0 Shares 265 Views

“In the praise of shadows”, l’envoûtante ballade nocturne de Puma Blue

Marc Farkas 17 février 2021
265 Vues

© Netti Hurley/Blue Flower Records

Véritable figure de la pop UK, Puma Blue s’inscrit parmi les nombreux talents incontournables du Royaume-Uni de ces dix dernières années. Découvert en 2017 grâce à ses deux premiers EP puis son album live en 2019, Jacob Allen aka Puma Blue sort le 5 février 2021 un somptueux album intitulé In praise of shadows, accueilli avec autant d’enthousiasme que les premiers flocons d’hiver.

Sorti sous la marque du label londonien Blue Flowers Records, ce premier album développe un style jazz hybride où se mêlent bedroom pop, ambient et soul.
Le premier morceau “Sweet Dreams” nous fait rapidement entrer dans la chaleur et la sensualité de l’univers de Puma Blue. Ce dernier est d’autant plus appréciable lorsqu’on sait que cet album nous provient directement de l’appartement londonien de l’artiste à South London.
Sans jamais rentrer dans les codes stéréotypés de la musique “chill” ou lo-fi, Puma Blue crée un subtil mélange entre nostalgie, frisson et joie reposant sur la voix soul incomparable du chanteur britannique. Si l’identité de l’album reste la même, l’usage d’instruments comme le synthétiseur, le violoncelle, le violon, la harpe ou encore les chœurs apportent des nuances et des textures propres à chaque morceaux.

Ce n’est pas un hasard si le titre de l’album In praise of shadows est inspiré du livre japonais du même nom de Jun’ichiro Tanizaki. Dans ce livre, l’auteur y fait l’éloge de la pénombre qu’il assimile au Japon en réaction à l’esthétique occidentale où tout est éclairé.
À sa manière, Jacob Allen fait aussi l’éloge du sombre.

De la meilleure des façons, cet album nous entraîne pour une ballade nocturne de 51 minutes afin de créer chez l’auditeur un confortable effet d’hypnagogie, état de conscience intermédiaire entre la veille et le sommeil.

Sans aucun doute, votre meilleur compagnon du dimanche soir.

Marc Farkas

Articles liés

Muriel Fagnoni et Julia Gai : « La fleur est une mise en abyme de l’éphémère et de la beauté de notre vie »
Art
86 vues

Muriel Fagnoni et Julia Gai : « La fleur est une mise en abyme de l’éphémère et de la beauté de notre vie »

Des œuvres connectées au floral et au végétal : voilà ce que nous propose le duo de curatrices Muriel Fagnoni et Julia Gai, fondatrices de la galerie d’art « quand les fleurs nous sauvent ». Leur intention est de...

Les saisons de Maia Flore by quand les fleurs nous sauvent
Art
112 vues

Les saisons de Maia Flore by quand les fleurs nous sauvent

Dès le 18 mars, le nouvel évènement « Les saisons de Maia Flore » de la galerie « quand les fleurs nous sauvent » invite à la rencontre intime entre l’artiste et la nature. Pour l’occasion, les curatrices Muriel Fagnoni et Julia Gai...

Les Césars 2021 – Critique d’un Divan à Tunis de Manele Labidi
Cinéma
113 vues

Les Césars 2021 – Critique d’un Divan à Tunis de Manele Labidi

La Cérémonie des Césars aura lieu le 12 mars 2021. À l’aube d’une édition particulière marquée par la crise sanitaire, nous avons décidé de vous offrir un tour d’horizon des films nommés ainsi que nos favoris. Installez-vous confortablement car,...