0 Shares 2165 Views

Le 360 Paris Music Factory : laboratoire de création musicale

11 mai 2017
2165 Vues
360-musique-factory

360 Paris Music Factory

Ouverture dès 2018

360 Paris Music Factory
23, rue Stephenson
75018 Paris
M° Barbès-Rochechouart

le360paris.com

1Dès 2018

C’est au cœur de la Goutte d’Or (au 28 rue Stephenson) que la première pierre du 360 Music Factory a été posée, le 5 décembre 2016, inaugurant un projet innovant. Si le directeur du projet, Saïd Assadi ne s’est pas encore prononcé sur la date d’ouverture au public, on peut espérer un lancement au premier trimestre 2018.

L’équipement, essentiellement dédié à la musique, accueillera également des performances de danse, du théâtre ou encore des expositions. Sur cinq étages, on y trouvera tout le nécessaire à la création musicale : studios de répétition et d’enregistrement, services de production et diffusion, lieu de résidence artistique, un espace incubateur, une salle de concert pouvant accueillir jusqu’à 300 personnes et un restaurant, lieu de convivialité incontournable.

2Un nouveau lieu pour de nobles défis

Le 360 est présenté comme un « lieu nouveau et un modèle économique innovant pour la culture car il couvre l’ensemble des maillons de la chaîne, de la conception jusqu’à la diffusion », selon Saïd Assadi. En effet, le projet a été conçu, en réponse aux « mutations et contraintes économiques du secteur culturel et plus particulièrement celui de la musique dite “indépendante ” », c’est-à-dire des difficultés grandissantes des musiciens à faire reconnaître et produire leur musique, en dehors des musiques actuelles connues.

3Gentrification ?

Si le projet n’est financé qu’à hauteur de 10 % par la mairie de Paris et la région Ile-de- France, le 360 Music Factory s’inscrit complètement dans la perspective de gentrification du quartier, déjà̀ investi, par exemple, par la Brasserie Barbès, dont l’esprit démocratique fait débat (prix élevés pour ce quartier, refoulement de ceux qui ne correspondraient pas à l’image du bar…). Si la gentrification peut avoir des aspects positifs (volonté de réhabiliter un quartier, de changer son image), l’implantation de projets trop décalés pose problème.

Mais le 360 Music Factory se lance de beaux défis, avec la volonté, notamment, d’offrir des formations musicales aux plus démunis et de faire participer les habitants du quartier. Assadi affirme que « le 360 est l’objet transculturel dont la société a besoin, avec des valeurs de solidarité et une réelle utilité sociale. Bref, de quoi permettre de lutter contre l’uniformisation de la musique ».

Camille Herzmann

[Crédits Photos 1 et 3 : © Le 360 Music Factory / Photo 2 : © Didier Ghislain]

Articles liés

Léo Dorfner : “J’envisage mes aquarelles comme des films ou des poèmes”
Art
148 vues

Léo Dorfner : “J’envisage mes aquarelles comme des films ou des poèmes”

Les aquarelles de Léo Dorfner captivent, fascinent, tant par leur réalisme que par leur beauté. Des gros plans de la peau, des yeux, des mains et de la bouche, interviennent comme capteurs émotionnels et sensoriels que l’artiste met au...

Jacques Weber fait sa Crise de Nerfs
Spectacle
321 vues

Jacques Weber fait sa Crise de Nerfs

A 71 ans, celui qui incarnait Cyrano de Bergerac dans le film de Jean-Paul Rappeneau remonte sur les planches sous la direction du metteur en scène allemand Peter Stein au Théâtre de l’Atelier. Trois courtes pièces de Tchekhov, dont...

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma
Agenda
213 vues

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma

Thelma, deux voix en fusion, brutes et sensuelles, scandent comme un chant de guerre et les humeurs capricieuses des jours. Les rythmes ont le pas lourd, les basses tonnent dans la poitrine et la posture est ambitieuse. Tout commence sur les bancs de l’école...