix s’est largement  inspirée de cette œuvre littéraire, reprenant la même intrigue et les mêmes personnages.

L’idée du roman est née après que l’écrivaine ait lu un article au sujet d’un couple anglais ayant reçu une fille, alors qu’ils souhaitaient adopter un garçon. Elle a alors décidé de romancer ce fait divers. Lucy Maud Montgomery crée des personnages attachants, qui nous donnent l’impression d’être transplanté dans l’intrigue.

Anne passe de l’enfance à l’adolescence et les Cuthbert qui vivent à la ferme de Green Gables, en région rurale de l’Île-du Prince-Édouard, se prennent vite d’affection pour la jeune fille. La place de la femme est mise en avant à travers l’esprit fougueux de l’héroïne. Progressivement, Anne arrive aussi à se faire apprécier du reste de la communauté d’Avonlea.

Quelle serait la suite de la série si elle continuait 10 ans après ? Peut-on imaginer la protagoniste défendre la cause féminine après avoir étudié à l’université ? Avant-gardiste dès son plus jeune âge, elle pourrait par la suite se spécialiser dans le droit des femmes. Anne est une jeune femme déterminée, c’est un modèle pour d’autres femmes.

Articles liés

ColorsxStudio : une seconde édition à l’espace Niemeyer
Musique
95 vues

ColorsxStudio : une seconde édition à l’espace Niemeyer

Après une inauguration du festival en novembre 2021 dans un lieu tenu secret près de République, le studio Berlinois Colors s’est de nouveau installé à Paris du 28 novembre au 2 décembre 2022 au sein de l’espace Niemeyer dans...

“Les Yeux Fermés…” du chorégraphe Mickaël Le Mer : quand le hip hop rencontre Pierre Soulages
Agenda
84 vues

“Les Yeux Fermés…” du chorégraphe Mickaël Le Mer : quand le hip hop rencontre Pierre Soulages

Dans Les Yeux Fermés…, le chorégraphe Mickaël Le Mer s’inspire du grand peintre Pierre Soulages pour imaginer une quête poétique et lumineuse. S’inspirer du grand peintre Pierre Soulages pour imaginer une quête poétique, dansée et lumineuse. C’est en découvrant un...

Ne manquez pas Skullcrusher au POPUP! le 8 février !
Agenda
82 vues

Ne manquez pas Skullcrusher au POPUP! le 8 février !

Skullcrusher, alias pour Helen Ballentine, se prépare à sortir son tout premier album, “Quiet The Room” où la voix rauque de Ballentine se posera délicatement sur un son ambient, folk à la rencontre du shoegazing. Au travers de 14...