0 Shares 950 Views

Francis Huster

19 novembre 2013
950 Vues
Francis Huster

Né en 1947 à Neuilly-sur-Seine, d’un père directeur commercial et d’une mère juive polonaise, le jeune Francis Huster s’éprend de l’art du spectacle. Sa grand-mère conduit en cachette, chaque semaine, ses petits enfants au cinéma. L’enfant rêve et s’identifie à ses héros tels John Wayne, Gary Cooper ou Steve McQueen. Sur les bancs de l’école, l’élève se lie d’amitié avec Yves Le Moign’ et Jacques Spiesser. Il mène une scolarité brillante mais préfère le théâtre à une voie scolaire. Il entre au Conservatoire municipal du XVIIe arrondissement, intègre le cours Florent, avant d’être reçu au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Trois premiers prix, remportés haut la main, lui ouvrent les portes de la Comédie-Française, dont il devient sociétaire en 1971.

Dès lors, rien n’arrête plus le jeune talent. Francis Huster mène de front des rôles sur les planches de la « Maison de Molière » et sur les plateaux de cinéma. Il s’essaye à la mise en scène et fonde sa propre compagnie théâtrale, la Compagnie Francis Huster. Cette pépinière de jeunes talents, qui réunit Clotilde Courau, Valérie Crunchant ou encore Olivier Martinez, lui permet d’élargir son public. Professeur d’art dramatique aux Cours Florent, l’artiste est frappé par le charme d’une de ses élèves, Cristina Réali, avec laquelle il partagera 18 années de son existence. De cette union naissent deux filles, Elisa et Toscane.

Francis Huster quitte la Maison de Molière en 1981 afin de se consacrer pleinement au grand écran. Il décroche alors un rôle dans Qu’est-ce qui fait courir David ? d’Elie Chouraqui. Sa rencontre déterminante avec Claude Lelouch ouvre la porte à une longue collaboration de sept films, dont Si c’était à refaire (1976) ou Le courage d’aimer (2005). L’acteur, très populaire, donne la réplique aux plus grands, de Maurice Garrel, Isabelle Huppert à Isabelle Adjani ou Sophie Marceau. En 1984, il tourne dans les deux films du réalisateur, Andrzej Zulawski, La femme publique et L’amour braque. Il passe derrière la caméra, en 1986, pour réaliser la comédie, On a volé Charlie Spencer!. Premier rôle, il y joue aux côtés de Béatrice Dalle et Isabelle Nanty.

Sur les planches, Francis Huster excelle autant dans la comédie que dans la mise en scène. Il monte Shakespeare, Camus, Molière ou Jean Giraudoux. De nombreux prix distinguent son travail. Outre le prix Gérard Philippe décerné par la ville de Paris en 1980, il reçoit le prix du Brigadier et est nominé au Molière du comédien pour sa mise en scène et interprétation de La Peste, d’Albert Camus, en 1990. Il est nominé une seconde fois aux Molières pour son rôle dans la pièce d’Eric-Emmanuel Schmitt, Variations énigmatiques, mise en scène par Bernard Murat.

Au début des années 2000, Francis Huster apparaît à la télévision dans divers films et séries, Le Grand patron (2000), Jean Moulin qui lui vaut un Sept d’or (2003), Une affaire française (2003) ou encore Zodiaque (2004). Sur grand écran, il incarne le personnage de Juste Leblanc, dans la comédie à succès Le Dîner de cons (1998), aux côtés de Jacques Villeret, Thierry Lhermitte et Daniel Prevost. Au théâtre, Robert Hossein lui confie le premier rôle dans son adaptation de Crimes et Châtiment de Dostoievski en 2001. La réalisation d’ Un homme et son chien (2008) se solde par un échec, malgré la pléiade de stars qui participent au film ; Hafsia Herzi, Jean Dujardin, Robert Hossein, Pierre Mondy, Barbara Schulz, Daniel Prévost, ou encore Jean-Paul Belmondo. Nommé, en 2010, à la tête du centre dramatique national Les Tréteaux de France, Francis Huster renonce rapidement à cette nomination pour créer sa propre troupe subventionnée par le Ministère de la Culture.

