0 Shares 473 Views

Hélèna Lucot : “Les concerts commencent à me manquer”

©hele.pavaleca

Rencontre avec une jeune photographe de concert. Originaire de la région parisienne et passionnée de musique, Hélèna concilie aujourd’hui activité professionnelle et centres d’intérêt malgré un contexte sanitaire peu favorable.

Bonjours Hélèna, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Hélèna Lucot, j’ai 22 ans et je suis photographe depuis 5 ans, spécialisée dans les concerts. Mon nom d’artiste est hele.pavaleca.

Quel a été votre parcours ?

J’ai commencé par un BTS audiovisuel option montage tout de suite après le bac, suite à quoi j’ai fait une année de césure avant de rejoindre une boîte de production en tant que monteuse. Aujourd’hui j’ai envie de me rapprocher du milieu de la musique, c’est pourquoi j’ai repris des études à l’ICART et exerce mon activité en parallèle.

© hele.pavaleca

En quoi consiste votre activité ?

Mon activité regroupe la photo, la prise de vue et le montage. En tant que freelance, j’ai participé à plusieurs projets de différentes natures depuis 2018, comme des conférences filmées, des photos culinaires, des portraits, des photos de naissance, des interviews, des tournages autour du sport, etc. J’avais même mis en place une chaîne YouTube pour y poster des interviews d’artistes. La photo de concert est venue assez progressivement mais finalement très vite et naturellement. Je prenais déjà des photos de concert en amateur depuis 2016 mais une soirée au Bus Palladium en 2018 fût une véritable révélation, j’ai découvert un cadre de travail différent et très épanouissant. À côté de ça, je continue les contrats de vidéos et de photos pour divers clients.

Pouvez-vous nous dévoiler des projets en cours ou à venir ?

En raison du contexte actuel, j’ai malheureusement peu de projets en cours mais je vais réaliser prochainement des portraits en intérieur et extérieur pour des books de mannequins. Ensuite, viendront diverses missions plus formelles, moins artistiques, comme la photo immobilière. Et dès que les concerts pointeront le bout de leur nez, je foncerai en salle prendre des photos, ça commence à me manquer !

© hele.pavaleca

Le contexte sanitaire actuel a donc perturbé votre activité ?

Le contexte sanitaire a fortement réduit mon champ d’activité qui était jusque-là très lié au rythme des concerts. Le dernier que j’ai fait date de mi-octobre 2020. Le précédent avait eu lieu fin février 2020, ce qui ne fait que deux concerts en un an ! Au-delà de ça, pour tous les autres projets de photographie en cours, ce sont les clients qui se font plus rares ou qui devaient engager un projet et ne sont pas revenus vers moi pour concrétiser ce dernier, notamment en raison des deux confinements. Les artistes ont perdu du pouvoir d’achat et n’ont plus les mêmes budgets à investir dans leur image, cela se sent. De mon côté, j’ai aussi été un peu découragée et je n’ai pas forcément relancé ou cherché d’autres contrats. Je vais bientôt reprendre l’activité sérieusement à côté de mes études, et voir ce qu’il est possible de faire à plus long terme malgré toutes les restrictions au quotidien. J’ai récemment investi dans du nouveau matériel et j’aimerais pouvoir m’en servir bientôt !

 

Retrouvez Hélèna Lucot sur son compte Instragram.

Propos recueillis par Paul Fuilla-Weishaupt

Articles liés

Muriel Fagnoni et Julia Gai : « La fleur est une mise en abyme de l’éphémère et de la beauté de notre vie »
Art
83 vues

Muriel Fagnoni et Julia Gai : « La fleur est une mise en abyme de l’éphémère et de la beauté de notre vie »

Des œuvres connectées au floral et au végétal : voilà ce que nous propose le duo de curatrices Muriel Fagnoni et Julia Gai, fondatrices de la galerie d’art « quand les fleurs nous sauvent ». Leur intention est de...

Les saisons de Maia Flore by quand les fleurs nous sauvent
Art
107 vues

Les saisons de Maia Flore by quand les fleurs nous sauvent

Dès le 18 mars, le nouvel évènement « Les saisons de Maia Flore » de la galerie « quand les fleurs nous sauvent » invite à la rencontre intime entre l’artiste et la nature. Pour l’occasion, les curatrices Muriel Fagnoni et Julia Gai...

Les Césars 2021 – Critique d’un Divan à Tunis de Manele Labidi
Cinéma
112 vues

Les Césars 2021 – Critique d’un Divan à Tunis de Manele Labidi

La Cérémonie des Césars aura lieu le 12 mars 2021. À l’aube d’une édition particulière marquée par la crise sanitaire, nous avons décidé de vous offrir un tour d’horizon des films nommés ainsi que nos favoris. Installez-vous confortablement car,...