0 Shares 1042 Views

Ce week-end à Paris… du 28 au 1er mars

28 février 2020
1042 Vues

En ce dernier week-end de février, si vous n’aimez pas le froid, êtes allergique au poil de vache et ne savez pas marcher en talons aiguilles, Artistik Rezo vous propose un programme rien que pour vous !

Vendredi 28 février 

Ne ratez pas les Rencontres Internationales Paris/Berlin 2020

Entre nouveau cinéma et art contemporain, cette plateforme unique en Europe offre une ouverture rare sur la création audiovisuelle contemporaine. Approches documentaires, fictions expérimentales, vidéos, formes hybrides et multimédias : la programmation est le fruit d’un travail de recherche approfondi, unique en France, et d’invitations à des artistes marquants du cinéma et de l’art contemporain. Toute la programmation ici.

Un petit détour par l’Autriche avec les Schubertiades à la Scala Paris

Passez une heure à écouter les grandes œuvres de Schubert en compagnie de la nouvelle génération de pianistes. La Scala Paris continue ces rendez-vous musicaux classiques pour présenter une nouvelle génération de musiciens, tels le pianiste Alessandro Deljavan, jeune prodige atypique, qui ne joue jamais sans ses mitaines et qui, comme Glenn Gould, a choisi de s’asseoir très bas. Il donne là son unique concert parisien de la saison !


Samedi 29 février 

Découvrez les artistes du Prix ICART Artistik Rezo à l’Espace Christiane Peugeot.

Depuis 12 ans, le Prix ICART Artistik Rezo encourage la découverte de nouveaux talents. Il récompense des artistes de moins de 35 ans résidant en France. Les 10 candidats sélectionnés participeront à une exposition collective au sein de l’Espace Christiane Peugeot à Paris du 29 février au 1er mars 2020.

Du côté du boulevard Richard Lenoir ? Direction la galerie Openspace.

Ne manquez pas le vernissage, à partir de 17h, de la nouvelle exposition Beyond Reality: Painting. Un group show de 9 artistes qui partagent le même amour pour la peinture et le sujet, avec une excellente technique indéniable : Éric Lacan, Andrew Hem, Miss Van, Jessica Hartley (Rouge), Sckaro, Philippe Hérard, Ratur, Axel Void ainsi que la muraliste colombienne Gleo.

Rêver un impossible rêve à travers Brel au Théâtre Les Déchargeurs

Dire Brel, 40 ans après sa mort. Évoquer sa pensée, d’artiste et d’homme. À partir de ses chansons et de l’entretien Brel parle, réalisé à Knokke en 1971, faire réentendre sa poésie, ses textes, la force de ses chansons, mais aussi ses confidences sur la vie, les femmes, le métier et ses rêves. Dire Brel, à voix haute, accompagné d’un piano et d’un violoncelle.


Dimanche 1er mars

À la recherche des œuvres (pas si) disparues de Giacometti

À la recherche des œuvres disparues est une enquête sur les traces des sculptures perdues d’Alberto Giacometti de 1920 à 1935. Disparues ? Pas totalement. Car l’artiste a laissé de précieux témoignages documentés qui nous permettent aujourd’hui de présenter des œuvres méconnues et inédites à l’Institut Giacometti.

Venez rire de tout avec Clément K au Théâtre du Marais

C’est parce qu’il ne croit en rien que Clément K aime rire de tout. Fils d’expats, ado geek biberonné au Dark Web puis journaliste de formation, Clément K de nature pourtant optimiste et engagée a fini par perdre tout espoir dans le genre humain et développer une forme d’athéisme idéologique. À 19h.

Vous êtes plutôt ciné le dimanche soir ? Dark Waters de Todd Haynes

Mark Ruffalo incarne un avocat spécialisé dans la défense des industries chimiques, qui va finir par prendre conscience de la pollution qui s’installe clandestinement et progressivement dans la campagne où il a grandi. Sur les traces d’Erin Brockovich, Robert Bilott va risquer sa vie pour dénoncer les mauvaises actions des géants de la chimie et tenter d’enrayer leur mécanique de destruction, en espérant qu’il ne soit pas trop tard. Un combat inspirant et déchirant, mené par un acteur de grand talent.


Pour accompagner ce week-end en musique

Nous vous proposons ce week-end pour vos petites oreilles : Ephemerals. Groupe basé à Londres, fondé par le guitariste, auteur et producteur anglais Hillman Mondegreen. Ils étaient en concert au New Morning ce jeudi 27 février pour présenter leur quatrième album The Third Eye. La fusion de styles sur ce nouvel album, entre le jazz spirituel, le psychédélisme, le “spoken word”, aboutit à une identité unique. Découvrez ici le single Blur.

Très bon week-end à tous !

Et n’oubliez pas, le 1er mars, c’est aussi la fête des grands-mères !

Articles liés

Léa David, directrice de salle de cinéma : “La phase de colère est passée, je suis juste déçue”
Cinéma
51 vues

Léa David, directrice de salle de cinéma : “La phase de colère est passée, je suis juste déçue”

Gérante d’une salle de cinéma à Clermont dans l’Oise, Léa DAVID a 24 ans et nous explique aujourd’hui les tenants et aboutissants d’un métier qui a du mal à survivre au COVID19.  Bonjour Léa, peux-tu nous expliquer ton parcours...

Marine Laclotte : « L’animation prend tout son sens lorsqu’elle sert le réel »
Cinéma
51 vues

Marine Laclotte : « L’animation prend tout son sens lorsqu’elle sert le réel »

Rencontre avec la lauréate du Prix du Jury de la compétition internationale « Les Regards de l’ICART ». Marine Laclotte, jeune réalisatrice, revient sur son film « Folie Douce, Folie Dure », un documentaire animé qui nous plonge dans le quotidien d’un hôpital...

Rencontre avec Paul et Mus, le duo du groupe Fantomes pour leur nouvel album IT’S OK
Musique
62 vues

Rencontre avec Paul et Mus, le duo du groupe Fantomes pour leur nouvel album IT’S OK

Fantomes, c’est un duo qui naît autour de l’amour des vieux amplis et des riffs de guitare bien gras, un duo qui se fiche des tendances musicales, qui joue surtout pour se sentir vivant. Après un premier EP éponyme...