Infatigable, le comédien se produit, en 2013, dans trois pièces de théâtre, Bronx de Chazz Palminteri, L’affrontement, de Bill C. Davis, au Théâtre de la Rive Gauche, et dans La guerre de Troie n’aura pas lieu de Giraudoux, dont il signe la mise en scène. Promu Officier de la légion d’honneur par Jacques Chirac, en 2006, Francis Huster obtient le titre de commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres en 2013 puis de l’ordre national du Mérite en 2010.

Jeanne Rolland


Au théâtre (acteur)

  • 1972 : Les Amours de Jacques le Fataliste d’après Denis Diderot, mise en scène Francis Huster
  • 1971 : La Nuit des assassins d’après José Triana, mise en scène Roger Blin
  • 1971 : Amorphe d’Ottenburg de Jean-Claude Grumberg, mise en scène Jean-Paul Roussillon
  • 1971 : Les Sincères de Marivaux, mise en scène Jean-Laurent Cochet
  • 1972 : Volpone de Jules Romains, mise en scène Gérard Vergez
  • 1972 : Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand, mise en scène Jacques Charon
  • 1972 : La Station Champbaudet d’Eugène Labiche et Marc-Michel, mise en scène Jean-Laurent Cochet
  • 1972 : Le Bourgeois gentilhomme de Molière, mise en scène Jean-Louis Barrault
  • 1973 : L’Avare de Molière, mise en scène Jean-Paul Roussillon
  • 1973 : L’Impromptu de Versailles de Molière, mise en scène Pierre Dux
  • 1973 : Les Caprices de Marianne d’Alfred de Musset, mise en scène Jean-Laurent Cochet
  • 1973 : Henri IV de Luigi Pirandello, mise en scène Raymond Rouleau
  • 1974 : Ondine de Jean Giraudoux, mise en scène Raymond Rouleau
  • 1974 : L’École des maris de Molière, mise en scène Jean Meyer
  • 1974 : Les Marrons du feu d’Alfred de Musset, mise en scène Francis Huster
  • 1974 : Hamlet
  • 1974 : La Nostalgie, Camarade de François Billetdoux, mise en scène Jean-Paul Roussillon
  • 1975 : Le Misanthrope de Molière, mise en scène Jean-Luc Boutté et Catherine Hiegel
  • 1975 : Cinna de Corneille, mise en scène Simon Eine
  • 1975 : Hommage à François Mauriac
  • 1976 : Don Juan ou l’amour de la géométrie de Max Frisch, mise en scène Jean-Pierre Miquel, Comédie-Française au Théâtre de l’Odéon
  • 1976 : La Nuit des rois de William Shakespeare, mise en scène Terry Hands
  • 1976 : Lorenzaccio d’Alfred de Musset, mise en scène Franco Zeffirelli
  • 1977 : Le Cid de Corneille, mise en scène Terry Hands
  • 1977 : Les Bacchantes d’Euripide, mise en scène Michael Cacoyannis
  • 1978 : Britannicus de Racine, mise en scène Jean-Pierre Miquel
  • 1978 : La Nuit et le moment de Crébillon fils, mise en scène Jean-Louis Thamin
  • 1978 : On ne badine pas avec l’amour d’Alfred de Musset, mise en scène Roger Kahane
  • 1981 : L’Os de cœur de Francis Huster
  • 1984 : Hamlet de Jules Laforgue, mise en scène Francis Huster
  • 1984 : Le Sablier de Nina Companeez, mise en scène de l’auteur
  • 1985 : Le Cid de Corneille, mise en scène Francis Huster
  • 1986 : Jacques le Fataliste de Diderot, mise en scène Francis Huster
  • 1987 : Richard de Gloucester de William Shakespeare, mise en scène Francis Huster
  • 1987 : Dom Juan de Molière, mise en scène Francis Huster
  • 1989 : Richard Gloucester d’après William Shakespeare, mise en scène Francis Huster
  • 1989 : Lorenzaccio d’Alfred de Musset, mise en scène Francis Huster
  • 1989 : La Peste d’après Albert Camus, adaptation et mise en scène Francis Huster
  • 1990 : Lorenzaccio d’Alfred de Musset, mise en scène Francis Huster
  • 1991 : Putzi de Francis Huster
  • 1992 : Le Misanthrope de Molière, mise en scène Francis Huster
  • 1992 : Suite royale de Francis Huster d’après Crébillon fils, mise en scène Francis Huster
  • 1992 : Jacques le Fataliste de Diderot
  • 1993 : Le Cid de Corneille, mise en scène Francis Huster
  • 1994 : Hamlet de William Shakespeare, mise en scène Terry Hands
  • 1995 : La Peste d’après Albert Camus, mise en scène Francis Huster
  • 1995 : Faisons un rêve de Sacha Guitry, mise en scène Francis Huster
  • 1997 : Variations énigmatiques d’Eric-Emmanuel Schmitt, mise en scène Bernard Murat
  • 1997 : Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand, mise en scène Jérôme Savary
  • 1999 : Duo pour un violon seul de Tom Kempinski, mise en scène Bernard Murat
  • 1999 : J’adore la vie d’Octave Mirbeau, mise en scène Francis Huster
  • 2000 : La Peste d’après Albert Camus, mise en scène Francis Huster
  • 2000 : J’adore la vie d’Octave Mirbeau, mise en scène Francis Huster
  • 2001 : Crime et Châtiment de Fiodor Dostoïevski, mise en scène Robert Hossein
  • 2002 : Nuit d’ivresse de Josiane Balasko, mise en scène de l’auteur
  • 2005 : Mémoires d’un tricheur de Sacha Guitry, mise en scène Francis Huster
  • 2006 : Mémoires d’un tricheur de Sacha Guitry, mise en scène Francis Huster
  • 2008 : Waterloo d’après Victor Hugo, mise en scène Francis Huster
  • 2009 : César, Fanny, Marius d’après Marcel Pagnol, adaptation et mise en scène Francis Huster
  • 2009 : Huster Masterclass de Francis Huster, Théâtre de la Gaîté Montparnasse
  • 2009 : Traversée de Paris d’après Marcel Aymé, adaptation et mise en scène Francis Huster
  • 2010 : Sacha le magnifique ! de Francis Huster, mise en scène Francis Huster
  • 2011 : La Peste d’après Albert Camus, adaptation et mise en scène Francis Huster
  • 2011 : Dom Juan de Molière, mise en scène Francis Huster
  • 2012 : Bronx de Chazz Palminteri, mise en scène Steve Suissa
  • 2012 : Le Misanthrope de Molière, mise en scène Francis Huster
  • 2012 : Le Journal d’Anne Frank, adaptation d’Eric-Emmanuel Schmitt, mise en scène Steve Suissa
  • 2013 : L’Affrontement de Bill C. Davis, mise en scène Steve Suissa
  • 2013 : La Guerre de Troie n’aura pas lieu de Jean Giraudoux, mise en scène Francis Huster

Au théâtre (mise en scène)

  • 1972 : Les Amours de Jacques le Fataliste d’après Denis Diderot
  • 1974 : Les Marrons du feu d’Alfred de Musset
  • 1984 : Hamlet de William Shakespeare
  • 1985 : Le Cid de Corneille
  • 1987 : Dom Juan de Molière
  • 1989 : Richard Gloucester d’après William Shakespeare
  • 1989 : Lorenzaccio d’Alfred de Musset
  • 1989 : La Peste d’après Albert Camus
  • 1991 : Putzi de Francis Huster
  • 1992 : Le Misanthrope de Molière
  • 1992 : Suite royale de Francis Huster d’après Crébillon fils
  • 1993 : Le Cid de Corneille
  • 1994 : La guerre de Troie n’aura pas lieu de Jean Giraudoux
  • 1994 : Hamlet de William Shakespeare
  • 1994 : La Peste d’Albert Camus
  • 1995 : Faisons un rêve de Sacha Guitry
  • 1999 : J’adore la vie d’Octave Mirbeau
  • 2005 : Mémoires d’un tricheur de Sacha Guitry, mise en scène Francis Huster
  • 2008 : Waterloo d’après Victor Hugo
  • 2009 : César, Fanny, Marius d’après Marcel Pagnol
  • 2009 : Huster Masterclass de Francis Huster
  • 2009 : Traversée de Paris d’après Marcel Aymé
  • 2010 : Sacha le magnifique ! de Francis Huster
  • 2011 : La Peste d’après Albert Camus
  • 2011 : Dom Juan de Molière
  • 2012 : Le Misanthrope de Molière
  • 2013 : La guerre de Troie n’aura pas lieu de Jean Giraudoux

Au cinéma

  • 1970 : La faute de l’Abbé Mouret, de Georges Franju
  • 1971 : Chambre de bonne, de Jean-Pierre Moulin
  • 1971 : En attendant l’auto, de Gisèle Beaunberger
  • 1972 : Faustine et le bel été, de Nina Companeez
  • 1973 : L’histoire très bonne et très joyeuse de Colinot trousse-chemise, de Nina Companeez
  • 1975 : Je suis Pierre Rivière, de Christine Lipinska
  • 1975 : Lumière, de Jeanne Moreau
  • 1976 : Comme sur des roulettes, de Nina Companeez
  • 1976 : Si c’était à refaire, de Claude Lelouch
  • 1977 : Un autre homme une autre chance, de Claude Lelouch
  • 1978 : One two two 122 rue de provence, de Christian Gion
  • 1978 : L’adolescente, de Jeanne Moreau
  • 1979 : Les égouts du paradis, de José Giovanni
  • 1980 : Les uns et les autres, de Claude Lelouch
  • 1981 : Qu’est ce qui fait courir David, d’Elie Chouraqui
  • 1982 : Edith et Marcel, de Claude Lelouch
  • 1982 : J’ai épousé une ombre, de Robin Davis
  • 1982 : Drôle de samedi, de Bay Okan
  • 1983 : Le faucon, de Paul Boujenah
  • 1983 : Equateur, de Serge Gainsbourg
  • 1984 : La femme publique, d’Andrzej Zulawski
  • 1984 : L’amour braque, d’Andrzej Zulawski
  • 1985 : Parking, de Jacques Demy
  • 1986 : On a volé Charlie Spencer, de Francis Huster
  • 1990 : Il y a des jours et des lunes, de Claude Lelouch
  • 1993 : Tout çà pour çà !, de Claude Lelouch
  • 1995 : Dieu l’amant de ma mère et le fils du charcutier, d’Aline Issermann
  • 1998 : Le diner de cons, de Francis Veber
  • 1999 : L’Envol, de Steve Suissa
  • 2000 : Elle pleure pas court métrage, de Steve Suissa
  • 2004 : Pourquoi (pas) le Brésil, de Laetitia Masson
  • 2004 : Le Rôle de sa vie, de François Favrat
  • 2006 : Comme t’y es belle !, de Lisa Azuelos
  • 2009 : Un homme et son chien, de Francis Huster
  • 2011 : Je m’appelle Bernadette, de Jean Sagols

A la télévision (sélection)

  • 1996 : Terre indigo
  • 2000 : Le Grand patron
  • 2003 : Jean Moulin, une affaire française
  • 2004 : Zodiaque


Citations

« Un acteur, c’est quelqu’un qui vomit. C’est quelqu’un qui bouffe la vie et qui la dégueule en jouant. » Femme – Juillet 1996

« La télé est le paradis des acteurs. » Femme Actuelle, 18 Décembre 2000

« Un texte de théâtre est à voir. Un texte de théâtre est à écouter. Est-ce qu’un texte de théâtre est à lire ? » Le Petit dictionnaire du théâtre

[Visuel : Francis Huster lors d’une séance de dédicaces au salon du livre de Paris 2011. Le 20 mars 2011. Travail personnel de Thesupermat. This file is licensed under the Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported license.]

Articles liés

Sarah McKenzie – New Morning
Agenda
54 vues
Agenda
54 vues

Sarah McKenzie – New Morning

Dans le sillon de Diana Krall, l’australienne Sarah McKenzie s’impose parmi les grandes voix du jazz. Elle surprend par la pureté de son timbre de voix et un phrasé swing naturel. Que dire de mieux, une voix à part,...

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise
Spectacle
154 vues
Spectacle
154 vues

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise

La Villette accueille la grande épopée indienne du Mahabharata, épurée par la main d’un artiste japonais majeur : Satoshi Miyagi. Un voyage à travers l’imaginaire de l’humanité et de notre enfance : « Ce Mahabharata – Nalacharitam » est une...

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique
Agenda
73 vues
Agenda
73 vues

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique

CARNIVAL, un conte de cirque d’Eugène Durif avec des personnages grotesques faits de plastique, pantins de colle et de pétrole d’or… Un cirque automate où fildefériste, jongleur, contorsionniste, clown, trapéziste, roue Cyr… se jouent d’un manège d’animaux en toc....